Aller Insuffisance hormonale chez la femme: symptômes, signes, traitement

Échec hormonal chez les femmes

Contenu:

Échec hormonal chez les femmes

Échec hormonal chez les femmes

Les hormones sont des substances biologiquement actives qui régulent le travail de tout l'organisme. C'est sur l'état du fond hormonal que dépendent le bien-être général, la qualité du sommeil, le fonctionnement des systèmes digestif et immunitaire, la libido et d'autres paramètres morphofonctionnels importants du corps de la femme. Cependant, le système hormonal est non seulement très finement équilibré, mais également très vulnérable et, par conséquent, en cas de moindre dysfonctionnement, le travail de tout l'organisme est perturbé.

Dans le corps féminin, la production d'hormones se produit dans les glandes thyroïdiennes, hypothalamiques, surrénales, ovaires, pancréatique en fonctionnement.

Normalement, environ 60 hormones sont produites dans le corps de la femme. Leur combinaison, le rapport et le nombre d'hormones appelées. Il s’agit d’un équilibre extrêmement délicat qui, sous l’influence de divers facteurs endogènes et exogènes, peut être perturbé, c’est-à-dire conduire à l’apparition d’un déséquilibre. Il s’agit d’un déséquilibre hormonal qui provoque le plus souvent diverses pathologies, ainsi que des perturbations du bien-être émotionnel et physique.



Causes des troubles hormonaux chez les femmes

Le plus souvent, des perturbations hormonales dans le corps de la femme surviennent pendant la ménopause ou sont dues au travail des glandes endocrines et aux caractéristiques du cycle menstruel. Cependant, les cliniciens doivent très souvent traiter d'autres causes de troubles hormonaux.

  • L'hérédité. Les anomalies congénitales du système hormonal sont une affection assez compliquée et difficile à corriger. En règle générale, la principale cause d'inquiétude dans ce cas est l' aménorrhée primaire (absence complète de menstruation chez les filles après 16 ans).
  • Maladies des glandes surrénales, du pancréas et de la thyroïde;
  • Maladies infectieuses transférées (infections respiratoires aiguës, maux de gorge, MST, etc.) entraînant une diminution de l'immunité;
  • Néoplasmes kystiques, myome utérin , cancer polykystique de l'ovaire , hyperplasie de l'endomètre, endométriose, asthme bronchique, migraines fréquentes, mastopathie;
  • Avortements artificiels et autres chirurgies dans la cavité abdominale et les organes génitaux internes;
  • Pannes nerveuses, stress chronique, fatigue et autres facteurs négatifs;
  • Période de la puberté, grossesse, accouchement, début de la ménopause;
  • Mauvaise alimentation (rejet de nourriture ou trop manger);
  • Utilisation de contraceptifs hormonaux;
  • L'utilisation de médicaments hormonaux.
  • Conditions environnementales défavorables;
  • Manque de sommeil;
  • Début précoce ou très tardif de la vie sexuelle régulière;
  • La présence de parasites;
  • Tabagisme et abus d'alcool;
  • Processus auto-immunes.


Symptômes de l'échec hormonal chez les femmes

La perturbation du fond hormonal dans le corps de la femme peut survenir à différentes périodes de la formation et du développement du système reproducteur.

Signes courants de déséquilibre hormonal

  1. Violation du cycle menstruel (menstruations irrégulières, rares ou fréquentes, leur absence complète, douleur, syndrome prémenstruel prononcé, saignements menstruels abondants et prolongés).
  2. Nervosité, irritabilité, insomnie.
  3. Maux de tête sévères et fréquents.
  4. Amélioration de la croissance des cheveux dans les parties du corps où cela n’est pas souhaitable.
  5. Diminution de la libido, inconfort pendant les rapports sexuels, sécheresse vaginale et irritabilité.

Signes d'échec hormonal chez les filles pendant la puberté

  1. Irrégularité ou absence complète de menstruations (aménorrhée) jusqu'à 16 ans.
  2. Absence totale de poils au niveau des aisselles ou du pubis ou pilosité excessive.
  3. Sous-développement des glandes mammaires.
  4. Maigreur excessive, perturbation des dépôts graisseux normaux, bras et jambes excessivement longs.

