Aller Nez qui coule pendant la grossesse, comment et quoi traiter un nez qui coule pendant la grossesse

Nez qui coule pendant la grossesse

Contenu:

Nez qui coule pendant la grossesse L'inflammation de la muqueuse nasale, et chez les personnes ne présentant qu'un nez qui coule, est la pathologie la plus courante des voies respiratoires. Il n’ya rien d’étrange à cela, car c’est la membrane muqueuse du nez qui protège le corps lorsqu’il est exposé à de basses températures, à des bactéries pathogènes, à la poussière, à des virus ou à d’autres facteurs néfastes. Le réseau de pharmacies modernes propose une énorme quantité de médicaments pour réduire les symptômes de l'écoulement nasal, faciliter la respiration nasale et hydrater la muqueuse nasale, mais les choses sont bien différentes si l'écoulement nasal débute chez une femme enceinte.

Un nez qui coule pendant la grossesse est un problème grave, car les femmes enceintes ne peuvent utiliser presque aucun médicament pour ne pas nuire au fœtus.



Causes d'écoulement nasal pendant la grossesse et caractéristiques de son évolution

Les principales causes de rhinite (nez qui coule) pendant la grossesse sont les suivantes:

  • Hypothermie générale, rhumes;
  • Infection virale;
  • La courbure du septum nasal;
  • La prolifération des végétations adénoïdes;
  • Polypes dans la cavité nasale;
  • Réaction allergique;
  • Faible taux d'humidité de l'air dans la pièce où se trouve la femme enceinte.

En cas d'écoulement nasal, la future mère devrait consulter un médecin pour déterminer la cause de l'inflammation de la muqueuse nasale. Pas besoin d'essayer de vous débarrasser de la rhinite vous-même, en utilisant des gouttes vasoconstricteurs. Les symptômes de la rhinite peuvent être légèrement réduits, la future mère pensera qu'un traitement a été mis en place et la rhinite devient en fait chronique. Le processus inflammatoire chronique dans la cavité nasale provoque souvent le développement de bronchites, de trachéites, de pneumonies et d'autres maladies.

Un nez qui coule est-il dangereux pour les femmes enceintes?

Cette question que les futures mères posent plus souvent au médecin. Cela n’est pas surprenant, car toutes les femmes enceintes paniquent s’inquiètent pour la santé de leur bébé. L'âge gestationnel au cours duquel la rhinite s'est développée joue un rôle majeur. Malheureusement, un nez qui coule pendant les premières semaines de grossesse est dangereux pour l’embryon. Tout dépend de la nature de la rhinite. Si le nez qui coule est causé par une attaque de virus, alors que la microflore pathogène pénètre dans la cavité utérine par le placenta, la maladie peut entraîner une fausse couche menaçante et un avortement spontané. Très souvent, l’infection virale transmise au cours des premières semaines de grossesse entraîne un travail prématuré, un écoulement prématuré du liquide amniotique et des malformations congénitales du fœtus.

En outre, l'écoulement nasal rend la respiration nasale difficile, ce qui se traduit par un apport insuffisant en oxygène au fœtus. En raison de difficultés respiratoires, une femme respire souvent avec la bouche ouverte, ce qui peut entraîner la pénétration d'agents pathogènes dangereux dans le corps à l'aide de gouttelettes en suspension dans l'air.

Qu'est-ce qu'un nez qui coule pendant la grossesse

Pendant la grossesse, le nez qui coule peut se développer non seulement dans le contexte d’une infection virale. Par exemple, souvent dans la seconde moitié de la grossesse, les femmes enceintes développent une rhinite vasomotrice, conséquence de troubles hormonaux dans le corps. La rhinite vasomotrice provoque un gonflement de la muqueuse nasale. Ce type de rhinite n'est pas traité avec des médicaments ni des gouttes vasoconstricteurs. Toutefois, la future mère peut être soulagée en se lavant le nez avec une solution saline ou en utilisant une décoction d'herbes. Réduisez légèrement le gonflement de la membrane muqueuse et la congestion nasale à l'aide d'une posture convenablement acceptée pendant le repos - inclinez légèrement la tête en arrière et massez légèrement les ailes du nez.

