Aller Inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou: photo, causes, traitement. Les ganglions lymphatiques sont hypertrophiés et enflammés dans le cou d'un enfant. Que faire et comment traiter les ganglions lymphatiques cervicaux?
médecine en ligne

Inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou

Contenu:

Ganglions lymphatiques dans le cou d'un enfant Inflammation des ganglions lymphatiques dans la nuque spécialistes appelés lymphadénite cervicale. La maladie ne survient presque jamais de manière indépendante et résulte le plus souvent d'une autre pathologie. Dans tous les cas, même s'il vous semble que le nombre de ganglions lymphatiques a augmenté en raison d'un ARI banal, vous devriez consulter un spécialiste et vous faire examiner. Parfois, un symptôme similaire se développe sur le fond de maladies chroniques graves.

L'inflammation du ganglion indique la progression du processus infectieux. Il est dangereux de laisser tomber la situation et de rester inactif, car le cerveau est situé à proximité et que l'infection peut se propager librement à ses structures et ses membranes.



Causes de l'inflammation des ganglions lymphatiques cervicaux

La cause principale du développement de la lymphadénite cervicale est due à des microorganismes pathogènes. Les agents causaux les plus courants de la maladie sont les staphylocoques, les streptocoques, qui libèrent des toxines qui pénètrent dans les ganglions lymphatiques par le sang, la lymphe ou par contact.

L'infection dans la lymphadénite peut être principalement concentrée sur les tissus affectés par le processus purulent (plaies, furoncles). En outre, les ganglions lymphatiques peuvent s'enflammer sur le fond de l'érysipèle, l'ostéomyélite, la thrombophlébite, les caries. Les enfants souffrent assez souvent de lymphadénite cervicale: leur maladie se développe après exacerbation de maladies ORL (otite, sinusite , amygdalite , laryngite ), en raison de la progression de l'eczéma, de la dermatite atopique, de la scarlatine, des oreillons, de la diphtérie. Une lymphadénite spécifique se développe en raison de la syphilis, de la gonorrhée et de la tuberculose.

Symptômes d'inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou

Les principaux signes de la lymphadénite cervicale sont:

  • température corporelle élevée;
  • sensibilité des ganglions lymphatiques à la palpation;
  • maux de tête, perte d’appétit, faiblesse et autres signes d’intoxication;
  • contours indistincts des ganglions lymphatiques et du cou;
  • l'apparition d'infiltration;
  • gonflement des tissus.

Dans la lymphadénite aiguë non spécifique, les ganglions lymphatiques sont douloureux, denses au toucher, caractérisés par une intoxication due à la libération de toxines de pathogènes infectieux. Si aucune mesure n’est prise à ce stade, la fusion purulente des tissus se produit et le bien-être du patient se dégrade. Le pus peut éclater, un infiltrat extrêmement douloureux se forme souvent, tandis que la température corporelle augmente, des signes de tachycardie et une grave intoxication apparaissent.

Au cours de l'enfance, la lymphadénite cervicale se manifeste dans la plupart des cas en cas de forte fièvre, de faiblesse et de larmoiement. Les parents doivent faire preuve de vigilance - l'adénopathie chez l'enfant peut être compliquée par une septicémie.

Autres complications courantes de l'inflammation des ganglions lymphatiques cervicaux:

  • fistule et infiltrations;
  • thrombophlébite ;
  • la médiastinite;
  • percée de pus dans les tissus environnants avec formation de fistules internes.

Si l'inflammation est de nature chronique, il se produit un remplacement progressif du tissu lymphoïde du tissu conjonctif; souvent, une croissance pathologique entraîne une perturbation de l'écoulement lymphatique, l'apparition d'un œdème perceptible ou la formation d'un éléphantiasis caractéristique.

Une lymphadénite spécifique se développe le plus souvent sur fond de gonorrhée, de syphilis et d’autres infections similaires. Mais les ganglions lymphatiques cervicaux sont enflammés le long de la chaîne et l'origine d'une lymphadénite d'une telle étiologie provient des ganglions inguinaux. Dans la tuberculose, l'inflammation est généralement unilatérale.

À quel médecin traiter pour l'inflammation des ganglions lymphatiques?

Les maladies des ganglions lymphatiques sont du ressort du spécialiste ORL. Le médecin organise l'examen, examine l'état de la cavité buccale et du nez afin d'obtenir des informations sur les tissus situés à proximité du foyer inflammatoire.

Le spécialiste ENT dispose d'une technique innovante qui permet d'obtenir un maximum de données sur l'état du patient et de choisir un schéma thérapeutique efficace.

Diagnostic de la lymphadénite cervicale

Ganglions lymphatiques sur l'emplacement de la photo du cou L'emplacement des ganglions lymphatiques dans le cou, que vous voyez sur la photo de droite.

Lorsque l'inflammation des ganglions lymphatiques situés sur le cou, effectuez un examen complet. La tâche du médecin est de trouver la cause première de la violation afin de commencer à la combattre. L'exactitude du diagnostic détermine l'exactitude du choix des tactiques médicales et du choix des médicaments.

