Aller Repérer au milieu du cycle, pourquoi?

Repérage en milieu de cycle

Contenu:

Repérage en milieu de cycle

Repérage en milieu de cycle

Le fait de repérer au milieu du cycle mensuel est un problème qui rattrape périodiquement certaines filles et certaines femmes et, bien entendu, assez raisonnablement les mène à la confusion. Le plus souvent, ces sécrétions ont une intensité faible et un caractère taché et ne sont donc pas toujours perceptibles. Néanmoins, cet état ne devrait pas être laissé sans attention, cependant, il ne faut pas paniquer à l'avance. Commençons donc par déterminer quelle pourrait être la cause d’un saignement au milieu du cycle mensuel.



Fluctuations hormonales associées à l'apparition de l'ovulation

Le plus souvent, les saignements vaginaux non abondants, apparaissant au milieu du cycle mensuel, sont associés à des fluctuations hormonales qui se produisent au début de l'ovulation. Dans la pratique gynécologique, cette condition survient chez 30% des femmes en âge de procréer. A cette époque, une grande quantité d'œstrogènes est produite dans le corps de la femme (une hormone sexuelle qui affecte la muqueuse de la paroi utérine), ce qui peut provoquer l'apparition de sécrétions insignifiantes avec le sang.

En règle générale, les saignements ovulatoires couvrent et ne durent pas plus de 72 heures. Ils se caractérisent par une coloration rosâtre ou brunâtre. Il convient de noter que dans cet état, une femme n'a pas besoin d'utiliser de produits d'hygiène spéciaux. Le plus souvent, ces saignements intermenstruels surviennent 10 à 15 jours après le début du cycle. Dans ce cas, si elles deviennent abondantes et durent plus de trois jours, la femme a alors besoin d'une consultation par un gynécologue, car cette affection peut signaler la présence d'une pathologie cachée.

Grossesse précoce

Dans le corps de la femme, au début de la grossesse, le fond hormonal subit de profondes modifications, conduisant parfois à l'apparition de saignements. Ils se produisent lors de l’implantation d’un ovule fécondé dans l’utérus (période au cours de laquelle le relâchement de la muqueuse utérine se produit et le développement de nouveaux vaisseaux sanguins dans celle-ci). Si ces sécrétions ne sont pas accompagnées de douleur, elles ne présentent aucun danger.

La contraception

Les taches qui surviennent au milieu du cycle menstruel sont la norme pour les femmes qui prennent des contraceptifs oraux pendant moins de trois mois. En règle générale, ces sécrétions sont plutôt rares, ne causent pas de gêne et passent très rapidement.

Cependant, des saignements peuvent survenir après l'utilisation de médicaments contraceptifs d'urgence, ainsi que chez les femmes protégées d'une grossesse non désirée à l'aide d'un dispositif intra-utérin.

Pathologie de l'endomètre

Chez certaines femmes, des saignements intermenstruels surviennent à l’arrière-plan de maladies de l’endomètre (membrane muqueuse interne de l’utérus).

Endométriose

Ceci est une pathologie gynécologique commune caractéristique des femmes en âge de procréer. Les troubles hormonaux sont à la base de cette maladie et entraînent une production excessive d’œstrogènes, ce qui soutient la première moitié du cycle menstruel, ainsi qu’une production insuffisante de progestérone. Il est sous l'influence d'œstrogènes et peut apparaître sous la forme de saignements intermenstruels (parfois très abondants).

Polypes de l'endomètre

Polypes de l'endomètre - il s'agit d'une tumeur bénigne du pédicule, pénétrée par les vaisseaux sanguins. Selon la plupart des experts, il s'agit d'une des manifestations de l'hyperplasie (prolifération de la couche interne de l'utérus). Les polypes apparaissent à la base de troubles hormonaux et non hormonaux et peuvent également provoquer des saignements intermenstruels et des saignements.

Tumeurs de l'utérus et du canal cervical

Dans certains cas, les hémorragies au milieu du cycle sont des satellites de fibromes utérins. En règle générale, ils se développent chez les patients atteints de myome sous-muqueux à la naissance du noeud du myome.

En même temps, les tumeurs malignes qui se développent dans le corps de l'utérus et dans la région du canal cervical peuvent provoquer une telle affection. C'est pourquoi les experts appellent, pour prévenir telle ou telle pathologie, à se soumettre régulièrement à des examens gynécologiques.

État de pré-ménopause

Parfois, un léger saignement qui survient au milieu du cycle menstruel chez les femmes de plus de 40 ans peut indiquer une ménopause imminente. La raison de leur apparition est liée aux changements des niveaux hormonaux liés à l’âge.

MST (maladies sexuellement transmissibles)

Les infections sexuellement transmissibles sont une autre cause des pertes brunâtres au milieu du cycle menstruel. Cette condition peut être accompagnée de fièvre et de fortes douleurs dans le bas de l'abdomen. Après le diagnostic et le traitement approprié, en éliminant la cause fondamentale de cette affection, la décharge cesse.

Détection en milieu de cycle: que faire?

Si le saignement qui se produit au milieu du cycle menstruel est une conséquence du développement du processus pathologique, le plus souvent, cette affection est éliminée par un traitement conservateur, mais dans de rares cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Lorsque les saignements sont la cause de déséquilibres hormonaux, le médecin doit corriger l’équilibre hormonal et établir le fonctionnement correct des organes génitaux féminins. Cependant, si une telle situation se présente dans le contexte de troubles métaboliques, ainsi qu'en présence de surcharge pondérale, la femme a nécessairement besoin de l'aide d'un endocrinologue et d'une correction de la nutrition.

Lorsqu'un patient est diagnostiqué avec une infection génitale (ainsi que son partenaire sexuel), un traitement antibactérien, des immunostimulants et des anti-inflammatoires sont prescrits.

Si, dans l'utérus, des néoplasmes provoquent la survenue de saignements au milieu du cycle, la femme doit être sous la surveillance constante d'un médecin, qui, le cas échéant, prendra une décision concernant l'opération chirurgicale.


| 3 janvier 2015 | | 8 705 | Maladies chez les femmes
Aller

Aller
Aller