Aller Syphilis primaire: symptômes, traitement. Syphilis primaire chez les hommes et les femmes
médecine en ligne

Syphilis primaire: symptômes, traitement

Contenu:

Syphilis primaire La syphilis primaire correspond à la période allant du début des premières manifestations cliniques dans la zone d'infection au début du développement de lésions généralisées de la peau et des organes internes. Sa durée moyenne est de plusieurs semaines. Il y a des périodes séronégatives et séropositives de la syphilis primaire. La thérapie commencée au stade de la syphilis primaire est suffisamment efficace et empêche le développement des stades suivants de la syphilis (secondaire, tertiaire) ou sa récurrence.



Symptômes de la syphilis primaire

La triade dite de Hutchinson est caractéristique de la syphilis primaire: chancre dur, lymphadénite et lymphangite. La classification internationale des maladies propose de distinguer les formes suivantes de syphilis primaire:

  • la syphilis des organes génitaux proprement dite;
  • syphilis de diverses autres localisations;
  • syphilis de l'anus.

Le principal et premier signe de la syphilis primaire est un chancre dur. La variante la plus courante de l’infection par la syphilis de nos jours est la voie sexuelle et la proportion d’infections domestiques est faible. Par conséquent, la localisation la plus commune du chancre dur est la région génitale. Un chancre rigide se développe à l'endroit où le tréponème pâle pénètre dans le corps humain, souvent sur la peau ou les muqueuses des organes génitaux. Il peut être détecté:

  • sur les lèvres génitales (petites et grandes);
  • moins fréquemment sur la peau de la région pubienne, la partie inférieure de la paroi abdominale antérieure, dans de rares cas sur la surface fémorale interne;
  • sur le prépuce ou le gland;
  • chez les homosexuels - dans l'anus;
  • sur la pointe arrière;
  • chez les femmes, sur le col ou les parois vaginales.

Les cas de chancre dur situés hors des organes génitaux sont appelés extragénitaux. ils sont difficiles à diagnostiquer, car ils ne sont souvent pas visibles visuellement. C'est pourquoi la période de syphilis primaire peut être manquée et laissée sans traitement approprié.

La structure d'un chancre dur est assez caractéristique, ce qui permet d'exclure certaines maladies similaires déjà au stade de l'examen clinique. Les caractéristiques typiques sont:

  • érosion de la forme correcte ovale ou ronde (ressemble parfois à une soucoupe);
  • les limites de cet élément avec un chiffon en bonne santé sont claires et uniformes;
  • les tailles de chancre massif dépassent rarement 10 millimètres;
  • le fond de l'érosion est situé légèrement en dessous des bords, c'est-à-dire que les bords du chancre se lèvent légèrement;
  • la couleur de l'affect primaire est rouge violacé ou rose terne;
  • une petite quantité de sécrétion sécrétée par le chancre crée l’impression d’une surface dite laquée;
  • quel que soit le lieu, le chancre dur n'est pas une douleur typique. Même avec une forte pression lors de l'inspection, il n'y a qu'un léger inconfort.

Une version plus rare du chancre dur est considérée comme ulcérée. Dans ce cas, il ne se forme pas un défaut érosif, mais un ulcératif, c'est-à-dire plus profond. Dans ce cas, la profondeur de l'affect primaire est plus prononcée à la place de la variante ulcéreuse du chancre dur, non pas épithéliale, mais sous la forme d'un tissu conjonctif (cicatrice).

Actuellement, beaucoup plus souvent, il y a de multiples effets syphilitiques primaires, la prévalence de variants ulcéreux, l'apparition fréquente d'une flore bactérienne purulente secondaire avec le développement d'une co-infection. Compte tenu de la propagation des relations homosexuelles, la syphilis de la zone anale chez les hommes ainsi que le chancre de la cavité buccale chez les femmes sont de plus en plus enregistrés grâce à diverses variantes extraordinaires de rapports sexuels.

À ce jour, des variantes d'affectes syphilitiques primaires telles que l'œdème induratif, le félon et l'amygdalite sont extrêmement rarement enregistrées.

L'amygdolite est une amygdalite syphilitique spécifique, typique des relations sexuelles orales ou des infections domestiques dues à la syphilis (utilisation de plats, de serviettes, d'une éponge). La principale différence par rapport à de nombreuses autres options pour l'angine de poitrine est la nature unilatérale du processus pathologique. La membrane muqueuse de la bouche est peu modifiée, les principaux signes sont observés sur l'une des amygdales. L'amygdale touchée est enflée, d'une teinte violette, pouvant provoquer une érosion ou une ulcération. Comme pour la localisation typique du chancre, le syndrome douloureux n’est pas caractéristique de la variante extragénitale (amygdalite).

Le félon spécifique dans la syphilis primaire est très similaire à l'option chirurgicale classique. Dans le diagnostic différentiel aider à suspecter un processus spécifique d'infiltration dense et l'absence de l'érythème inflammatoire aigu classique. Panaritium dans la syphilis primaire apparaît souvent à la suite d’une infection professionnelle et du non-respect des règles de sécurité (obstétriciens-gynécologues, infirmières, pathologistes).

L'œdème inductif peut être détecté dans les parties du corps présentant un réseau de vaisseaux lymphatiques prononcé. C'est la région des lèvres et du scrotum. Il est clair que la caractéristique dominante de cette variante de la syphilis primaire est l’œdème sans perturber l’intégrité de la peau.

Le prochain symptôme majeur de la syphilis primaire est une lésion des groupes de ganglions lymphatiques régionaux les plus proches de l'affect primaire, à savoir la lymphadénite régionale. Il survient 2 semaines plus tard que l'affect principal réel et reçoit le nom du bubon qui l'accompagne.

