Aller Cystite aiguë: symptômes, traitement de la cystite aiguë chez les femmes
médecine en ligne

Cystite aiguë

Contenu:

Cystite aiguë La cystite est une maladie inflammatoire de la membrane muqueuse de la vessie caractérisée par des mictions fréquentes et une douleur intense à la fin de la vidange de la vessie. Cette maladie est plus fréquente chez les filles et les femmes. Ceci est dû à la structure anatomique de l'urètre - contrairement aux hommes, les représentants du sexe faible ont un urètre large et court, ce qui permet à la microflore pathogène de pénétrer plus facilement dans la muqueuse de la vessie et de provoquer le développement du processus inflammatoire.



Causes de la cystite

La pénétration de microorganismes pathogènes dans la membrane muqueuse est la principale cause d'inflammation dans la vessie. Les principaux agents responsables de la cystite sont les staphylocoques, E. coli, les streptocoques, les mycoplasmes, les ureaplasmas et d'autres microorganismes.

Il arrive qu'un processus inflammatoire aigu dans la vessie se développe à la suite d'une intervention chirurgicale ou instrumentale. Dans ces cas, les agents d’infection en cause sont la microflore gram-négative, ainsi que les champignons Candida, la chlamydia et d’autres micro-organismes.

Chez les hommes, une cause fréquente de cystite est une inflammation de la prostate ou un processus stagnant.

Les facteurs prédisposant au développement d’une inflammation de la vessie sont les suivants:

  • l'hypothermie;
  • être assis sur un sol froid (particulièrement dangereux pour les femmes lors de journées critiques);
  • rapports sexuels brutaux (dans ce cas, les médecins parlent de «cystite de lune de miel»);
  • abus de plats épicés qui irritent la muqueuse de la vessie;
  • changement fréquent de partenaires sexuels;
  • la grossesse
  • muguet chez les femmes.


Symptômes de la cystite aiguë

L'apparition de la maladie est aiguë. Le patient se plaint de l'apparition de tels symptômes:

  • douleur lancinante dans l'abdomen;
  • mictions fréquentes et douloureuses;
  • douleurs vives de coupe pendant la vidange de la vessie avec quelques gouttes de sang à la fin;
  • frissons et faiblesse;
  • sentiment de ne pas vider complètement la vessie;
  • parfois, incontinence urinaire et écoulement spontané de l'urètre;
  • augmentation de la température corporelle (dans de rares cas, jusqu'à 37,0-37,5 degrés).

Avec l'évolution de la maladie et le manque de traitement adéquat, l'urine peut devenir trouble avec du sang. Au stade initial du développement du processus inflammatoire, le traitement est toujours possible à domicile, mais en l’absence d’une assistance opportune et de la progression de la cystite, le patient est renvoyé pour traitement à l’hôpital.

Le patient doit comprendre que les organes du système urinaire sont étroitement liés, de sorte que le processus pathologique peut se propager aux reins et aux uretères. Parfois, la maladie peut se transformer en une évolution chronique avec des périodes d'exacerbation et de rémission. Afin d'éviter le développement de complications et le passage de la maladie à la forme chronique, il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin dès les premiers symptômes de la cystite.

Inflammation de la vessie chez la femme enceinte

Le développement de cystite pendant la grossesse n’est pas rare, que ce soit en début ou en fin de période. L'évolution de cette maladie pendant la grossesse est en soi considérée comme compliquée, car il est contre-indiqué de prendre de nombreux médicaments. La cystite pendant la grossesse ne doit être traitée qu'à l'hôpital, car le risque de propagation du processus inflammatoire jusqu'aux reins est très élevé, ce qui engendre de nombreuses conditions défavorables au développement du fœtus.

La cystite qui se développe pendant la grossesse est principalement due à la compression des parois de la vessie par la croissance de l’utérus, de sorte que de l’urine est retenue dans le corps et crée des conditions favorables à la reproduction de la microflore bactérienne.

Une femme doit comprendre qu'elle est responsable non seulement de sa santé, mais également de la vie d'un fœtus en croissance dans l'utérus. Par conséquent, la détection des premiers symptômes de la cystite doit être l'occasion de contacter immédiatement votre obstétricien-gynécologue.