Les rhinites à caractère allergique se produisent plus souvent par temps chaud, lorsque les arbres, les fleurs et les herbes s'épanouissent à l'extérieur. L'écoulement nasal dans la rhinite allergique n'est pas épais, transparent, abondant et fréquent. Une humidité constante sous le nez provoque une irritation de la peau et l'apparition de rougeurs et d'inconfort. Pour réduire quelque peu l'inconfort causé par l'irritation, la peau sous le nez peut être enduite de crème pour bébé. En cas de rhinite allergique, l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs n'a pas de sens, il est préférable de contacter un allergologue au plus vite. Un spécialiste aidera la future mère à réduire les manifestations d'allergies et à choisir un médicament qui ne nuit pas au fœtus dans l'utérus.

Cependant, si un mal de tête, des douleurs musculaires, une faiblesse et de la fièvre rejoignent l'écoulement nasal aqueux, la femme enceinte aura très probablement un rhume. Les virus dans le corps d'une femme enceinte sont toujours exposés à un danger accru. Les maladies de nature virale et infectieuse sont dangereuses non seulement pour la santé et la condition de la femme, mais également pour la santé du fœtus. Les effets des virus sur le corps de la femme au cours du premier trimestre de la grossesse, lors de la formation des organes et des systèmes vitaux du fœtus, sont particulièrement dangereux. C'est pourquoi il est très important de traiter le nez qui coule dès l'apparition des premiers symptômes de la maladie. Et encore mieux mettre en œuvre des mesures préventives visant à renforcer les défenses de l'organisme et à prévenir les infections virales. S'il y a une personne présentant des symptômes de rhume dans la pièce où se trouve la future mère, il est nécessaire de porter un masque de gaze et de placer des assiettes avec de l'ail haché dans la pièce afin de prévenir la transmission de l'infection par des gouttelettes en suspension dans l'air.

Comment traiter un rhume pendant la grossesse?

Beaucoup de futures mères utilisent des gouttes nasales vasoconstricteurs pour le traitement de la rhinite, bien qu'elles sachent que dans la plupart des cas, leur utilisation est contre-indiquée. Il semblerait qu'il n'y ait rien de terrible en une fois pour égoutter le nez et pour soulager instantanément la respiration nasale. Les gynécologues exhortent constamment les femmes à ne pas le faire et à ne pas se soigner elles-mêmes. Vous pouvez essayer de faciliter la respiration et d’enlever le gonflement de la membrane muqueuse de différentes manières ou en combinant plusieurs méthodes. Si les remèdes populaires ne permettent pas d'éliminer la congestion nasale, choisissez le moindre de deux maux et autorisez l'utilisation future de médicaments modernes - Nazivin, Galazolin, Naphthyzin, Farmazolin et autres. Cependant, il est important de se rappeler qu'aucun des médicaments mentionnés ci-dessus ne peut être utilisé plus de 5 jours. Si l'effet thérapeutique des gouttes n'est pas visible, vous devez arrêter le traitement et consulter à nouveau un médecin. Dans tous les cas, vous devez comprendre que les gouttes nasales en elles-mêmes ne guérissent pas le nez qui coule, mais facilitent simplement son écoulement, éliminent le gonflement de la muqueuse nasale et, pour un temps, garantissent une respiration correcte du nez. Traiter le besoin de provoquer un rhume.

En règle générale, pour éliminer les effets désagréables de la rhinite pendant la grossesse, les médecins prescrivent des gouttes nasales à la posologie pédiatrique, pas plus de 2 à 3 fois par jour avec une congestion nasale complète. Beaucoup de femmes sont étonnées par le danger que représentent les gouttes nasales et l’utilisation déconseillée des gouttes nasales lorsqu’elles portent un enfant. Le fait est que, sauf pour les vaisseaux du nez, les gouttes nasales contractent les vaisseaux sanguins du placenta, ce qui, en cas d’utilisation prolongée, provoque une privation d’oxygène du fœtus en oxygène. En outre, l'un des effets secondaires des gouttes nasales vasoconstricteurs est une augmentation de la pression artérielle, qu'une femme enceinte ne veut guère ressentir.

