Aller Syphilis secondaire: signes, traitement d'une période secondaire de la syphilis
médecine en ligne

Syphilis secondaire

Syphilis secondaire photo Cette période de syphilis correspond à la généralisation du processus infectieux. Persistant dans les ganglions lymphatiques pendant la période de syphilis primaire, un tréponème pâle pénètre dans le sang et le flux sanguin se propage vers de nouvelles zones de la peau et des organes internes. En règle générale, dans cette phase du processus infectieux, une personne ressent des signes de malaise général (faible fièvre, faiblesse, douleur d'intensité modérée dans les muscles et les articulations, en particulier la nuit). Les symptômes ci-dessus sont principalement observés chez les femmes et les patients affaiblis.

Des lésions spécifiques de la syphilis secondaire sont observées dans toutes les zones de la peau (syphilis), la plupart des muqueuses et certains organes internes.

Les résultats du diagnostic sérologique au stade de la syphilis secondaire sont positifs. Dans la pratique nationale, des réactions telles que l’immobilisation du tréponème pâle (RIBT) ou la réaction d’immunofluorescence (RIF) sont utilisées.

Symptômes de lésions cutanées

Tous les effets secondaires sur la peau, la syphilis, ont un certain nombre de propriétés similaires, quel que soit leur emplacement:

  • Les éléments de l'éruption sont denses au toucher, ne s'accompagnent pas de modifications ulcéreuses et nécrotiques, diminuent progressivement de taille sans formation de cicatrice.
  • Il n’ya pas d’inconfort subjectif (démangeaisons et picotements).
  • Les signes de modifications inflammatoires (douleur, rougeur, gonflement) sont généralement absents, ce qui permet de distinguer les syphilides des autres maladies de la peau.
  • Les éléments de l'éruption n'ont pas tendance à se confondre, de même que la croissance périphérique, clairement séparés des tissus sains.
  • Toute syphilide contient un nombre important de cellules de tréponème pâles, qui peuvent être utilisées pour la confirmation du diagnostic en laboratoire.
  • Les syphilides peuvent être représentées par divers éléments de l'éruption cutanée (du roseol aux pustules). L'apparition simultanée de divers éléments de l'éruption cutanée s'appelle le vrai polymorphisme. Dans le cas d’épisodes répétés de syphilis secondaire, il est possible d’ajouter progressivement des éléments de l’éruption cutanée, c’est-à-dire que les éléments antérieurs de l’éruption cutanée se tarissent, de nouveaux apparaissent. Ce phénomène s'appelle faux polymorphisme.

Le plus souvent, dans le cas de la syphilis secondaire, on trouve un élément de l'éruption cutanée tel que le roséola syphilitique ou le syphilide maculé. Cet élément de l'éruption est situé dans les couches superficielles de la peau. Il a une teinte rose pâle ou rose foncé. Les roséoles atteintes de syphilis secondaire apparaissent progressivement (sur plusieurs jours ou plusieurs semaines) de manière symétrique et focale. Roseola ne fusionne pas, pas accompagné de prurit. Lorsque pressé, disparaissent, puis réapparaissent. Seulement avec une pression très longue, le roseola change de couleur du rose au jaune, ce qui est associé à une hémolyse des globules rouges. Roseola disparaît également progressivement et dans le même ordre où ils sont apparus. Dans de rares cas, la roseola syphilitique est accompagnée d'un pelage fin des lamelles. Chez certains patients, après le début du traitement de la syphilis secondaire, il se produit une aggravation des manifestations cliniques: augmentation du nombre d'éléments de l'éruption cutanée et détérioration de l'état général (réaction de Yarish-Lukashevich).