Signes de troubles hormonaux chez les femmes en âge de procréer

  1. Les échecs réguliers du cycle menstruel.
  2. Problèmes de santé reproductive (avortements manqués, avortements spontanés, impossibilité de fécondation).
  3. Le développement de saignements utérins dysfonctionnels.

Signes de troubles hormonaux pendant la ménopause et la ménopause

  1. De longues périodes d'apathie et de dépression, une faible concentration de l'attention.
  2. Manifestations prononcées du syndrome prémenstruel. En règle générale, lorsque la ménopause survient une semaine avant le début des règles, une femme a des douleurs à la poitrine, les pathologies du système digestif s’aggravent et de forts maux de tête commencent à s’embêter.
  3. Troubles du sommeil (réveil à 4-5 heures du matin (période de production réduite d’hormones)).



Hormones qui affectent l'état du système reproducteur féminin

Les hormones sexuelles féminines nécessaires au fonctionnement normal du système de reproduction comprennent:

  • La prolactine, qui est responsable de la croissance et du développement des glandes mammaires et stimule la production de lait pendant l'allaitement, et participe également au métabolisme des sels d'eau;
  • La FSH (hormone folliculo-stimulante), responsable de la croissance des follicules dans les ovaires;
  • La LH (hormone lutéotrope), qui stimule la sécrétion de progestérone, la synthèse d'œstrogènes et la formation du corps jaune;
  • Oestrogènes responsables des caractéristiques sexuelles secondaires et de la régularité du cycle menstruel;
  • La progestérone est une hormone qui favorise le développement normal de la grossesse et inhibe la contraction utérine.
  • Androgènes. Ce sont des hormones sexuelles mâles qui, dans le corps de la femme, sont produites en petites quantités et, dans le cas du développement de tumeurs à activité hormonale, provoquent le développement de caractéristiques sexuelles masculines secondaires.

Signes de violation de la production d'hormones sexuelles féminines

En l'absence de prolactine, il se produit un développement anormal des glandes mammaires. En conséquence, après la naissance de l'enfant, la production de lait (ou l'absence totale) de lait est insuffisante et des irrégularités menstruelles sont également possibles.

Avec une production de testostérone insuffisante, le cycle menstruel est perturbé, une frigidité se développe et des dysfonctionnements se produisent dans les glandes sudoripares et sébacées. Dans les cas graves, le développement de l'insuffisance rénale.

En l'absence d'œstrogènes, une femme est menacée de troubles menstruels, d'avortements spontanés, d'apparition d'ostéoporose, de tumeurs bénignes du sein, d' érosion cervicale , d'athérosclérose, d'obésité, de dépression et de divers troubles du système autonome.

Avec une production insuffisante de progestérone, les femmes développent souvent des processus inflammatoires dans l'utérus et des règles abondantes et douloureuses. En cas de grossesse, le risque d'avortement spontané augmente, le processus d'ovulation est perturbé et de l'acné et des furoncles apparaissent sur la peau.

Diagnostic et traitement des troubles hormonaux chez les femmes

En raison du fait que toute violation du fond hormonal peut avoir des conséquences assez graves, cette condition nécessite une correction obligatoire. Cependant, vous devez d'abord rechercher la cause qui a provoqué un changement hormonal. Pour ce faire, vous devez consulter un endocrinologue, ainsi qu’une analyse sanguine du statut hormonal. Il est à noter que de telles études sont effectuées avant et après la menstruation (et, si nécessaire, pendant la menstruation). En outre, si, après avoir effectué des diagnostics de laboratoire, une violation du niveau de l'une ou l'autre des hormones est révélée, des recherches supplémentaires (échographie, hystéroscopie ou laparoscopie, examen du fond d'œil, tomodensitométrie du cerveau) sont nécessaires pour déterminer la cause du déséquilibre.

Le traitement des troubles hormonaux chez les femmes implique la nomination de médicaments hormonaux qui normalisent le niveau de substances biologiquement actives dans le corps (parfois, les patients ont besoin de leur utilisation régulière). Dans le même temps, lors de la prescription d'un traitement, une grande importance est attachée à la normalisation du régime alimentaire et du repos.

La posologie du médicament hormonal est calculée en tenant compte du poids, de l'âge et du niveau d'hormone dans le sang. Elle tient également compte de l'état général du patient et de certains facteurs mineurs.


| 1er juillet 2015 | | 11 910 | Maladies chez les femmes
Aller

Aller
Aller