Aller Ganglion enflammé derrière l'oreille: que faire? Photo, causes, traitement de l'hypertrophie des ganglions lymphatiques derrière l'oreille chez un enfant
médecine en ligne

Inflammation des ganglions lymphatiques derrière l'oreille: causes, traitement

Contenu:

> Le système lymphatique du corps humain fait partie du système immunitaire. L'objectif principal des ganglions lymphatiques est de servir de filtre biologique, c'est-à-dire de participer à l'absorption et à la destruction des toxines, des bactéries et des microbes. Parfois, les ganglions lymphatiques deviennent enflammés et élargis. Il n’est pas difficile de comprendre ce qui se passe à cause de la pénétration de bactéries pathogènes dans l’organisme. Il n’est pas difficile de déterminer la source de l’infection, car le ganglion lymphatique s’enflamme tout autour. La compaction peut se produire à l'aisselle, à l'aine ou derrière l'oreille.



Causes de l'élargissement des ganglions lymphatiques derrière l'oreille

Dans le corps humain, il existe environ six cents ganglions lymphatiques. Leurs tailles peuvent atteindre cinquante millimètres. Les nœuds ont une forme en forme de haricot, ovale ou ronde. Les nœuds parotides, qui, comme leur nom l'indique, sont situés derrière les oreilles, sont situés le long de la veine auriculaire postérieure. Ils ne sont pas ressentis dans leur état normal. Si les nœuds peuvent être ressentis, cela signifie qu'ils ont augmenté de taille, donc enflammés. Ceci est un signal au corps à propos de la présence de toute maladie, y compris:

  • otite, eustachite et autres maladies qui provoquent une inflammation des oreilles;
  • maladies de la gorge et de la cavité buccale ( pharyngite , amygdalite , caries , etc.);
  • infections fongiques - caractérisées par des démangeaisons du cuir chevelu et une chute abondante des cheveux;
  • infections respiratoires aiguës et rhumes;
  • rubéole, parotidite.

Dans aucune des maladies ci-dessus, les ganglions lymphatiques situés derrière l'oreille ne font pas mal et ne suppurent pas. Après traitement, ils retrouvent leur état normal. Cependant, en cas de suppuration ou de douleur, cela peut indiquer une affection telle que la lymphadénite , caractérisée par une suppuration dans la région des ganglions lymphatiques et une augmentation de la température corporelle jusqu'à + 38 ° C. Le patient a des maux de tête, le sommeil empire et l'appétit diminue. Parfois, lors de la lymphadénite, des éruptions pustuleuses peuvent être observées dans la région du ganglion enflammé.

Si vous remarquez des symptômes de lymphadénite, vous devez immédiatement consulter un médecin, car la maladie peut se transformer en phase purulente. Dans ce cas, le patient connaîtra une détérioration de sa santé. La douleur devient forte et presque continue. Il convient de noter que toute inflammation dans le corps, et en particulier la tête, est extrêmement dangereuse pour la vie. Les processus inflammatoires non traités peuvent provoquer une sepsie, c'est-à-dire une infection sanguine.

Ganglions lymphatiques enflés chez les enfants

Le système immunitaire de l’enfant répond à toute invasion de bactéries pathogènes. Par conséquent, une augmentation des ganglions lymphatiques derrière les oreilles et près de la mâchoire est beaucoup plus fréquente que chez les adultes.

Pour éviter l’apparition de phoques, il est nécessaire de traiter les rhumes à temps, car même un nez qui coule peut entraîner de graves complications. Les causes les plus caractéristiques d’une augmentation des ganglions lymphatiques chez l’enfant peuvent également être toutes sortes de réactions allergiques qui se produisent souvent dans le corps d’un enfant.

Diagnostics

Ganglion lymphatique derrière l'oreille photo Comme un ganglion lymphatique élargi peut indiquer de nombreuses maladies, il est très important que les spécialistes obtiennent le plus de renseignements possible sur l’état de santé du patient.

Tout d'abord, le médecin doit palper un ganglion lymphatique élargi. Dans le même temps, il est nécessaire d'évaluer non seulement sa taille, mais également la présence / l'absence de douleur. En plus des nœuds situés derrière l'oreille, ils examinent également ceux situés sur le cou et l'arrière de la tête. Examiner la glande thyroïde, les amygdales, les glandes salivaires. Dans la plupart des cas, l'examen suffit pour poser un diagnostic précis.

Il n'est pas nécessaire d'influencer les ganglions lymphatiques eux-mêmes. Après avoir éliminé la cause, ils reviennent indépendamment à la normale. Si les médicaments antibactériens prescrits par le médecin ne produisent pas l'effet recherché et que les ganglions lymphatiques ne diminuent pas ou ne continuent pas à se développer, deviennent difficiles à toucher, le patient doit subir un test sanguin. Grâce à l'analyse, un spécialiste peut déterminer l'intensité et l'ampleur des processus inflammatoires dans le corps. Si ce type d'examen ne fournit pas suffisamment d'informations, une tomographie ou une échographie est prescrite au patient. Des tumeurs malignes sont détectées dans 10% des cas chez les patients ayant retrouvé un phoque derrière l'oreille. Le lymphome est l’une des maladies les plus courantes du système lymphatique. C'est pourquoi le patient peut avoir besoin d'une biopsie.

Traitement de l'inflammation des ganglions lymphatiques derrière l'oreille

Comme mentionné précédemment, si l’agrandissement des ganglions lymphatiques est une réaction à une certaine maladie, il suffira d’éliminer cette maladie pour que le ganglion redevienne normal.

Pour le traitement, dans la plupart des cas, des antibiotiques à large spectre, des antihistaminiques, des sulfamides et des agents fortifiants sont utilisés. En présence de douleur peut être utilisé des analgésiques. La physiothérapie est prescrite pour réduire les poches. L’exposition à la chaleur est l’une des principales erreurs commises par les patients qui s’auto-attribuent eux-mêmes un traitement. Les effets thermiques sur les ganglions lymphatiques élargis doivent être évités.

Dans le traitement de la lymphadénite purulente, compliquée par des processus nécrotiques et phlegmoneux, en plus des antibiotiques, le médecin peut prescrire une autopsie des abcès et un traitement médicamenteux.


| 10 mai 2015 | | 6 173 | La chirurgie
Aller
Laissez vos commentaires



Aller
Aller