Aller Giardiase: photo, symptômes, traitement. Comment traiter la giardiase
médecine en ligne

Giardiase: photo, symptômes, traitement

Contenu:

La giardiase est une invasion de protozoaires, caractérisée principalement par des lésions de l'intestin grêle entraînant des troubles fonctionnels du système digestif, des manifestations allergiques ou neurologiques.

La giardiase est une infection intestinale généralisée. Selon les statistiques, dans les pays en développement, une infection à Giardia est détectée chez 10-15% des adultes, et entre 3% et 3% dans les pays développés. L'invasion par les enfants est beaucoup plus courante et va de 30 à 40%. Le risque augmente lorsque les enfants sont à la maternelle ou à l'école.



Causes de la giardiase

Giardiase L'agent responsable de l'infection est un protozoaire pathogène - Giardia (Lamblia intestinalis). Ce sont des parasites unicellulaires de la classe microscopique des flagellés, parasitaires à deux stades de développement:

  1. végétatif, ou mobile, sous forme de trophozoïtes matures;
  2. kystique, ou immobile, sous la forme de kystes, autrement appelés spores.

La largeur du trophozoïte est de 5 à 10 microns, sa longueur ne dépasse pas 21 microns. Chaque parasite a un disque d'aspiration et 4 paires de flagelles. Les trophozoïtes vivent principalement dans l'intestin grêle, auquel ils sont fixés à l'aide d'un disque. En dehors du corps ne sont pas viables. Ils se multiplient en divisant le noyau: toutes les 10 ou 12 heures, la colonie des doubles les plus simples. Ils se nourrissent de manière osmotique: ils sont capables d'absorber les produits de la digestion pariétale par la surface du corps. Les flagelles aident à effectuer divers mouvements.

Sous la forme de spores existent dans le côlon et à l'extérieur du corps. Les kystes présents dans l'environnement restent viables pendant une longue période: de 1 à 24 jours, en fonction de la température ambiante, ils sont parfaitement conservés dans les selles humides et meurent lorsqu'ils sont séchés. jusqu'à 3 mois vivent dans de l'eau propre; environ 3 jours dans l'urine. Sensibles aux désinfectants, par exemple, après 30 minutes, mourir du traitement des matières fécales avec une solution à 5% de naphtalizol. L'acide acétique est plus nocif pour les spores, qui meurent 5 à 10 minutes après une exposition à une solution de vinaigre alimentaire diluée à 1/1 avec de l'eau. Après une telle période, ils meurent à une température de 70 ° C et meurent immédiatement à la ébullition (100 ° C). Ils résistent aux faibles concentrations de chlore - ils ne réagissent pas du tout à une solution à 5% de chloramine, bien que 30 ml / l après 3 heures aboutissent à environ 65% des décès de Giardia.

Parfois, dans les matières fécales liquides peuvent être trouvés predtsista - parasites dans un stade intermédiaire de développement.

Comment se transmet la giardiase?

Les porteurs de parasites et la source d’infection sont les humains infestés de Giardia et certains animaux avec lesquels les humains entrent souvent en contact - cobayes, chats, lapins, vaches, chiens, cochons et autres mammifères. Avec les matières fécales, ils sécrètent un grand nombre de kystes matures de ces parasites, commençant environ 9 à 22 jours après le moment de l’infection. De plus, chez l’homme, ce processus se produit dans les vagues avec un intervalle de temps entre les périodes de décharge allant de 1 à 17 jours. En moyenne, avec les matières fécales, 1,8 million de kystes viables sont excrétés par gramme de matières fécales, ce nombre pouvant atteindre 23 millions par gramme. Les porteurs d'agents pathogènes - blattes, mouches, moustiques, autres insectes.

Le mécanisme d'infection de cette infection intestinale est fécal-oral avec plusieurs manières de pénétration des spores dans le corps humain.

  • La voie navigable est considérée comme la plus commune. L'infection peut survenir lorsque l'on boit de l'eau dans des plans d'eau naturels, ingérer par inadvertance lors d'une baignade dans une rivière, une piscine ou un lac, boire de l'eau du robinet sans purification supplémentaire ni traitement thermique - ébullition.
  • Chemin de la nourriture est à la deuxième place. Les kystes sont bien conservés dans le lait et les produits laitiers, où ils survivent calmement pendant 100 à 112 jours. Viable quelques heures sur du pain, des fruits, des légumes crus et cuits. Favorable aux environnements de spores invasives à forte humidité.
  • Manière de contact-ménage. L'infection se produit par l'utilisation conjointe de personnes malades et de personnes en bonne santé par des objets ou des articles ménagers - vaisselle, jouets, une serviette, une salle de bains. La source d'infection dans les zones rurales peut être un sol fertilisé avec du fumier ou des matières fécales non désinfectées et / ou contaminé avec des excréments d'animaux malades ou d'humains.