L'utilisation de gouttes nasales ne donne que des résultats temporaires, et la congestion nasale revient rapidement, obligeant ainsi la femme à utiliser à nouveau les gouttes nasales. S'il est possible de souffrir, il est préférable de se passer de l'instillation du nez, en n'utilisant le médicament qu'au coucher. Avant utilisation, lisez attentivement les instructions, respectez scrupuleusement la posologie indiquée et n'abusez pas des médicaments.

En outre, l'un des effets secondaires avérés des gouttes vasoconstricteurs est la dépendance de l'organisme. Pour éviter cela, il est préférable de choisir des gouttes à base d’huiles essentielles. Par exemple, le pinosol. Cependant, rappelez-vous que ce médicament ne convient pas aux femmes pendant le premier trimestre de la grossesse, ni aux personnes ayant une sensibilité individuelle accrue aux composants des gouttes.

Traitement populaire de la rhinite pendant la grossesse

L'utilisation de remèdes populaires est une méthode efficace pour traiter le nez qui coule pendant la grossesse sans nuire à l'enfant. Par exemple, un mélange d'huile de tournesol et de quelques gouttes de jus d'oignon peut éliminer la congestion nasale. En outre, les oignons ont un puissant effet antibactérien naturel et détruisent activement les agents pathogènes dans la cavité nasale.

Excellente aide pour faire face au froid et au froid pendant la grossesse, en nettoyant la cavité nasale avec une solution d'huile essentielle d'eucalyptus. Pour un verre d'eau bouillie, ajoutez 1 à 2 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus ou d'arbre à thé. Utilisez le mélange pour rincer la cavité nasale avec une seringue ou une seringue en caoutchouc.

L'inhalation de vapeurs d'ail ou d'oignon aide à lutter contre la microflore pathogène. Étant des antibiotiques naturels, ces médicaments éliminent rapidement les symptômes d'écoulement nasal et de congestion nasale. Pour de telles procédures, hachez finement l'ail et placez des assiettes autour de la maison. Pendant que l'ail sèche, remplacez les assiettes par des neuves.

Boisson abondante lors d'un rhume

Pourquoi est-il si important d'assurer un apport adéquat de liquide dans le corps après un rhume? La chose est. Pendant le nez qui coule, le corps perd jusqu'à 2 litres de liquide par jour, tandis que la muqueuse nasale se dessèche et que le nez qui coule ne disparaît pas pendant une longue période. La perte de liquide dans le corps doit être reconstituée. À ces fins, un bouillon de hanche traditionnel parfaitement adapté, des boissons aux fruits de canneberge, un thé aux framboises et au citron, un thé au miel, des compotes de fruits de cassis et de fruits secs. Ces boissons sont également riches en vitamine C, nécessaire au renforcement des défenses de l'organisme.

Procédures pour le traitement de la rhinite pendant la grossesse

Toutes les femmes doivent savoir que les traitements thermiques traditionnels ne peuvent être utilisés pour traiter les symptômes du rhume pendant la grossesse. Ceux-ci comprennent des pansements à la moutarde, des boîtes de conserve médicales, des bains de pieds chauds et des cuves thermales. Tout cela peut entraîner un afflux important de sang dans les organes pelviens, ce qui est dangereux pour le fœtus et l’état de la femme dans son ensemble. Il ne serait pas inutile d'utiliser des procédures thermiques locales. Par exemple, une femme peut porter des chaussettes de laine chaudes pour une nuit de sommeil. Ou pour chauffer les sinus peuvent utiliser des sacs avec du sel chauffé.

L’utilisation des inhalations a un effet bénéfique sur le traitement de la rhinite. À ces fins, vous pouvez utiliser une bouilloire ou un nébuliseur ordinaire. Comme solution pour l'inhalation, les décoctions d'herbes médicinales (camomille, sauge, pied de poil, plantain, menthe poivrée) ou de sérum physiologique sont idéales.

Vous pouvez ajouter à la solution pour inhalation 1 à 2 gouttes d'huile essentielle de menthol ou d'eucalyptus, qui réduisent l'enflure de la muqueuse nasale et facilitent considérablement la respiration nasale.

