Aller Urticaire chez l'adulte: photo, symptômes, traitement. A quoi ça ressemble et comment traiter l'urticaire chez les adultes
médecine en ligne

Urticaire chez l'adulte: photo, symptômes, traitement

Contenu:

L'urticaire est une maladie de nature allergique caractérisée par la prévalence de symptômes dermatologiques. Il a reçu son nom en raison du fait que l'éruption apparue sur le corps ressemble à une brûlure d'ortie.

Selon les statistiques, l'urticaire se produit au moins une fois par vie pour une personne sur cinq et est considérée comme l'une des maladies les plus multiformes de la nature immunitaire.



Classification de l'urticaire

Urticaire chez l'adulte Selon le critère, il existe plusieurs classifications de cette maladie.

Traditionnellement, les médecins distinguent la forme aiguë - les symptômes apparaissent pour la première fois et ne durent pas plus de 6 semaines - et la forme chronique, dans laquelle il existe une exacerbation périodique des symptômes allergiques et une rémission. Pour que les spécialistes puissent diagnostiquer l'urticaire chronique, les exacerbations doivent se produire plus de 6 semaines après le premier cas.

Sur le plan immunologique, on distingue les types d’urticaire suivants:

  • Vasculite Urtikarny - se caractérise par une inflammation des parois des petits vaisseaux et des capillaires, qui se manifeste par la formation de cloques spécifiques. Contrairement à l'urticaire classique, ils restent longtemps - jusqu'à plusieurs jours.
  • Urticaire allergique - survient généralement de manière aiguë en tant que réponse immunitaire à des aliments, des médicaments, des cosmétiques ou des substances synthétiques (par exemple, le latex). Les patients atteints de ce type d’urticaire ont le plus souvent une hérédité allergique défavorable et plus d’un épisode d’hypersensibilité dans l’histoire. En règle générale, dans de tels cas, les tests d'allergie sont positifs et les mesures d'élimination classiques donnent un bon effet thérapeutique.
  • L'urticaire dépendant du complément est une pathologie plutôt rare. Peut être héréditaire ou acquis. Ce dernier est souvent associé à certains cancers.
  • Urticaire auto-immune - circule dans le mécanisme idiopathique et se caractérise par des symptômes asthéniques et dyspeptiques. Souvent associé à des maladies de la glande thyroïde de nature auto-immune, qui peuvent être héréditaires. Il se caractérise par des tests d'allergie positifs et par la présence d'immunoglobulines appropriées dans le sang.

Urticaire chez les adultes Selon le facteur qui cause les allergies, l'urticaire peut être:

  • Mécanique - se manifeste par l'effet direct du facteur irritant sur la peau.
  • Vibration - peut être à la fois héréditaire et acquise, et est due à la désintégration des mastocytes. Apparaît plusieurs heures après l'exposition aux vibrations et reste sur la peau pendant la journée.
  • Dermographic - se produit après une action mécanique sur la peau. Tout d’abord, le patient se plaint de démangeaisons, puis un gonflement se produit directement au point de contact.
  • Chaleur - survient après une exposition prolongée à la chaleur sur la peau. Les effets deviennent généralement visibles après 4-5 heures. Souvent, un malaise général, des nausées, des maux de tête et des vertiges sont associés à des symptômes cutanés.
  • Urticaire au froid - apparaît assez rapidement, près de 15 à 20 minutes après une exposition à de basses températures. Caractérisé par l'apparition d'éruptions cutanées, de rougeurs et de démangeaisons. Après avoir réchauffé le patient passe rapidement. Souvent associée à des maladies virales, son degré de gravité dépend fortement de l'immunité du patient.

Il existe également dans la littérature les types d’urticaire suivants, classés en fonction du mécanisme d’écoulement:

  • Aqua - est un type d'allergie plutôt rare, qui se produit en réaction à l'eau. En fait, les antigènes sont des minéraux dissous dans l'eau courante. La réaction qui en résulte se déroule généralement facilement sous forme de petites bulles et n'est pas dangereuse pour la vie du patient.
  • Contact - est un complexe de réactions qui se produisent lors d'un contact tactile direct avec l'allergène.
  • Urticaire adrénergique - se produit sous l'influence du stress et de l'adrénaline libérée au cours de celle-ci. Caractérisé par l'apparition de papules spécifiques, il est cependant très rare.
  • Holenergic - est également une réaction à la libération d’un neurotransmetteur. Il se caractérise par l'apparition de cloques roses sur toute la surface du corps. Peut survenir après un effort physique intense, le stress ou un bain chaud. Simultanément à l'éruption cutanée, les patients se plaignent d'essoufflement, de difficultés respiratoires et d'une faiblesse générale.
  • L'urticaire idiopathique est une réaction allergique de la peau qui se produit sous l'influence de causes inconnues.