Facteurs prédisposants:

  • âge jusqu'à 10 ans;
  • groupements plus importants ou groupes de maternelle de grand nombre;
  • une indigestion causée par une faible acidité de l'estomac;
  • insuffisance enzymatique du tractus gastro-intestinal;
  • des anomalies du tube digestif, en particulier des voies biliaires;
  • la dystrophie;
  • immunodéficience;
  • malnutrition;
  • l'anorexie;
  • résection de l'estomac ou d'autres interventions chirurgicales sur l'estomac et les intestins.

La flambée de l'incidence de la giardiase survient pendant la saison chaude - la période printemps-été.

Le mécanisme de développement de la giardiase

Giardiase photo Atteignant le duodénum et l'intestin grêle proximal, les kystes matures sont transformés en individus végétatifs qui s'attachent aux villosités de l'épithélium à l'aide de disques aspirants, tandis que l'extrémité postérieure reste libre. Le processus de jonction de la membrane muqueuse s'accompagne d'une irritation des terminaisons nerveuses, d'une destruction du glycocalyx, d'une lésion mécanique des entérocytes, d'un blocage de la surface d'aspiration des villosités, d'une perturbation chronique des processus de transport, de la digestion et de l'absorption d'éléments nutritifs - syndrome de malabsorption.

Les lésions inflammatoires de l’intestin (entérite, duodénite , colite), le déséquilibre de la microflore ( dysbactériose ), les fermentopathies secondaires, le syndrome d’intoxication endogène sont le résultat de la reproduction et de l’activité vitale de la lamblia. La sensibilisation du corps est provoquée par l'absorption constante dans le sang de produits métaboliques et de substances formées après la mort des parasites. Dans le contexte de la giardiase, des réactions allergiques se produisent souvent et les enfants atteints de diathèse sont particulièrement sensibles à celles-ci.

Des modifications morphologiques sont notées sous la forme d'activation de la méthode de division cellulaire épithéliale, un gonflement du stroma de ses villosités, des changements pathologiques dans les villosités de cryptes, etc. Après 2 mois ou plus à compter du début de l'invasion, il se produit un gonflement, une inflammation de divers degrés d'intensité, atrophique, dégénérative, etc. ou des troubles moteurs. La bordure en brosse des villosités est parsemée d’une multitude de sillons en forme de C qui restent à la place de la succion de chaque individu. Dans la couche sous-muqueuse et le stroma des villosités, on détecte un infiltrat productif abondant dans lequel se trouvent un grand nombre d’éosinophiles, de plasmocytes et d’histocytes. Sur 1 cm 2 d' épithélium de l'intestin peuvent être localisés plus d'un million d'individus matures.

Les maladies infectieuses concomitantes, telles que la fièvre typhoïde ou l’hépatite virale, contribuent au passage à une forme chronique prolongée et à l’apparition de symptômes inhabituels pour la giardiase. Après récupération, une immunité instable et non contrainte se forme.

Classification de la giardiase

L'évolution de la maladie peut être:

  • aigu;
  • chronique

Formes de giardiase:

  • subcliniques (50% du nombre total d'infestés);
  • lambliae asymptomatique (diagnostiqué chez 25% des personnes infectées);
  • manifeste (25–43%).

Les formes de giardiase manifeste concernant les symptômes prédominants:

  • forme intestinale, se manifestant par des troubles digestifs, des maladies de différentes parties du tube digestif - gastroduodénite, gastro-entérite, duodénite, entérite et autres inflammations;
  • forme biliaire-pancréatique avec manifestations cliniques de stase biliaire et de lésions inflammatoires des organes - cholécystite, pancréatite réactive, cholangite, dyskinésie biliaire;
  • forme extra-intestinale conduit à des symptômes allergiques toxiques, dystonie neurocirculatoire ou syndrome asthénique;
  • forme mixte se manifeste par diverses caractéristiques caractéristiques des formes ci-dessus.

Symptômes de la giardiase

Les symptômes d'infection sont multiples. La maladie, selon la forme, peut se manifester sous plusieurs syndromes: gastro-intestinal, asthéno-névrotique, allergique dermatologique, intoxication ou hépatolien.