La papule (ou syphilide papuleuse) est également une variante assez commune d'une éruption cutanée dans le cas de la syphilis secondaire. Cette variante de la syphilide est la plus caractéristique du cours récurrent de la syphilis secondaire (en l’absence de traitement approprié ou en ne complétant pas le cours complet). C'est un édifice dense, saillant au-dessus de la surface de la peau, de forme ovale ou ronde, pouvant atteindre 1 centimètre. En règle générale, les papules syphilitiques apparaissent encore plus lentement que le roséola. L'achèvement du cycle complet de la formation et le développement inverse de la syphilide papuleuse peuvent être retardés de 2 à 3 mois. Comme pour le roseol, des débordements périodiques sont caractéristiques, c’est-à-dire que de nouveaux éléments de l’éruption syphilitique peuvent apparaître sur la même zone cutanée. Pour les papules, couleur rouge foncé caractéristique: du violet au bleuâtre. C'est l'éruption papuleuse typique d'un pelage ressemblant à un col, appelé col de Bietta (les plaques de l'épithélium desquamé ne rejoignent pas le bord de la papule et forment un bord festonné particulier). En outre, un symptôme caractéristique d'une papule syphilitique est la sensation de douleur intense ressentie par un patient sous forte pression avec une sonde spéciale au centre de la papule (symptôme de Yadasson). Déjà après la résorption des syphilides papulaires, une pigmentation considérable persiste longtemps. Cette variante d'éruption cutanée syphilitique peut apparaître sur n'importe quelle partie de la peau, y compris la plante des pieds, les paumes et même les zones velues de la tête. Chez de nombreux patients, il existe une accumulation de papules syphilitiques sous forme d'anneaux, de bandes ou d'arcs.

Actuellement, il n’existe pas seulement des papules syphilitiques classiques, mais aussi d’autres options: verrues larges, séborrhéiques, nummulaires, psoriasoformes, humides. On distingue les caractéristiques suivantes de telles variantes atypiques de papules syphilitiques:

  • La syphilide numérique a une texture plus dense, une teinte brune et une surface sphérique plate.
  • Psoriasoform syphilide est présent dans les zones de la peau, où se trouvent le plus grand nombre de glandes sébacées (tête et visage). Les éléments sont recouverts d'écailles grasses jaune-gris, ils ressemblent donc à de la plaque psoriasique; Cette variante des syphilides est observée sous la forme de la couronne dite de Vénus (limite de la peau de la zone du visage et du cuir chevelu).
  • Les syphilides des paumes et des plantes sont caractérisées par une kératinisation inhabituelle et assez prononcée, parfois même des modifications ressemblant à des callosités se forment.
  • La syphilide pleureuse se forme dans les endroits de transpiration excessive (plis naturels de la peau) et de macération; à sa place, l'érosion se forme rapidement, ce qui tend à se développer à la périphérie et à se confondre avec les éléments voisins. Légère brûlure et démangeaisons.
  • Des verrues répandues se forment sur le site de l'érosion existante, caractérisée par une croissance inégale et inégale des défauts de la peau sous forme de «chou-fleur».
  • La syphilide miliaire se caractérise par de très petits éléments (quelques millimètres) de l'éruption, disposés en forme d'anneau, entourant le follicule pileux.

La pustule syphilitique (ou syphilide pustuleuse) est un phénomène plutôt rare dans le tableau clinique de la syphilis moderne, qui indique une évolution maligne. Il est observé principalement chez les patients affaiblis. Accompagné d'une détérioration de l'état général d'une personne. Il existe les options suivantes pour les pustules syphilitiques:

  • acné - ressemble à une éruption cutanée, a une forme conique et se transforme rapidement en une croûte et une cicatrice;
  • Forme opposée - élément de forme circulaire avec rétraction au centre (d’où la comparaison avec la variole), passage à une croûte qui ne tombe pas longtemps; après cela, la pigmentation est possible;
  • impétiforme - défaut plus important à partir duquel se forme une croûte brunâtre à plusieurs couches, entouré d'une zone d'infiltration;
  • ektimatozny - très gros, a tendance à la croissance périphérique, une érosion très profonde se transforme lentement en une croûte noire et est remplacée par une grande cicatrice;
  • rupioïde - forte érosion de forme ressemblant à une coquille d'huître; trois zones sont caractéristiques (une croûte - un rouleau d'infiltration - une zone d'ulcération ovale).

Une hypopigmentation (leucodermie syphilitique) est souvent observée aux derniers stades de la syphilis secondaire (particulièrement non traitée). Son aspect est noté sur la peau du tronc et des membres, la version classique est sur le cou (le collier de Vénus). Très souvent associé à une alopécie (calvitie). Cela dure très longtemps - jusqu'à plusieurs années.