Lors de l'examen, le médecin prend nécessairement en compte l'historique, les plaintes, les manifestations cliniques, les résultats des procédures de diagnostic et de laboratoire. Peut assigner les études suivantes:

  • biopsie par ponction du ganglion enflammé;
  • Les vaisseaux lymphatiques USDG;
  • lymphographie radio-opaque;
  • IRM, CT;
  • lymphoscintigraphie;
  • radiographie des poumons.

Inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou: traitement

La tactique de traitement de la lymphadénite cervicale est choisie en tenant compte de l'âge, de l'état du patient, des résultats de l'examen et du type d'agent pathogène infectieux qui a provoqué l'apparition du processus inflammatoire. Il est important de respecter les recommandations médicales et de consulter un médecin en temps utile, car l'élargissement des ganglions lymphatiques est toujours un signe d'alerte qui doit vous alerter et vous obliger à consulter un spécialiste en ORL.

Le plus souvent, les ganglions lymphatiques enflammés dans le cou sont traités avec des méthodes conservatrices (s'il n'y a aucun risque de propagation de l'infection et des tissus ozlokachestvleniya). On montre au patient qu'il respecte le repos au lit. Il est impossible de marcher longtemps, de ne pas être exposé au vent ou à une forte chaleur, de faire du sport, de marcher activement dans des pièces. Antibiotiques recommandés, sélectionnés en fonction de la sensibilité de l'agent pathogène infectieux, du repos mental et physique.

Le stress, le stress, le non-respect d'un régime et d'un régime quotidien peuvent tous aggraver la situation du patient et provoquer l'apparition de complications. Les repas et les boissons suivants doivent être exclus du régime:

  • assaisonnements, épices;
  • nourriture épicée;
  • marinades, sauces;
  • aliments gras et frits;
  • alcool, boissons gazeuses;
  • nourriture dure et sèche.

Un patient atteint de lymphadénite cervicale a besoin d'une alimentation riche en calories, mais la nourriture doit être aussi économe que possible. Pas d'épices, aliments marinés, boissons contenant de l'alcool. Arrêtez de fumer et de chanter fort. Vous devez ménager votre gorge, car une inflammation supplémentaire peut aggraver la situation. Les boissons doivent être chaudes et de préférence enrichies en vitamines.

Des bouillies et des soupes muqueuses, des tisanes chaudes, des légumes en purée et des fruits (de préférence bouillis) vous sont présentés. Les plats de viande peuvent être du poisson, des boulettes de viande, de la viande de volaille cuite à la vapeur, en purée ou du veau. Si une lymphadénite se développe à l’origine d’infections virales, il est nécessaire de renforcer le système immunitaire à l’aide de multivitamines et d’agents immunostimulants.

En cas de formes suppuratives de lymphadénite, les lésions formées s'ouvrent, se drainent et prescrivent nécessairement un traitement antibactérien amélioré. Ces patients effectuent généralement un traitement dans un hôpital, sous la supervision de spécialistes qualifiés. Dans certains cas, les médecins prescrivent des procédures physiothérapeutiques qui aident à soulager les poches, à réduire la gravité de la douleur, à éliminer les phoques et les infiltrats. Mais appliquer une physiothérapie pour l'inflammation des ganglions lymphatiques doit être fait avec une extrême prudence. Ces procédures médicales ne devraient être prescrites que par un médecin expérimenté et après avoir examiné le patient. L'automédication n'est pas autorisée!

Que ne peut-on pas faire avec une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux?

Les tentatives d'auto-guérison de la lymphadénite cervicale, à l'aide de recettes de la médecine traditionnelle, peuvent très mal se terminer. Avec les ganglions lymphatiques ne peut pas plaisanter! Si vous remarquez un phoque, il y a douleur, en tout cas, ne réchauffez pas l'endroit du cou! Lorsqu'ils sont chauffés, les agents pathogènes infectieux commencent à se propager plus rapidement avec le flux de lymphe et de sang vers les organes voisins, et peuvent même atteindre le cerveau.

En outre, l'exposition thermique augmente le risque de métastases des tumeurs malignes et une augmentation des ganglions lymphatiques indique parfois une augmentation du nombre de cellules oncologiques abandonnées par rapport au foyer principal. Si vous ne demandez pas de l'aide à temps, un processus inflammatoire aigu peut se transformer en phase chronique, ce qui s'accompagne d'une généralisation du processus, d'une cicatrisation des tissus lymphoïdes et de leur remplacement par des éléments de liaison incapables de remplir les fonctions de protection de base.

La prévention de l'inflammation des ganglions lymphatiques du cou est le traitement opportun de toute maladie infectieuse, renforçant le système immunitaire et recherchant rapidement une assistance médicale qualifiée.


| 13 mai 2015 | | 10 560 | La chirurgie
Aller
Laissez vos commentaires



Aller
Aller