Aller Otite chez l'adulte: symptômes, traitement. Comment et quoi traiter l'otite moyenne purulente chez l'adulte

Otite chez l'adulte: symptômes, traitement

Contenu:

L'otite est un complexe de symptômes qui accompagne le processus inflammatoire dans l'oreille. Selon le site, les manifestations cliniques et la présence d'exsudat, il existe plusieurs types de cette maladie. Pour comprendre cela, vous devez commencer par l'anatomie de l'oreille.



Comment fonctionne l'oreille humaine?

Otite chez l'adulte Ce que nous appelions auparavant «oreille» n’est rien d’autre que l’oreille externe, qui est représentée par le pavillon de l’oreille et le canal de l’oreille externe, qui repose sur le tympan. Cette partie de la prothèse auditive en tant que telle entraîne une charge fonctionnelle très conditionnelle par rapport aux autres départements. La tâche de l’oreillette est de capter les ondes sonores et de les diriger vers le trajet auditif. Même de forme extérieure, il ressemble de loin à un localisateur.

L'oreille moyenne est représentée par la cavité tympanique dans laquelle se trouvent trois os: le malleus, l'incus et l'étrier. La fonction de la cavité est de transformer et d’amplifier le signal sonore. La base de l'étrier sépare l'oreille moyenne de l'oreille interne. La plupart des processus inflammatoires que nous connaissons sous le nom d'otite se développent ici, dans l'oreille moyenne.

L'oreille interne ressemble à un escargot. Il est situé dans l'os temporal et est rempli de cellules de fluide et de cheveux. La charge fonctionnelle de l'oreille interne est la transformation des ondes sonores en impulsions nerveuses qui pénètrent instantanément dans les parties correspondantes du cerveau.

Quels sont les otites?

Selon l'endroit, il est d'usage d'isoler l'otite moyenne de l'oreille externe, moyenne et interne.

L'oreille externe est généralement très peu susceptible aux maladies inflammatoires. La plupart des patients se plaignent de la présence d'anguilles et de furoncles, à la fois directement sur la coquille et pendant le parcours. Dans ce dernier cas, le plus gros problème est le traitement aseptique de l’ébullition, surtout s’il est situé assez profondément. Il y a toujours un risque d'endommager le tympan. Si la concentration de l'inflammation augmente, alors l'audition du patient peut diminuer, mais cela est dû à des facteurs purement physiques. Après le retrait de l'audience éruption cutanée est renvoyé dans son intégralité.

L'inflammation la plus commune de l'oreille moyenne. Cela est dû aux caractéristiques anatomiques de la cavité. Pour conduire une onde sonore, la densité du support dans lequel elle est distribuée joue un rôle important. La pression correspondante est fournie par la trompe d'Eustache, qui relie la cavité tympanique au pharynx. En alignant la pression dans la cavité à chaque pharynx, cela crée également des conditions propices à la pénétration de l'infection dans l'aide auditive par la bouche et les voies nasales. C'est comment l'otite se développe.

L'inflammation de l'oreille interne est une maladie extrêmement dangereuse qui constitue une complication de l'otite moyenne. L'inflammation du labyrinthe de la cochlée se développe rapidement et est remplie de conditions urgentes qui constituent une menace pour la vie du patient - une septicémie ou une méningite. La probabilité de perte auditive irréversible dans ce cas est beaucoup plus élevée qu'avec l'inflammation des autres départements.

Selon les manifestations cliniques, l'otite moyenne est divisée en aiguë et chronique.

L'otite moyenne aiguë se caractérise par une douleur intense et une augmentation rapide des symptômes.

L'otite moyenne chronique se développe en raison d'une maladie aiguë non traitée et représente l'alternance de périodes d'exacerbation de la maladie et de périodes de rémission.

Une autre classification des otites est basée sur la présence ou l'absence d'écoulement purulent. Ainsi, les otites purulentes et catarrhales sont isolées.

Comment se développe l'otite?

L'otite est de deux types - infectieuse et traumatique.