Cystite aiguë chez les enfants

La cystite peut survenir chez les enfants de presque tout âge, mais le plus souvent, la maladie est détectée chez les filles âgées de 5 à 6 ans. Les principales causes du développement d’une inflammation aiguë de la vessie sont les caractéristiques anatomiques de la structure du système urogénital, la faible protection locale de la membrane muqueuse de la vessie, l’absence de fonction endocrine des ovaires. En outre, le développement inapproprié de la cystite chez les filles est un lavage inapproprié des organes génitaux externes, lorsque E. coli passe de l'ouverture de l'anus à l'urètre. Afin d'éviter le développement de la cystite chez les filles, la mère doit soit laver sa fille elle-même, soit lui apprendre à le faire correctement - de l'avant vers l'arrière.

Les infections virales fréquentes et l'affaiblissement de l'immunité créent d'excellentes conditions pour la reproduction de la microflore pathogène dans le corps et le développement de la cystite.

Diagnostic de la cystite

Le diagnostic de la cystite est basé sur une collecte approfondie des antécédents du patient, des plaintes caractéristiques et des examens supplémentaires.

  • Un test sanguin - en règle générale, la cystite aiguë ne provoque pas de changements significatifs dans la numération globulaire. Peut-être seulement une légère augmentation de la VS, en tant que signe du processus inflammatoire dans le corps.
  • Analyse d'urine - est la méthode la plus informative et la plus importante pour le diagnostic de l'inflammation de la vessie. Un trouble caractéristique de l'urine dans la cystite est sa turbidité, l'identification d'un grand nombre de globules blancs, de mucus, de pus, de bactéries et de globules rouges. Si l’odeur d’urine est fétide et désagréable, le processus inflammatoire est très lent.
  • L'analyse d'urine selon Nechiporenko est une méthode de recherche supplémentaire très informative en cas de suspicion de cystite. Le patient doit collecter une partie moyenne de l'urine, dont l'étude permet une étude plus détaillée des caractéristiques du travail des organes urinaires. Cette étude est caractérisée par la détermination des éléments de forme contenus dans 1 ml d'urine. Le comptage des éléments uniformes est effectué par un appareil spécial en laboratoire. Normalement, 1 ml d'urine d'une personne en bonne santé ne contient pas plus de 1000 globules rouges, 2000 globules blancs et 20 cylindres. Avec un processus inflammatoire aigu dans la vessie, ces indicateurs augmentent plusieurs dizaines de fois.

Lors du prélèvement d'un test d'urine, il est nécessaire de nettoyer soigneusement les organes génitaux externes, sinon les résultats de l'analyse ne seront pas fiables. Important: les femmes ne doivent pas collecter l’urine pour analyse pendant les jours critiques! Dans ce cas, l'étude doit être différée ou l'urine collectée à l'aide d'un cathéter, après avoir préalablement fermé le vagin avec un coton-tige.

Traitement de la cystite aiguë

Si un patient rend visite à un médecin en temps utile et s’acquitte soigneusement de tous ses rendez-vous, les symptômes de la cystite disparaissent dans les 3 à 5 jours suivant le début du traitement. La récupération complète de la membrane muqueuse de la vessie a lieu environ 7 à 10 jours plus tard.

Le traitement principal de la cystite est l'administration d'antibiotiques à large spectre. La posologie du médicament, le nombre de doses par jour et la durée du traitement ne sont prescrits que par le médecin, en fonction des indicateurs des tests d’urine, de l'évolution de la maladie, de l'état général du patient et de la négligence du processus.

Les médicaments les plus courants pour le traitement de la cystite sont les antibiotiques pénicillines, les norfloxacines, le biseptol. Le traitement de la cystite chez la femme enceinte dépend de la durée de la grossesse et d’un certain nombre d’autres facteurs. Le traitement de la cystite chez la femme enceinte est strictement individuel pour chaque patiente.

En plus des médicaments antibactériens, des antispasmodiques et des analgésiques sont prescrits au patient.

Comme l'immunité dans la cystite est souvent affaiblie, on prescrit en outre au patient des vitamines et des immunostimulants.

Avec les fortes attaques douloureuses et le rezah sur le bas-ventre, vous pouvez appliquer un coussin chauffant chaud - cela soulagera la condition et détendra les muscles de la vessie.

En plus du traitement médical de la cystite, les méthodes de physiothérapie sont largement utilisées - UHF, iontophorèse, inductométrie.

