Aller Syphilis chez les femmes: symptômes et signes. Comment survient la syphilis chez les femmes?
médecine en ligne

Syphilis chez les femmes

Contenu:

Syphilis chez les femmes

Syphilis chez les femmes

Les femmes contractent la syphilis, principalement pendant les rapports sexuels, bien que les options pour la transmission de la maladie par des objets de la vie courante ne soient pas exclues.

Chez une femme atteinte de syphilis, les premiers symptômes apparaissent en quelques semaines sous la forme d'un chancre. Le chancre dur a l’apparence d’un ulcère à bords serrés et au fond rouge vif. Il est localisé sur les lèvres génitales, sur la muqueuse du vagin, rarement dans le col de l'utérus. Il y a des cas où des ulcères syphilitiques ont été trouvés sur le sein dans la région du mamelon, sur les lèvres ou sous les ongles.

L'endroit le plus désagréable pour la localisation du chancre dur est la région anale car l'acte de défécation est en même temps beaucoup plus difficile.



Symptômes de la syphilis chez les femmes

L’existence d’une maladie appelée «syphilis» est à blâmer pour le spirochète pâle, également appelé tréponème pâle. Pénétrant dans le corps, il commence immédiatement son travail destructeur, formant des ulcères syphilitiques.

Le patient peut ne pas prêter attention à un petit ulcère, d’autant plus qu’il ne procure aucune sensation subjective. Après un certain temps, la membrane muqueuse dans la zone touchée peut se rétablir d'elle-même et la maladie ne se manifestera que par une faiblesse générale. De temps en temps, des éruptions cutanées apparaissent sur le corps, mais là encore, la femme ne ressent aucune gêne.

Avec la syphilis asymptomatique, la femme a des ganglions lymphatiques élargis. En effet, l'agent causal de la maladie pénètre dans le vaisseau lymphatique, où il se multiplie librement et traverse tout le corps avec un flux lymphatique. Dans de telles situations, un phoque infecté caractéristique se produit souvent dans la région de la bouche et de l'anus.

S'il y a des ganglions lymphatiques régionaux élargis dans la localisation du chancre dur, c'est le signe du stade primaire de la maladie. Si vous trouvez des ganglions lymphatiques dilatés dans tout le corps et que la température atteint des valeurs subfébriles (jusqu'à 38 degrés Celsius), il est prudent de parler du début de la deuxième phase de la syphilis. En outre, la deuxième étape donne la sensation de douleur dans les articulations et les os, les maux de tête, les éruptions cutanées mineures sur la peau.

Si la syphilis est détectée à un stade précoce et si son traitement est adéquat, l'issue sera favorable. A notre époque, la syphilis est parfaitement traitée. Mais avec une attitude imprudente envers sa santé et une négligence vis-à-vis de la maladie, la troisième étape viendra.

Le troisième stade de la syphilis est dangereux car il affecte les organes internes, le système nerveux et la structure osseuse. Tout le corps est recouvert de syphilides, des tubercules qui se transforment en ulcères et laissent des cicatrices pendant la guérison. Les lésions cutanées avec des syphilides sont considérées comme une condition moins dangereuse que leur localisation sur les organes internes. Les ulcères des organes internes ne guérissent pas comme cela, mais peuvent être fatals, car les tissus des organes vitaux sont détruits et cessent de fonctionner.

Lorsque le stade tertiaire de la syphilis affecte les muqueuses du nez et de la bouche, les ulcères peuvent être si profonds qu'il existe un risque de perforation du palais et de l'os du septum nasal. La photo est assez terrible: l'arrière du nez tombe et, en mangeant, la nourriture pénètre dans la bouche.

La variante la plus dangereuse de la syphilis est l'évolution asymptomatique avant le début du troisième stade. Par conséquent, ne soyez pas timide et n'ayez pas peur de consulter un médecin au moindre soupçon. Un test sanguin et la réaction de Wasserman aideront à répondre avec précision à la question suivante: une femme est-elle infectée par la syphilis ou non? Et si infecté, alors à quel stade est la maladie.