Les otites traumatiques sont assez rares. Les blessures les plus courantes auxquelles les médecins sont exposés sont les conséquences des procédures hygiéniques pratiquées avec un coton-tige. Il est nécessaire de rappeler qu'il est nécessaire d'éliminer le soufre uniquement dans la zone du conduit auditif externe. Lorsque vous essayez d’enfoncer la baguette plus profondément, vous risquez d’endommager à la fois les villosités situées dans l’épaisseur et le tympan lui-même. S'il y a un bouchon dans l'oreille qui réduit considérablement l'audition, c'est une raison pour une visite chez l'otolaryngologue.

Un autre type de blessure est lié à la chute de pression. Cela est possible lorsque vous plongez dans de grandes profondeurs ou, au contraire, lorsque vous volez.

La part du lion de toutes les otites est une otite moyenne de nature infectieuse. Ils se développent en conséquence de la nature virale ou virale ou bactérienne aiguë. En cas de contamination importante de la muqueuse nasale, un nez qui coule se sépare, ce qui constitue une séparation permanente du mucus. Un tel mucus à travers la trompe d'Eustache peut pénétrer dans la cavité tympanique et provoquer une inflammation. Épaississement et séchage du mucus particulièrement dangereux, car cela complique son écoulement naturel. Un autre facteur contribuant à l'ingestion de crachats dans l'oreille est le moucher excessif ou excessif. L'inflammation de la trompe d'Eustache - Eustachite - provoque la formation de pus qui, en grande quantité, peut provoquer une perforation (rupture) du tympan. Après un tel drainage spontané, l'état du patient s'améliore progressivement, la membrane se cicatrise et la douleur s'atténue.

Cependant, un nez qui coule peut causer une otite, même en l'absence d'infection directe de la cavité tympanique. Le fait est que l'abondance de pus dans les voies nasales rend impossible l'égalisation de la pression par la trompe d'Eustache. Progressivement, la pression dans la cavité devient négative, ce qui provoque également une suppuration.

Chez l’adulte, l’otite moyenne aiguë se développe moins fréquemment que chez l’enfant. Cela est dû au fait que, avec l'âge, le diamètre de la trompe d'Eustache augmente, ce qui facilite le drainage de la cavité. En outre, les adultes reniflent moins activement et nettoient plus soigneusement les sinus en se mouchant. Avec l’âge, les végétations adénoïdes , qui se retrouvent chez tous les deux enfants, s’atrophient et cessent de pincer la trompe d’Eustache.

Symptômes de l'otite chez l'adulte

Les symptômes de la maladie dépendent de la localisation du processus inflammatoire. Avec l'otite de l'oreille externe, il existe une hyperémie modérée de la peau, une rougeur de l'auricule. La douleur peut irradier au niveau de la tempe ou de la mâchoire, en particulier pendant les mastics ou les conversations. Avec la réorganisation rapide des foyers d'inflammation - furoncles et acné - le processus est rapidement arrêté et la douleur disparaît.

L'otite moyenne se caractérise par les symptômes suivants:

  • L'inflammation aiguë se manifeste par une douleur intense à l'oreille, pouvant être à la fois grave et douloureuse. Le plus souvent, les patients soulignent "une balle dans l'oreille".
  • Parfois, il existe des symptômes de malaise général - fièvre, somnolence, fièvre accompagnée de frissons. Il est à noter que ces symptômes sont généralement caractéristiques d'infections respiratoires aiguës, dont la complication est souvent une otite.
  • En cas d'otite purulente, il peut y avoir écoulement du conduit auditif. Cela indique une perforation du tympan.
  • Encombrement permanent de l’oreille ou présence constante de bruit de fond, diminution de l’acuité auditive, caractéristique plus fréquente de l’otite moyenne chronique.

L'otite moyenne se développe habituellement à la suite des symptômes ci-dessus, associés à des vertiges et à des nausées obsessionnels. La détérioration du bien-être intervient rapidement et, en l'absence de soins médicaux qualifiés, le pronostic pour le patient est défavorable.