L'alopécie syphilitique (calvitie) peut être à la fois diffuse et de petite taille; couvrir à la fois le cuir chevelu et la zone de la moustache, de la barbe, des cils et des sourcils. Lors d’une inspection visuelle superficielle, il existe de nombreux petits foyers de perte de cheveux qui ne se confondent pas. Un trait typique de Pincus est également une longueur différente de cils sur un œil. Peut-être dans les cas graves et négligés d’alopécie diffuse, lorsque l’apparence des cheveux est semblable à celle de la fourrure, qui a complètement mangé la taupe. Après le traitement, les cheveux poussent assez rapidement et le revêtement velu reprend son état d’origine en quelques mois.

La défaite des muqueuses en cas de syphilis secondaire

Les syphilides peuvent être détectés principalement sur les membranes muqueuses du pharynx et du larynx, ainsi que sur les organes génitaux. Ils représentent un danger particulier dans le mode d'infection domestique, car ils contiennent une quantité importante de l'agent pathogène.

Sur la membrane muqueuse de l'oropharynx, la lésion syphilitique est caractérisée par la formation d'une amygdalite érythémateuse ou papuleuse spécifique. La variante érythémateuse de l'angine syphilitique se caractérise par une hyperémie congestive, une sensation de gêne (mais pas de douleur) lors de la déglutition. Lorsque les papules d'angine syphilitique papuleuse ont une apparence caractéristique de "plaques d'opale".

Dans les deux cas, les éléments de l'éruption syphilitique se propagent au-delà des amygdales jusqu'au palais mou et dur, aux arcades palatines, à la langue et à la surface interne des joues. C’est ce qui, combiné à l’état général inchangé d’une personne, permet de distinguer le processus syphilitique de l’amygdalite bactérienne banale et de la diphtérie.

Des taches ou papules syphilitiques se forment sur la membrane muqueuse du larynx (les cordes vocales proprement dites, l'espace sous-glottique). Les cordes vocales ne se ferment pas complètement, ce qui se traduit par un enrouement, une diminution du volume de la voix jusqu’à une perte totale de la voix. Dans le contexte d'un traitement spécifique, la voix est restaurée en quelques mois.

Autres lésions dans la syphilis secondaire

La lésion du tube digestif (estomac et foie) est fonctionnelle et se développe assez rapidement sous l’influence d’un traitement spécifique.

Troubles plus graves du système osseux et nerveux. Une personne atteinte de syphilis secondaire a mal aux os longs des membres, aux grosses articulations, qui s’aggravent pendant la nuit et qui ne sont pratiquement pas soulagées par les analgésiques traditionnels. Une réaction inflammatoire de l'enveloppe externe de l'os (périoste) peut survenir. Les malformations des os et des articulations à ce stade du processus syphilitique sont absentes.

Les lésions du système nerveux central, à savoir le cerveau et ses membranes, ne se manifestent souvent pas cliniquement, mais peuvent être détectées lors de l'étude du liquide céphalorachidien. Le danger d'un tel processus latent est le manque de traitement rapide et le développement de complications irréversibles graves.

Le traitement de la syphilis secondaire, ainsi que du traitement primaire, consiste à administrer des cures combinées spéciales de pénicilline.


| 9 mai 2015 | | 1,295 | Maladies infectieuses
Aller
Laissez vos commentaires


Lucky: J’avais un ex je ne sentais de différence entre un son doigt et son penis 🤭 c’est malheureux mais personnellement quand on passer à l’étape pénétration je rester de marbre car les sensations était inexistante 😖 j’ai passer outre mais punaise je voyais bien qu’il était complexer alors que j’ai essayer de le mettre à l’aise avec ça .

Felou Dgt: Moi cque jvoudrais savoir c la moyenne de la circonstance parce que la taille c bon on a compris la circonstance personne nen parle et sa minterresse de savoir

Diablotin 08: J'ai juste des complexes avec mon penis au repos moi, on dirais une queue de bébé presque lool mais en érection (et heureusement pour mon moral lool) elle retrouve une taille normale (^.^,) En gros au repos j'ss frileux de dessous la ceinture et du dessus des cuisses xD

Diablotin 08: Perso j'aimerais pas avoir une trompe d'éléphant à la place de ma queue, ca doit trop se voir lorsqu'on prend les transports en commun xD #MaBiteQuiSexiteTouteSeuleÀCauseDesBossesDeLaRouteEtLaVibrationDeCeMauditBus xD

Aller
Aller