Changements dans le cycle menstruel avec la syphilis

Un changement dans le cycle mensuel n'est pas un indicateur absolu qu'une femme a été infectée par une maladie sexuellement transmissible.

Donc, avec la syphilis, le stade initial peut ne pas affecter le bien-être général et la régularité de la menstruation. Mais la chronisation du processus pathologique peut contribuer à l'apparition de douleurs et de malaises pendant la période de saignement ou lors de l'introduction d'un tampon, même si aucun symptôme n'avait été observé auparavant. Cela peut indiquer que l'infection est survenue lors d'un rapport sexuel. Les ulcères doivent être localisés sur les lèvres, dans le vagin ou dans la région du col utérin.

Le cycle est également sujet aux changements dans les stades avancés de la maladie, quand les organes internes sont affectés.

Il arrive souvent que la réaction de Wasserman, qui est positive au cours du saignement menstruel, devient négative après leur arrêt. Dans de tels cas, le diagnostic est difficile, donc toute sensation inhabituelle dans la région des organes urogénitaux - une raison de consulter un médecin pour obtenir des conseils.

Diagnostic de la syphilis chez la femme

Les femmes présentant une lésion correspondante sur la peau et les muqueuses, ainsi que des troubles neurologiques d'origine inconnue (origine), sont soupçonnés d'être atteints de syphilis.

Le volume des mesures de diagnostic dépend du stade de développement de la maladie. Effectuez habituellement des tests de dépistage (reaginovye) et de tréponemnye, ainsi que de la microscopie dans un champ lourd.

Les méthodes sérologiques pour le diagnostic de la syphilis sont divisées en deux groupes:

  1. Des tests de dépistage non tréponémiques sont effectués à l'aide d'antigènes lipidiques (lipides cardiaques bovins, cardiolipine) pour détecter les réactifs de la syphilis (capables de se lier à des molécules lipidiques).
  2. Treponema spécifique à la détection des anticorps antitreponema.

Les tests VDRL et le test rapide reagin font partie du premier groupe. Le test VDRL est une réaction qui montre visuellement l’interaction de l’antigène de la cardiolipine avec les anticorps anti-reagins du sérum du patient. Le résultat du test peut être positif, faiblement positif, marginal ou négatif. Les résultats faiblement positifs et positifs suggèrent qu'une personne est infectée par la syphilis, mais cela doit être confirmé par des méthodes de recherche supplémentaires.

Les tests de dépistage sont peu coûteux et leur exécution est relativement simple. Mais ils n'ont pas de spécificité pour le tréponème et peuvent parfois donner un résultat faussement positif indiquant:

  • Maladies auto-immunes;
  • Maladies diffuses des tissus conjonctifs;
  • La présence d'une infection virale dans le corps;

Après la fin du traitement, le titre de réactif devient négatif après la syphilis primitive après un an et avec la syphilis secondaire après deux ans.

Les tests de Reagin montrent un résultat positif au plus tôt 4 à 5 semaines après l’introduction du tréponème pâle dans le corps. Pour être sûr des résultats des tests, les tests de réactivité doivent être effectués à des intervalles de deux semaines pendant six semaines.

Les tests tréponémiques donnent un résultat positif après une infection au bout de 2 à 4 semaines et, même après un rétablissement complet, les femmes ne peuvent pas modifier leurs valeurs pendant des années.

Les tests spécifiques à treponema sont:

  • RIF-ABS (absorption par immunofluorescence avec treponema pallus);
  • RMGA-BT (réaction de micro-hémagglutination avec des anticorps anti-tréponème pâle);
  • DSA (test d'hémagglutination pour le tréponème pâle).

Ces trois réactions montrent un résultat plus véridique que les autres tests. Si elles indiquent l'absence de l'agent pathogène dans le corps, toutes les autres valeurs ne sont pas prises en compte.

Microscopie dans un champ sombre - méthode dans laquelle un faisceau de lumière est transmis sous un angle à travers une lame de verre et est réfléchi par des organismes à sa surface. Les microorganismes apparaissent dans le champ de vision sous forme de corps clairs sur fond sombre, et le chercheur a la possibilité d'étudier les caractéristiques morphologiques des microorganismes et la nature de leurs mouvements dans les fluides exsudatifs du corps humain.