Diagnostic de l'otite

Le diagnostic de l'otite chez l'adulte n'est pas difficile. Contrairement à un petit enfant, le patient peut presque toujours expliquer qu’il a mal à l’oreille. C'est le critère de diagnostic principal.

Le diagnostic s'effectue en plusieurs étapes:

  • Historique, c'est-à-dire plaintes de patients. Un ARI ou un ARVI récemment transféré indiquera la cause du développement d'une inflammation.
  • Examen du patient - otoscopie - qui est effectué à l'aide d'un appareil spécial inséré dans le conduit auditif.
  • Si l'otite est devenue chronique, le médecin peut alors prescrire la rétention de mucus bacposev du nasopharynx pour sensibilité aux antibiotiques. Dans les otites aiguës purulentes, cette méthode n’est pratiquement pas utilisée car elle prend du temps, ce que le patient n’a pas.
  • Avec une augmentation des symptômes ou une inflammation de l'oreille interne, une radiographie des os du crâne, une tomodensitométrie et une IRM sont effectuées.

Traitement de l'otite chez les adultes

Dans le traitement de l'otite, on montre au patient un repos complet. Les groupes de médicaments suivants sont généralement utilisés en thérapie:

  • Gouttes nasales vasoconstricteurs. Si, au cours de la rhinite, les médecins recommandent de s'abstenir de tout décongestionnant et de se rincer le nez à l'eau de mer, dans ce cas, le drainage des muqueuses est la clé du rétablissement. En l'absence de nez qui coule, l'air commence à circuler dans la trompe d'Eustache, la pression se stabilise et toutes les conditions sont créées pour éliminer l'inflammation.
  • Gouttes anti-inflammatoires dans l'oreille. Récemment, de nombreux médicaments complexes sont apparus sur le marché. Ils contiennent simultanément un composant anti-inflammatoire, un anesthésique et un antibiotique. Il faut se rappeler que l’utilisation de telles gouttes doit être cliniquement justifiée, il est donc déconseillé de les utiliser sans consulter un médecin.
  • Antibiotiques systémiques. Ce groupe de médicaments est également utilisé uniquement sur ordonnance médicale stricte. Lors du choix d'un médicament, il est nécessaire de se concentrer non seulement sur l'efficacité de l'antibiotique en termes d'agent pathogène spécifique, mais également sur le fait que le médicament pénètre bien dans la cavité tympanique.
  • Les médicaments anti-inflammatoires et antipyrétiques sont souvent prescrits pour soulager les symptômes courants. Des adaptogènes pour la correction d'immunité peuvent également être montrés.

Parmi les méthodes chirurgicales, on utilise la dissection du tympan et le cathétérisme, nécessaires en présence de pus dans la cavité. En cas d'otite purulente, l'exsudat risque toujours de se déverser non pas vers l'oreille externe, mais de façon opposée - vers l'intérieur.

D'après les procédures physiothérapeutiques, la chaleur sèche est appliquée sous forme de compresses (uniquement pour l'otite catarrhale) ou d'UHF (pour la forme chronique).

Prévention de l'otite

La meilleure mesure préventive consiste à augmenter l’immunité globale et le durcissement. Moins un patient est sujet à des infections respiratoires aiguës, moins il est probable que l’otite moyenne se développe.

S'il s'avère que vous tombez malade, vous devez nettoyer régulièrement les sinus nasaux et empêcher le dessèchement du mucus. Se moucher doit être extrêmement prudent, tout en ne libérant qu'une narine.

Si vous devez plonger dans une piscine ou un étang à ciel ouvert, vous devez au préalable nettoyer le conduit auditif externe de l'excès de soufre et, après la baignade, déposer des gouttes dans l'oreille avec un antiseptique. Si l'oreille est toujours posée, contactez immédiatement un médecin.

En cas de chute de pression, une otite moyenne peut également se développer. Dans ce cas, vous devez faire le plus souvent possible une gorgée d'eau ou de jus. En avalant, la pression dans la cavité tympanique et à l'extérieur s'atténue.


| 31 mai 2015 | | 2,086 | Maladies ORL
Aller
Laissez vos commentaires



Aller
Aller