Symptômes de l'urticaire chez l'adulte

Urticaire chez les adultes L'élément principal de la maladie est l'apparition de cloques, qui peuvent être de tailles différentes et ont tendance à se mélanger, couvrant toutes les grandes zones du corps (voir photo). Visuellement, une éruption cutanée peut apparaître en quelques minutes. Souvent, le développement rapide de l'urticaire chez l'adulte s'accompagne d'œdème de Quincke et d'autres symptômes menaçants. Il est particulièrement dangereux pour la vie du patient que l'enflure s'étende aux membranes muqueuses des organes, ce qui rend la respiration difficile, provoque également de graves nausées et même des vomissements.

Les symptômes dermatologiques sont souvent accompagnés de démangeaisons intolérables.

La symptomatologie de chaque type d’urticaire est très spécifique. Cependant, dans certains cas, il est difficile de laisser un diagnostic précis. Cela nécessite des méthodes de diagnostic spécifiques.

Diagnostic de l'urticaire

La variété des formes d'urticaire chez l'adulte complique grandement le diagnostic, aussi la liste des tests de laboratoire nécessaires est-elle très longue. Assurez-vous de mener les études suivantes:

  • Les analyses cliniques générales de l’urine et du sang aident à déterminer la gravité de la réaction immunologique.
  • L'analyse biochimique du sang montre comment d'autres organes et systèmes sont impliqués dans le processus de réponse immunitaire.
  • Définition des immunoglobulines spécifiques E pour le type d'allergènes ou directement pour ceux avec lesquels le patient a été en contact. Également déterminé par l'indice d'immunoglobuline totale.

En fonction du type d’urticaire, le médecin peut vous prescrire des tests supplémentaires:

  • Tests d'allergie cutanée pour un groupe d'allergènes.
  • Revmaproby pour déterminer le statut immunitaire global du corps.
  • Tests d'hormones thyroïdiennes.
  • Analyse des selles pour la dysbiose et la présence de parasites.
  • Cultures détachables de la gorge et du nez.
  • Échographie de divers organes - le plus souvent la glande thyroïde et les articulations.
  • Tests sanguins pour les infections.

Traitement de l'urticaire chez l'adulte

Le traitement de l'urticaire, ainsi que de toute maladie allergique, commence par l'exclusion la plus complète du contact avec l'allergène. Pour cela, il est non seulement nécessaire d’éliminer le contact physique, mais également de prendre certaines mesures visant à éliminer l’antigène présent dans le corps. Ces activités comprennent le lavage du nez et de l’estomac, la douche froide, l’instillation de solution saline dans les yeux, etc.

En cas d'allergie alimentaire, le patient doit suivre un régime alimentaire particulier, qui exclut non seulement l'ingestion d'un produit allergène, mais également tout un groupe de substances qui provoquent l'apparition de réactions croisées.

Pour le traitement direct de l'urticaire, on utilise la méthode de traitement ASIT, qui consiste à «entraîner» le corps à l'allergène. Peu à peu, on administre au patient de petites quantités de médicament contenant l’allergène souhaité. Au fil du temps, l'organisme cesse de réagir en tant qu'agent étranger et, par conséquent, l'intensité des réactions immunologiques diminue pour disparaître progressivement. Un tel traitement est conseillé de commencer un certain temps avant le contact avec l'allergène, par exemple deux mois avant la floraison des plantes dans le cas où l'urticaire est associée au pollen.

En plus du traitement par l’étiotropie, les spécialistes appliquent une vaste liste de remèdes symptomatiques visant à éliminer la condition désagréable et parfois même dangereuse du patient:

  • Les antihistaminiques, qui ont tous deux un effet sédatif - lorsque vous avez besoin de soulager les démangeaisons et de calmer le patient - sont comme une nouvelle génération qui n’affecte pas le système nerveux central.
  • Les immunosuppresseurs qui réduisent l'intensité de la réponse immunitaire du corps.
  • Glucocorticoïdes - médicaments hormonaux anti-inflammatoires qui, malgré le grand nombre de contre-indications, restent les plus efficaces pour lutter contre les symptômes d'allergies, en particulier l'urticaire.
  • Immunoglobulines et autres drogues.