La forme latente (cachée) de la maladie peut être calculée en excluant les autres types de la maladie chez les femmes qui ne présentent aucun signe évident d'infection par la syphilis, mais dont les tests continuent obstinément à donner des résultats positifs.

Pour s'assurer que ces patients ne sont pas atteints de syphilis secondaire et tertiaire, il convient d'examiner soigneusement les muqueuses de leurs organes génitaux, de leur peau, ainsi que de l'état de leurs systèmes cardiovasculaire et nerveux.

Le traitement de la syphilis latente est effectué sous contrôle constant de tests sérologiques pendant plusieurs années, afin de surveiller la lente diminution du titre des anticorps anti-reagins.

Traitement de la syphilis chez les femmes

Cette maladie est l’une des plus graves et peut nuire considérablement à la santé de la patiente en endommageant son système immunitaire. Par conséquent, le traitement doit être instauré immédiatement après un diagnostic réussi de syphilis.

Le système de traitement dépend du type de maladie:

  • primaire,
  • secondaire,
  • tertiaire,
  • avec des dommages au système nerveux (neurosyphilis),
  • avec flux caché (forme latente).

La plupart des médicaments prescrits pour le traitement de la syphilis sont la pénicilline, ainsi que ses dérivés. Contrairement aux autres agents pathogènes, le tréponème pâle n’a pas perdu sa sensibilité à ce groupe de médicaments, bien qu’il utilise depuis longtemps des médicaments à base de pénicilline.

Le traitement de la syphilis primaire commence par des injections quotidiennes de "pénicilline", puis de "bitsillina-3". Les injections sont administrées par voie intramusculaire, en deux étapes, dans les deux fesses. Au cours de la procédure, il est nécessaire de s’assurer que la peau frottée à l’alcool soit bien sèche. Les solutions désinfectantes sont capables de détruire les propriétés thérapeutiques des préparations de type pénicilline et, introduites dans la zone désinfectée et sèche, le médicament ne combat pas de manière aussi intensive le pathogène.

En plus des injections intramusculaires, les antihistaminiques sont prescrits aux femmes atteintes de syphilis primaire.

Le traitement de la syphilis secondaire implique une augmentation de la durée du cycle des injections. Dans la forme primaire de la maladie, les injections sont effectuées dans les 16 jours, et dans la syphilis secondaire, cet écart double presque. On prescrit au patient "Penicillin" ou "Doxycycline" soluble dans l'eau, ainsi que des injections "Ceftriaxone".

Le traitement de la syphilis tertiaire est une lutte contre le stade avancé de la maladie. Comme dans les cas précédents, le traitement à la pénicilline est associé au Bionehinol.

Le traitement de la neurosyphilis est un peu plus compliqué en raison du fait que le système nerveux central (cerveau) est impliqué dans le processus pathologique. Selon le médecin traitant, la situation nécessite une méthode de traitement plus active, voire agressive.

Comme la neurosyphilis accompagne souvent la forme secondaire de la maladie, le traitement commence selon le schéma approprié. En cas d'efficacité insuffisante des médicaments, une prescription supplémentaire d'antibiotiques est nécessaire.

Pour savoir si une femme est guérie ou non, vous devez faire attention à quelques faits:

  • Plus tôt le diagnostic est posé, plus le traitement sera efficace.
  • La nature de la syphilis joue également un rôle. S'il y a des rechutes, le traitement conservateur n'a pas été très efficace.
  • La qualité du traitement est très importante. Un traitement inadéquat ou les conseils d'un médecin qui ne connaît pas ce domaine de la médecine peuvent faire plus de mal que de bien.
  • L'état général et l'attitude émotionnelle du patient jouent également un rôle important dans la réussite de la maladie.
  • Les résultats des réactions sérologiques avec des analyses répétées doivent être négatifs.
  • Un test de liquide céphalo-rachidien chez la femme devrait être effectué pour détecter la présence d’un agent pathogène.