Il est très important de créer des conditions confortables pour la future mère: l'air dans la pièce où elle se trouve doit être frais, hydraté et propre. Il est important d'aérer la pièce aussi souvent que possible, quelles que soient les conditions météorologiques. Bien sûr, si nous ne parlons pas de rhinite allergique.

Pendant le sommeil, la future mère devrait être dans une position telle que sa tête soit légèrement relevée. Ainsi, le gonflement de la muqueuse nasale est légèrement réduit et la respiration devient plus facile.

Un simple massage aidera à réduire légèrement la congestion nasale: massez les ailes du nez et le pont du nez avec le bout de votre index. Pour cette procédure, vous pouvez utiliser un baume à base d'eucalyptus ou de menthol. Ce massage peut être effectué plusieurs fois par jour.

N'oubliez pas qu'un nez qui coule pendant la grossesse doit être traité, car une obstruction nasale empêche la respiration, non seulement pour la future mère, mais également pour le bébé, quel que soit l'âge de gestation.


    | 6 octobre 2014 | | 1,039 | Les maladies de grossesse
    Aller
    • | Elena | 23 novembre 2015

      Un nez qui coule pour la deuxième semaine ne disparaît pas, et il est impossible de tomber dans les gouttes, que faire, ce qui peut être guéri pendant la grossesse.

    • | Marina | 23 novembre 2015

      Quand j’ai eu froid avec le premier enfant, je respirais toujours par-dessus les pommes de terre, mais c’était toujours gênant et vous craigniez tout le temps de bouger, comme si vous ne vous brûliez pas. Et en vérité, cela n’a pas vraiment aidé. Et déjà pendant la deuxième grossesse, j'ai utilisé aqualore contre le froid, m'a conseillé son physicien. Il s'agit d'eau de mer naturelle et élimine très bien les bactéries. J'ai même alors acheté à un enfant un bec pour laver le bébé aqualore, il était spécialement conçu pour les petits enfants, avec un anneau restrictif, afin de ne pas blesser la muqueuse nasale. Essayez, cela vous aidera peut-être aussi, surtout que c'est totalement inoffensif pour les femmes enceintes.

    Laissez vos commentaires


    Soumhoro Siaka: Salut je père dû sang durant ma grossesse première trimestre je suis inquiète vraiment j'arrive pas à dormir aider moi svp

    Stéphanie Lablanche: Bsr docteur j’ai fait une échographie mais on ne voit rien dans mon utérus mais le test est bien positif et j’ai des pertes brunes je suis à 7sa

    Moussa Niange: bonjour mais la fois passée mes sein sont très douloureuse et j'ai bcp d'urine mais le 6 septembre j'ai un saignement mais sa durée 3 jours alors mais régle sa duré 5 jours stp aider moi à m'expliquer j'ai très peur

    Petite Neko: la perte de sang pendent le 3 premieres moisde la grosses,c'est souvent une grosses gémellaire.un des fœtus ou plusieurs dans les cas plus rares, arrête de se développé. il est absorbé par le placenta, ou bien par le deuxième jumeaux. C'est de la qui né le syndrome de'' jumeaux perdu'' qui est un calvaire pour celui qui reste. Et pour toute la vie, puisque il n'y a pas d'information pour pouvoir faire le deuil. C'est souvent en hypnose, teraphie, ou généalogie que ca peut être vu. Mais par fois, ke survivant passe sa vie de psy en psy, sans trouve le véritable raison a son mal-être et a sa vie.:( c'est triste non? ne pas mettre ce sujet en lumière.

    Jovanie Tsafack: Svp aidez-moi, mon mari et moi désirons urgemment 1 enfant. J'ai eu mes règles le 1er avril , ns avons eu les rapports 3 fois durant la période de fertilité et le jour d'ovulation, j'ai ressenti un changement total en moi et au niveau de ma poitrine et là j'étais persuadé être enceinte jusqu'à la veille de mes règles suivant j'ai eu des saignements. J'aimerais savoir si je suis enceinte ou pas

    Aller
    Aller