La durée de la période d'incubation (latente) varie de 7 à 21 jours. Une manifestation typique de la giardiase est le syndrome gastro-intestinal. Les parasites étant localisés dans l'intestin grêle, de nombreuses fonctions du tube digestif sont perturbées. Dans la forme aiguë de giardiase manifeste, prédominance de douleurs dans le nombril et / ou l'hypochondre droit, signes de troubles dyspeptiques - nausée, éructations, distension abdominale, sensation de surpopulation dans l'estomac, perte d'appétit, etc. parfois aiguë. Une diarrhée avec une fréquence de selles allant jusqu'à 3 à 5 fois par jour est caractéristique. Les selles liquides et mousseuses, observées au début de la maladie, deviennent alors graisseuses et à moitié en forme. Souvent, la diarrhée alterne avec la constipation.

La durée de la phase aiguë ne dépasse pas 7 jours, après quoi le rétablissement commence ou l'évolution de la maladie devient subaiguë ou chronique. Dans la giardiase chronique, les symptômes sont plus lisses, les périodes de rémission sont remplacées par des rechutes à court terme. Le patient pendant un certain temps ne devient pas dangereux pour les autres, car il cesse d'excréter avec les excréments de parasites. Une infection intestinale prolongée entraîne une asthénie, une perte de poids, une exacerbation de la gastroduodénite, une entérite, une dyskinésie duodénale.

La forme biliaire-pancréatique est caractérisée par des troubles du système biliaire-pancréatique avec des symptômes de cholestase, d'hyper- et d'hypotoneus du sphincter de la vésicule biliaire, une inflammation des canaux biliaires et de la vessie elle-même. La patiente s'inquiète de l'amertume de la bouche, surtout le matin, de l'amertume, de la douleur du côté droit sous les côtes. À la palpation, la vésicule biliaire est douloureuse. 50% des patients présentent des modifications réactives du pancréas.

La gravité du syndrome d'intoxication dépend de l'ampleur de la propagation et du nombre de Giardia, ainsi que de la gravité de la maladie. Une adénite périphérique, une température sous-fébrile, une inflammation des végétations adénoïdes peuvent survenir. La dépression du système nerveux se traduit par une irritabilité, une faiblesse, une instabilité émotionnelle. Les enfants peuvent avoir des évanouissements, une hypotension, un bruxisme, une hyperkinésie.

Les allergies et les manifestations dermatologiques sont exprimées par de fortes démangeaisons de la peau sèche et squameuse, un érythème, une éruption papuleuse, de l'urticaire, une kératose folliculaire. Outre l'infection, on diagnostique souvent une conjonctivite allergique, une rhinite, une dermatite atopique , une chéilite, un asthme bronchique, une blépharite ou d'autres pathologies.

La dépression du système nerveux au cours de l'infection chronique se traduit par un malaise, une faiblesse grave, une fatigue en fin d'après-midi, des larmoiements, de l'irritabilité et des maux de tête. Les petits enfants ont parfois des douleurs cardiaques et des vertiges. Sur le fond de la giardiase, le développement de la névrose est possible sans particularités cliniques.

Une partie importante de la maladie infectée est asymptomatique (porteur) ou les signes d'infection par Giardia ne sont détectés que par un diagnostic instrumental (forme subclinique).

Diagnostic de la giardiase

Le diagnostic et le traitement de la giardiase sont des maladies infectieuses engagées. La reconnaissance de cette invasion de protozoaires est difficile en raison de la variété des manifestations cliniques et de leur non-spécificité. Le diagnostic nécessite une confirmation de laboratoire obligatoire.

Méthodes de diagnostic requises en cas de suspicion de giardiase:

  • Étude protozoologique des matières fécales . Lorsque l'on étudie au microscope, on découvre des frottis natifs ou colorés au Lugol à partir d'excréments, de trophozoïtes et de kystes de Giardia fraîchement isolés. Pour des raisons de fiabilité, des analyses répétées sont nécessaires, de 2 à 7 fois, avec un intervalle entre la livraison dans un ou deux jours.
  • Intubation duodénale avec analyse de contenu microscopique. Confirme également la présence dans le jus duodénal Giardia.
  • Diagnostic par PCR des matières fécales afin de détecter les antigènes pathogènes dans le biomatériau étudié.
  • Dosage immunologique du sang - isolement en laboratoire des anticorps IgM sériques spécifiques du sérum dirigés contre Giardia.
  • L'immunodiffusion est une nouvelle méthode de diagnostic immunitaire plus spécifique que l'ELISA, basée sur l'étude de la réaction de précipitation et permettant de détecter des anticorps dirigés contre l'agent pathogène.
  • Analyse ELISA. Utilisé dans le diagnostic de la giardiase et d'autres infections.
  • L'immunoélectrophorèse est une méthode combinée combinant immunoprécipitation et électrophorèse. La composition antigénique du biomatériau est étudiée.
  • Etude morphologique de la biopsie réalisée en endoscopie.

