Aller Spotting en début de grossesse

Spotting en début de grossesse

Spotting en début de grossesse

Spotting en début de grossesse

Les saignements vaginaux dans les premiers stades de la grossesse sont un phénomène qui peut être totalement inoffensif dans un cas et tout à fait alarmant, signalant de graves problèmes survenus dans le corps de la future mère. Par conséquent, dans cette situation, la solution la plus raisonnable serait une consultation urgente avec un gynécologue.

Causes de saignements en début de grossesse

  1. Fixation de l'ovule à l'une des parois de l'utérus.
  2. Restructuration hormonale de l'organisme de la future mère.
  3. «Grossesse colorée» ou «lavage fœtal» (condition dans laquelle la production d'œufs se poursuit après la fécondation).
  4. Une condition dans laquelle un oeuf fécondé n'a pas le temps "d'atteindre" le lieu de son implantation.
  5. Échec de la fixation de l'ovule.
  6. Pathologie du col.
  7. Grossesse extra-utérine.
  8. La menace de l'avortement.
  9. Dérapage de la bulle.

Fixation de l'ovule à l'un des murs de l'utérus

En règle générale, un œuf fécondé (œuf de fœtus) est fixé à la paroi arrière de l'utérus, qui est située profondément dans le pelvis et pénétrée par un grand nombre de vaisseaux sanguins. C'est pourquoi dans cette période peut provoquer des saignements mineurs.

Cependant, pendant la période d'implantation, qui se produit aux jours 19-21 du cycle menstruel, un centre d'inflammation particulier apparaît au site de fixation de l'ovule, ce qui améliore le processus de fixation et limite en même temps l'influence du corps de la mère sur le fœtus. Il convient de souligner que ce processus dure en moyenne deux semaines. C'est donc précisément en raison de la fixation «insuffisamment fiable» de l'ovule à la semaine 5-6 que son détachement peut survenir, entraînant un avortement et s'accompagnant d'un saignement caractéristique.

Restructuration hormonale du corps de la future mère

Chez certaines femmes en début de grossesse, le niveau d'œstrogènes est inférieur à la normale et, malgré le fait que l'ovule se développe déjà, il y a un écoulement sanglant à l'époque où elles devraient commencer à avoir leurs règles.

"Grossesse colorée" ou ablution du fœtus avec du sang

À ce jour, cet état n’a pas d’explication scientifique à part entière, alors qu’il survient chez 15% des femmes enceintes, qui portent souvent leur enfant, même sans le savoir. Selon un groupe de spécialistes, le lavage du sang du fœtus est une affection résultant de la formation de nouveaux vaisseaux sanguins en expansion active autour de l'embryon implanté dans l'utérus. Ces vaisseaux, en phase de formation, sont très fragiles et se blessent donc facilement. En conséquence, une femme a des saignements similaires à ceux de la menstruation.

Cependant, d'autres experts affirment que l'ablution du fœtus avec du sang survient lorsque, après la fécondation, la production d'œufs se poursuit.

La grossesse de couleur n'est pas une condition dangereuse du tout. Cependant, prenant des pertes si sanglantes pour la menstruation, beaucoup de femmes qui ne sont pas au courant de leur grossesse mettent inconsciemment en danger leur santé et celle de leur futur bébé. Par conséquent, les experts recommandent de faire attention à la nature et au déroulement des cycles menstruels et, en cas de doute, de faire des tests de grossesse (surtout s’ils ont été délibérément planifiés).

Une condition dans laquelle un oeuf fécondé n'a pas le temps "d'atteindre" le lieu de son implantation

En pratique gynécologique, il existe de nombreux cas de pertes sanguines chez les femmes enceintes à un moment où le calendrier est mensuel. Cette condition s’explique par le fait qu’après la fécondation, qui s’est produite au milieu du cycle lunaire, l’œuf fécondé n’a pas eu le temps de s’enfoncer dans la cavité utérine (en règle générale, ce processus prend 1-2 semaines). En conséquence, le corps a réagi, comme d'habitude, c'est-à-dire que le cycle mensuel s'est terminé avec les règles.

Mauvaise fixation de l'ovule

En règle générale, l'œuf fécondé est fixé dans l'un des coins tubulaires de l'utérus, mais il existe en même temps d'autres localisations (plus proches de l'isthme). Cette fixation survient si l'œuf fécondé n'est pas immédiatement fixé à la paroi de l'utérus, mais quelques jours après avoir quitté la trompe de Fallope, s'est déplacé dans la cavité utérine.

Il convient de noter que la localisation basse du blastocyste peut également être observée chez les femmes qui, peu avant leur grossesse, ont subi un avortement, entraînant des lésions et un amincissement de la couche interne de l'utérus. En conséquence, l'oeuf fécondé est obligé de se fixer à l'endroit où l'endomètre n'est pas endommagé, ce qui peut entraîner diverses complications, notamment un écoulement sanguin du vagin en début de grossesse.

Pathologie du col utérin

Certaines femmes enceintes présentent une pathologie du col utérin, appelée en pratique clinique insuffisance isthmique-cervicale (ICN). Cette pathologie, qui se caractérise par une dilatation prématurée du col utérin, se développe avec des anomalies utérines, des perturbations hormonales, un traumatisme à la naissance ou des blessures subies pendant l'avortement. Cette condition peut également déclencher l'apparition de saignements.

Grossesse extra-utérine

Jusqu'à un certain temps, les seuls symptômes qui signalent le développement d'une grossesse extra-utérine sont les saignements en début de grossesse ainsi que les crampes persistantes. Il s'agit d'une condition très dangereuse pouvant provoquer une rupture de la trompe de Fallope, un saignement important et une péritonite.

Fausse couche menacée

La cause la plus fréquente de saignements en début de grossesse est la menace d'avortement spontané. Cette affection s'accompagne de crampes dans le bas de l'abdomen et de douleurs aiguës dans le sacrum. Avec un traitement rapide chez le médecin, la grossesse peut souvent être préservée.

Dérapage de la bulle

Le dérapage kystique est une pathologie caractérisée par une forte augmentation et une expansion de la membrane germinale entourant l'embryon. Si le germe est rejeté, des saignements se produisent. Cette condition nécessite un curetage obligatoire de l'utérus, car dans ce cas, le développement de la grossesse est impossible.

En ce qui concerne les saignements survenant en début de grossesse, associés à des rapports sexuels ou à un examen par un gynécologue, ils ne sont pas dangereux et ne nécessitent pas de soins médicaux.


| 5 janvier 2015 | | 5,798 | Les maladies de grossesse
Aller

Aller
Aller