Lors d'un processus inflammatoire aigu, il est recommandé de boire au moins 2 à 3 litres de liquide par jour. Les compotes de fruits secs, les canneberges, les canneberges et les framboises, qui possèdent des propriétés antiseptiques naturelles, sont excellentes. Vous pouvez boire de l'eau minérale ordinaire sans gaz. Une consommation élevée de liquide aide à éliminer les bactéries de la vessie de manière naturelle.

Régime alimentaire pour la cystite aiguë

Lors d'un processus inflammatoire aigu de la vessie, il est conseillé au patient de suivre un régime alimentaire particulier. Il s'agit d'exclure les produits qui irritent la membrane muqueuse - café fort, alcool, aliments épicés et frits, viandes fumées, conserves, cornichons. Les aliments doivent être légers, cuits à la vapeur, bouillis ou cuits.

Traitement populaire de la cystite

Parmi les méthodes populaires de traitement de la cystite, les plus efficaces sont les bains sessiles avec une décoction de camomille, écorce de chêne, sauge, herbes, mère et belle-mère.

Au stade initial du processus inflammatoire, une décoction de soie de maïs aide bien. Pour ce faire, brasser l'herbe, verser le bouillon dans le seau et s'asseoir sur la vapeur. Assurez-vous que la vapeur n'est pas trop chaude, sinon vous pouvez facilement avoir des brûlures de la membrane muqueuse et des organes génitaux externes!

Ces procédures thermiques et les bains sédentaires aident à réduire considérablement la douleur et la douleur dans le bas de l'abdomen.

Rappelez-vous que les remèdes populaires pour le traitement de la cystite - c'est très bon, mais uniquement en association avec des médicaments prescrits par le médecin. Sinon, l’absence de traitement médical de la cystite menace la transition de la maladie vers la forme chronique et le développement de complications rénales.

Complications de la cystite aiguë

Les principales complications de la cystite non traitée sont:

  • le passage de la maladie à la forme chronique du cours;
  • la propagation du processus inflammatoire dans les reins;
  • développement progressif de l'insuffisance rénale.

Cystite chronique

Si le traitement de la cystite aiguë n'a pas été commencé à temps, ou si le patient a cessé de prendre les médicaments prescrits par le médecin, la cystite passe alors au stade d'évolution chronique. Dans ce cas, les manifestations aiguës de la maladie s'atténuent en règle générale et le patient croit à tort qu'un traitement curatif a eu lieu. Cependant, après un certain temps, sous l’influence de facteurs environnementaux défavorables (hypothermie, sexualité grossière, alcool et aliments épicés), la maladie s’aggrave d’une maladie nouvelle, avec des symptômes cliniques plus graves et moins susceptibles de subir une antibiothérapie. Cela est dû au développement d'une résistance à l'agent pathogène antibiotique. Ainsi, la cystite se produira plus souvent et il sera plus difficile de la guérir.

Méthodes de prévention de la cystite

Pour prévenir le développement d'un processus inflammatoire aigu dans la vessie, il est nécessaire de suivre des règles simples:

  • Surveillez attentivement l’hygiène personnelle des organes génitaux externes (les femmes doivent être lavées de l’avant vers l’arrière afin de ne pas transmettre l’infection du rectum à l’urètre).
  • Vous ne pouvez pas permettre l'hypothermie.
  • Pour éviter l'accumulation de bactéries dans la vessie, il n'est pas recommandé de limiter l'envie d'uriner (endurer longtemps).
  • Essayez d'utiliser au moins 1,5 à 2 litres de liquide par jour.
  • Portez des sous-vêtements en tissus naturels, de taille appropriée. Une lingerie et des vêtements trop serrés entravent la circulation sanguine normale dans les organes pelviens, ce qui conduit à la stagnation et au développement d'une inflammation.
  • Surveillez les selles, évitez la constipation.
  • Après chaque acte de défécation (vider les intestins) tenir les toilettes des organes génitaux externes en utilisant un savon ou un gel pour bébé pour une hygiène intime.
  • Évitez les rapports sexuels intimes, et après un rapport sexuel, essayez de vider la vessie.
  • Pendant les jours critiques, les femmes doivent changer de serviette hygiénique toutes les 2 heures, quel que soit le degré de remplissage.

Si vous suivez ces conseils simples, la cystite vous contournera!


| 8 décembre 2014 | | 7,086 | Maladies du système génito-urinaire
Aller

Aller
Aller