Autres diagnostics utilisés dans divers syndromes pour identifier une pathologie:

  • Numération globulaire biochimique et complète.
  • Coprogramme.
  • Fèces sur dysbiose.
  • Echographie des organes internes.

Traitement de la giardiase

Avant de commencer le traitement, vous devez vous assurer que le diagnostic est correct, sinon il sera inefficace. Traitement de la giardiase étape par étape. Immédiatement, la nomination d'un traitement médicamenteux antiparasitaire n'est pas pratique, car elle peut entraîner une détérioration en raison du développement de complications toxiques et / ou de l'exacerbation des symptômes de la maladie.

La première étape préparatoire est l’élimination de l’endotoxémie, la stagnation de la bile, la correction du statut immunologique, la détérioration des conditions de reproduction de Giardia. La durée de cette période dépend de la gravité des symptômes et dure en moyenne de 1 à 2 semaines. Il est important de suivre un régime rationnel qui limite la consommation de protéines et de glucides. Le régime comprend des céréales, divers fruits, des légumes, du son et de l'huile végétale. Limitez la consommation de sucre, de pain et autres pâtisseries, de viande. Les jours de jeûne sont utiles, pendant lesquels on prépare dubazh avec du xylitol ou de l’eau minérale pour séparer la bile et purifier les voies biliaires. Pendant toute la période, le patient prend des enterosorbants, des cholérétiques, des antihistaminiques, des enzymes.

La deuxième étape est la thérapie antiparasitaire etiotropique consistant à prendre l’un des médicaments antiprotozoaires - nimorazole, métronidazole, furazolidole, albendazole, tinidazole ou un autre médicament du groupe des dérivés du nitroimidazole. Plus souvent, 2 cours sont requis. Les enterosorbants et les cholérétiques continuent à être pris tout au long du traitement anti-gi-blio.

Au troisième stade de récupération, l'équilibre normal de la microflore intestinale est rétabli, l'immunité est corrigée et renforcée. Attribuer immunostimulants, adaptogènes à base de plantes, vitamines, médicaments pour le traitement de la dysbiose. A ce stade, vous pouvez utiliser la phytothérapie: infusions de tanaisie, décoction de flocons d'avoine, etc.

Le traitement est efficace à 93–95%, souvent pour la destruction complète des parasites, des traitements répétés sont nécessaires, les récidives ou la réinfection ne sont pas exclus.

Prévention de la giardiase

  • identification rapide des patients et des patients;
  • contrôle de la qualité de l'eau potable;
  • respect des règles du régime sanitaire et hygiénique - se laver les mains avant de manger, bien laver les légumes, inspecter régulièrement le personnel des institutions pour enfants, le personnel des entreprises du secteur alimentaire;
  • protection des plans d'eau, des sols et d'autres objets environnementaux contre la pollution par les parasites.

| 18 juin 2015 | | 3 174 | Maladies infectieuses , parasites et homme
Aller
Laissez vos commentaires


fatah23 Fatah: Il se fait que je traîne ces parasites pendant un bon moment sans le savoir moi-même.Après l'avoir sû,j'ai eu un traitement dans un hopital mais il se fait que lors d'une autre consultation dans un autre hopital,on en a retrouvé un peu partout dans mon corps.Que faire alors Mr?

Adsel JAOUART: Une amie est décédée ce lundi 2 décembre en ayant attraper ces parasites. Elle était sous traitement mais n'a pas survécue.

Ludivine Che: Je souffre de cette maladie j'ai un polype de 3 cm dans le sinus maxillaire gauche et je suis malade en permanence pas un jour ou je suis guérie et je souffre + souffrance au visage 😭

Thomas Bartoll: J'avais deux abcès de presque un centimètre diamètre, là au bout de 15 jours d'application de cataplasmes d'argile verte ils sont quasimment résorbés. C'est magique lol

Ben DANTES: Je prends cette même argile justement. Je n'imagine pas tous les bienfaits que ça peut avoir. Par voie externe aussi par cataplasmes (dans ce cas c'est l'argile concassée). Remède naturel peu connu, merci internet de nous faire découvrir ce qu'on ne veut pas qu'on sache...

Aurore Lepitre: Merci pour cet essentiel de l 'argile ; (selon DEXTREIT l'argile en grain est parfaite tps://www.youtube.com/watch?v=hoQeZxLPEWc)

Aller
Aller