Souvent, dans le traitement de l'urticaire, la plasmaphérèse est utilisée pour nettoyer rapidement le sang des antigènes et des anticorps formés.

Prévention de l'urticaire

La seule mesure efficace de prévention des maladies allergiques est l’élimination complète du contact avec une substance susceptible de provoquer une réaction pathologique. Selon les causes de l'urticaire, les médecins recommandent:

  • Limitez l'utilisation de certains aliments. Il est possible que le développement de réactions allergiques croisées, dans lesquelles des groupes entiers sont impliqués, tels que - les céréales, les fruits de mer, les baies et autres.
  • Traiter rapidement les organes du tractus gastro-intestinal. Les pathologies du système digestif, en particulier celles associées au pancréas ou au foie, augmentent considérablement le risque de développer une urticaire ou une autre réaction allergique. Il est également important de surveiller le travail régulier des intestins, en prévenant le développement d'une constipation prolongée ou d'un relâchement prolongé de la chaise.
  • Restrictions raisonnables sur l'utilisation de médicaments, en particulier d'antibiotiques.
  • Il faut éviter une surchauffe du corps et au contraire un refroidissement excessif. Il est recommandé de prendre des mesures pour le durcissement, si dans l'histoire, y compris l'histoire familiale, il y a des cas de développement de l'urticaire au froid.
  • Détection précoce et traitement des maladies endocriniennes.
  • Attitude raisonnable face aux bains de soleil, au port du chapeau et à la consommation de grandes quantités de liquide pendant la saison chaude.
  • Il est également recommandé d'éviter le stress et les états émotionnels excessifs. Si nécessaire, vous devriez consulter un spécialiste.

Est-ce que l'urticaire chez les femmes enceintes?

Pendant la grossesse, le risque de développer une urticaire augmente, en particulier si la future mère avait une prédisposition génétique ou si des réactions allergiques ont été enregistrées dans les antécédents. L'urticaire ne nuit pas au bébé dans l'utérus, cependant, la grossesse présente beaucoup d'inconvénients.

Le plus souvent, l'urticaire se développe en réponse aux aliments, aux cosmétiques ou aux produits chimiques ménagers. En raison du taux élevé d'œstrogènes, les réactions allergiques sont plus agressives et une femme doit donc s'y préparer. Il est déconseillé de prendre des médicaments sans consulter un médecin, car ils sont presque tous contre-indiqués pendant la grossesse.

Les experts recommandent de ne consommer que des produits éprouvés appartenant au groupe des hypoallergéniques, tout en minimisant le contact avec les cosmétiques irritants et les produits chimiques ménagers.

En cas d'évolution défavorable des circonstances, l'urticaire peut passer d'une manifestation épisodique à une forme chronique et il est assez difficile de la vaincre jusqu'à l'accouchement.

Parfois, les réactions allergiques ne sont exacerbées qu'après l'accouchement et la mère est déjà confrontée au problème de l'urticaire pendant l'allaitement. Il faut se rappeler que presque tous les agents anti-allergiques connus pénètrent dans le lait maternel, il est donc nécessaire de refuser l'allaitement pendant le traitement médicamenteux. Il est également recommandé de sevrer le bébé pendant un certain temps en cas de symptômes graves en cas d'urticaire. Pendant l'allaitement, les mesures préventives et le respect du régime alimentaire, ainsi que d'éviter le contact avec des substances toxiques et des allergènes potentiels, sont mis en avant.


| 26 avril 2015 | | 2 357 | Allergologie , Maladies de la peau
Aller
Laissez vos commentaires


Alex Sandro Souza: In Brazil, we have Reincarnationist Psychotherapy and Therapeutic Regression. In this method regressions are guided by people's spiritual mentors. more information at www.portalabpr.org

MommyCassReborns: oh boy I have sooo much trauma in this life I'd come out of this more screwed up I must have been evil in my past life to deserve this crap.

Michele Progress Daily: I really need to find a utube video on PLR that work's for me. The closest I came was to Dr Brian Weiss; but it wasn't long enough for me. I've been meditation for many yrs. But everyone that I've tried for 7 yrs hasn't worked out. It's been frustrating because I came so close.

Aller
Aller