Lors de l'évaluation des critères ci-dessus, il est très probable qu'il soit clair si une femme a été guérie de la syphilis.

Des complications

La syphilis agit de manière plutôt destructive, affectant de nombreux organes et même des systèmes d'organes. Et les complications qui en découlent sont si dangereuses qu'elles peuvent avoir les conséquences les plus tristes.

Une femme qui a contracté la syphilis mais ne l'a pas guérie risque de contracter une ou plusieurs des complications suivantes:

  • Perte de vision partielle ou totale de la neurosyphilis.
  • Dommages causés à la structure des os et des articulations dans les formes avancées de la maladie.
  • Méningite suivie d'un décès par neurosyphilis.
  • Parésie et paralysie.
  • Infection de l'enfant pendant la période de développement prénatal ou des membres de la famille par le biais d'articles ménagers.

Syphilis ménagère

La syphilis domestique fait référence à des situations dans lesquelles une personne est infectée non par contact sexuel, mais par des objets inanimés.

Une femme souffrant de syphilis et ignorant ou négligeant un traitement peut facilement transmettre la maladie à tous les membres de la famille.

Les sujets de transmission peuvent être des débarbouillettes, des plats, etc. communs. On trouve un tréponème pâle dans tous les liquides biologiques (salive, sang, urine). Si une personne en bonne santé présente des lésions cutanées, si les sécrétions contenant l'agent responsable de la syphilis frappent cette zone, la probabilité de contracter la maladie est élevée.

Le spirochète pâle peut exister longtemps dans des environnements humides et même à des températures inférieures à zéro, il ne meurt pas. Il n'est pas sensible aux basses températures, mais il ne tolère pas les températures élevées. Le chancre dur apparaît exactement à l'endroit où l'agent pathogène est entré dans le corps.

Il y a des cas d'infection lors d'une transfusion sanguine. Si le donneur ne soupçonne pas qu'il est atteint de syphilis et que la transfusion est urgente et qu'il ne reste plus de temps pour un test sanguin, le spirochet pâle est envoyé au destinataire (la personne qui est transfusée) avec du sang.

Syphilis pendant la grossesse

La syphilis elle-même est une maladie dangereuse. Pour une femme qui doit devenir mère, le danger est doublé car un enfant innocent peut en souffrir.

Pendant la grossesse, une femme est sous la surveillance d'un gynécologue et effectue régulièrement des tests de routine. Il n'est donc pas rare que la syphilis soit détectée au cours de cette période. L’infection a peut-être eu lieu beaucoup plus tôt, mais, en raison de l’absence de symptômes ou de l’abandon des soins de santé, la maladie n’a pas été identifiée.

Il convient de noter immédiatement que la syphilis n'est pas considérée comme une indication d'interruption artificielle de la grossesse. La médecine moderne vous permet de suivre un traitement approprié pendant la période où vous portez un enfant.

Sans traitement, l'enfant a également la possibilité de naître en bonne santé, mais ses chances de succès ne sont que de 10%. Les médicaments utilisés pour traiter la syphilis pendant la grossesse ne peuvent pas être considérés comme inoffensifs, mais ils augmentent les chances du fœtus d’éviter les complications graves de cette maladie.

Accoucher après la syphilis ou pas?

De nombreuses personnes du beau sexe s'intéressent à la question: "Est-il prudent d'avoir un bébé après la syphilis, ou pas?".

Il n’ya pas de réponse sans équivoque à cette question, car tout dépend de la forme de la maladie et des complications qu’elle a provoquées.

Si la syphilis a été détectée aux stades initiaux et traitée avec succès, il ne devrait y avoir aucune contre-indication à devenir une mère pour la femme. Le gynécologue donnera un compte rendu détaillé des mesures de précaution et déterminera le délai dans lequel une conception sûre est possible. Le patient ne peut suivre que les instructions du spécialiste.

Si la maladie a atteint les organes internes ou est passée au troisième stade, le médecin peut conseiller à la femme de ne pas compromettre la santé de l’enfant dans l’espoir d’une issue favorable.


| 29 décembre 2014 | | 16 696 | Maladies chez les femmes
Aller

Aller
Aller