La taille des ganglions lymphatiques augmente de quelques centimètres, ils sont assez élastiques (moins denses), ne sont pas soudés les uns aux autres et, avec les tissus mous environnants, sont totalement indolores et la peau située au-dessus de ceux-ci ne présente aucun changement morphologique ou visuel.

Formation bilatérale principalement marquée de lymphadénite régionale, très rarement - unilatérale. La lymphadénite subit un développement inverse beaucoup plus lentement que le chancre solide lui-même. C'est dans les ganglions lymphatiques régionaux que le tréponème pâle persiste longtemps, c'est à partir de là que l'infection peut se généraliser avec le développement du stade suivant de la syphilis, le stade secondaire.

Le troisième et dernier signe obligatoire de la syphilis primaire est une lésion de la paroi vasculaire, à savoir le réseau lymphatique. La lymphangite syphilitique ressemble à un cordon dense et épais, visible à l'œil nu lors de l'inspection visuelle et clairement ressentie à la palpation, mais sans douleur. C'est un type de chemin qui relie l'affect syphilitique primaire et le groupe de ganglions lymphatiques le plus proche.

Les lésions syphilitiques de la cavité buccale présentent certaines caractéristiques de la structure externe, à savoir:

  • le chancre peut être situé sur n'importe quelle partie de la muqueuse, mais principalement dans le coin de la bouche, sur la bordure rouge et sur la langue;
  • la variante ulcérative du chancre domine;
  • le gonflement des tissus est plus prononcé, de sorte que la lèvre se gonfle nettement, ce qui est impossible à ne pas remarquer;
  • lorsqu'un chancre se forme au coin de la bouche, il ne présente souvent aucun signe caractéristique et ressemble à une pioche;
  • le chancre de la langue dépasse de la surface de la langue en raison d'une infiltration importante.


Diagnostic de la syphilis primaire

Le diagnostic final peut être établi à la suite de l'obtention d'informations combinées: symptômes cliniques et données de laboratoire.

La recherche fondamentale à chaque stade de la syphilis est la réaction de Wassermann. Lorsqu'un chancre survient, il est négatif (jusqu'à 1 mois de maladie). Au cours de la maladie, les anticorps s’accumulent et la réaction devient positive, c’est-à-dire qu’une séroconversion se produit et que la période séronégative est remplacée par une séropositive.

L'agent causal de la syphilis peut être détecté dans la décharge du chancre par microscopie directe dans un champ sombre, ce qui constitue une preuve irréfutable de la syphilis.

Traitement de la syphilis primaire

Basé sur l'utilisation de médicaments antibactériens pour un schéma spécifique et une certaine durée. Malgré la résistance croissante aux antibiotiques, le tréponème pâle reste très sensible au plus ancien antibiotique, la pénicilline. Dans la pratique médicale nationale, les trois options les plus répandues pour le traitement de la syphilis primaire sont les plus répandues:

  • combinaison de bismuth et de bitilline;
  • une combinaison de pénicilline et de bismuth;
  • utilisez uniquement de la pénicilline et un traitement non spécifique.

La dose de pénicilline et le nombre de traitements (de 2 à 5) sont calculés individuellement, en fonction d'une réaction de Wasserman positive ou négative. La durée du traitement est de plusieurs semaines. Le premier traitement par la pénicilline est de préférence effectué dans des conditions stationnaires. Lors de traitements répétés, la pénicilline peut être remplacée par bicillin-3 ou bicillin-5. Une thérapie non spécifique implique l'inclusion d'immunomodulateurs non spécifiques (FIBS, Aloe, corps vitré) dans un ensemble de mesures.

Pendant la période de traitement, la personne doit cesser d'avoir des relations sexuelles, surtout si elle a des relations sexuelles avec des partenaires variés. Il est nécessaire de suivre les règles d'hygiène et d'allouer les articles ménagers (serviettes, éponges, vaisselle) à la seule utilisation afin d'exclure la possibilité d'une contamination domestique.

Tous les contingents de personnes, même les enfants et les femmes enceintes, font l’objet d’un traitement préventif contre la syphilis primaire. Une femme dans une position intéressante doit recevoir un traitement complet, car une transmission verticale de la syphilis au fœtus et la naissance d’un enfant atteint de syphilis congénitale sont possibles (troubles neurologiques et osseux graves).

Chez les enfants, la progression de la syphilis permet le développement physique et mental. Par conséquent, un traitement individuel est sélectionné en fonction de l'âge et du poids d'un patient de petite taille.

Il est nécessaire de terminer le traitement dans son intégralité, sinon la syphilis primaire ne disparaîtra pas spontanément, mais se transformera en syphilis secondaire et tertiaire.


| 8 mai 2015 | | 1 949 | Maladies infectieuses
Aller
  • | Svetlana | 4 juin 2015

    Dis-moi, j’ai eu la syphilis il ya 10 ans, maintenant je suis enceinte et j’ai donné du sang, Eds est revenu négatif, IFA KP 5.1, est-ce que cela signifie que j’ai besoin de subir un nouveau traitement?

Laissez vos commentaires


jean paul yargue: je cherche a avoir une deuxieme enfants il ya aujourduit 4ans il toujour a quoi est du mon probleme svp je repont sur whsap 00228 90929386 aider moi svp je suis plu en ligne sur whsap

BorlandRIP8: La valise diagnostic sert uniquement à repousser le piston afin de changer les plaquettes arrières , beaucoup moins changées que les plaquettes avant qui elles ne nécessitent pas (encore...) de valises diag.

Aller
Aller