Aller Point culminant chez les femmes: symptômes, traitement, âge. Les signes de la ménopause précoce, combien d'années le forum commence
médecine en ligne

L'apogée de la femme: symptômes, traitement, âge

Contenu:

Climax chez les femmes Malgré le fait qu’il existe actuellement une tendance persistante à porter l’espérance de vie moyenne des femmes à 70-80 ans, l’âge de la ménopause reste relativement stable - environ 48-50 ans. C’est la preuve que le dernier tiers de la vie d’une femme moderne passe dans un état de ménopause. Tôt ou tard, chaque représentant de la belle moitié de l'humanité doit faire face aux symptômes de la ménopause, et il est très important d'être prêt à surmonter ce stade de la vie.

Quels sont les symptômes de la ménopause chez les femmes? Un traitement est-il nécessaire? Comment manger et quel style de vie mener? Vous trouverez des réponses à ces questions et à d'autres ci-dessous.



Quel est le point culminant?

Le terme "ménopause" en grec signifie "stade". Certains pensent qu’il s’agit de l’une des étapes les plus difficiles de la vie d’une femme, liée à l’extinction de la fonction sexuelle et à une augmentation constante du taux de gonadotrophines, signe de l’apparition de la ménopause.

Le concept de ménopause combine plusieurs périodes:

  • Preklimax (préménopause) - plusieurs années avant l’apparition de la ménopause. Pendant cette période, la production d'œstrogène par les ovaires diminue progressivement. Preclimax peut survenir entre 40 et 45 ans, moins souvent entre 30 et 40 ans.
  • La ménopause est une période de cessation constante de la menstruation et des cycles intermenstruels (leur absence annuelle). La ménopause est une période précoce de la ménopause qui dure cinq ans après la fin des menstruations.
  • La postménopause ( ménopause tardive) dure jusqu'à 70-75 ans.
  • La vieillesse est la période de la vie après 75 ans.

Les questions relatives à la qualité de vie d'une femme pendant la ménopause sont assez aiguës et pertinentes. Dans le même temps, une attention particulière est accordée aux paramètres suivants: bien-être physique et mental, fonctionnement social et fondé sur les rôles, ainsi qu’une perception objective générale de l’état de santé.

Quel âge a la ménopause chez les femmes?

  1. Ménopause prématurée (30 à 40 ans).
  2. Ménopause précoce (41 à 45 ans).
  3. Ménopause en temps opportun (45 à 55 ans).
  4. Ménopause tardive (après 55 ans).



Facteurs affectant le corps de la femme pendant la ménopause

  1. Les processus de vieillissement naturel, accompagnés de modifications des récepteurs et des médiateurs, de la mort des cellules nerveuses, d'une diminution de l'activité motrice, d'une dégradation cognitive accrue et de l'exacerbation des processus dépressifs.
  2. La présence de maladies somatiques et neuropsychiatriques chroniques qui se forment au cours de la vie sous l’influence de facteurs environnementaux défavorables, ainsi que de prédispositions génétiques. De nombreuses femmes souffrent d'athérosclérose, d'obésité, de diabète, d'hypertension, de maladies dégénératives dystrophiques du système musculo-squelettique, de troubles anxieux et d'épisodes de dépression antérieurs.
  3. L'effet des changements hormonaux climatériques sur le système nerveux central et périphérique. Les signes périphériques les plus caractéristiques du syndrome ménopausique sont les bouffées de chaleur et les troubles urogénitaux. Les manifestations endocriniennes, métaboliques, psychovégétatives, cognitives et motivationnelles sont les principales manifestations cliniques de la restructuration du système nerveux central.
  4. Statut psychosocial des femmes. Dans ce cas, la situation financière, familiale et professionnelle joue un rôle important: la présence ou l’absence d’un partenaire sexuel, la garde des enfants adultes de la maison, la discorde dans les relations intimes, en particulier la perception de vous-même en tant que femme.

Symptômes de la ménopause chez les femmes

Symptôme n ° 1 - syndrome de ménopause psychoémotionnel

Pour le moment, de nombreuses personnes qui ne sont pas directement liées à la médecine connaissent des termes tels que "névrose ménopausique", "dépression ménopausique", "hystérie involutive". Bien entendu, ces troubles psycho-émotionnels peuvent survenir à d’autres périodes de la vie de la femme, mais ils sont beaucoup plus fréquents pendant la ménopause et s’accompagnent généralement de troubles somato-végétatifs plus complexes. Les femmes ménopausées éprouvent souvent de la fatigue, une perte d'intérêt pour elles-mêmes et les autres, une anxiété non motivée, une anxiété, une méfiance, une sensibilité excessive, une vulnérabilité accrue, la peur de la vieillesse, des pleurs et une instabilité d'humeur.

Symptôme n ° 2 - troubles du sommeil

Le dérangement de sommeil est l'une des manifestations les plus caractéristiques de la période de ménopause. Environ 60% des femmes ménopausées se plaignent d'une augmentation du temps de sommeil, d'une mauvaise qualité de sommeil et d'un réveil nocturne fréquent. Lors du choix d'une stratégie de traitement, les causes de la dysomnie sont prises en compte. Pendant la ménopause, ils peuvent être associés à des troubles nerveux centraux et périphériques. Les troubles du système nerveux central comprennent les troubles cérébraux vasculaires et métaboliques toxiques, ainsi que les troubles émotionnels (états dépressifs, anxiété accrue, peurs).

Pendant le sommeil, les femmes en âge de présenter un climatère présentent souvent des troubles respiratoires (ronflement, arrêt respiratoire) et des troubles du mouvement (syndrome des jambes sans repos), ainsi que des maux de tête matinaux, une augmentation de la pression artérielle et une somnolence diurne.

Les troubles du système nerveux périphérique comprennent la nycturie (miction fréquente la nuit), les bouffées de chaleur de la nuit, la parasthésie dans les mains (engourdissements, picotements, chair de poule) et d’autres troubles survenant ou aggravés la nuit.

Symptôme n ° 3 - troubles végétatifs et psycho-végétatifs

Le plus souvent, les troubles permanents ou paroxystiques autonomes sont associés à des troubles émotionnels. Beaucoup de femmes se plaignent de malaises dans la moitié gauche du sein, d'insuffisances cardiaques, d'augmentation du rythme cardiaque, de manque d'air, de sauts de tension, de troubles du tube digestif et de frissons ou de bouffées de chaleur. Parfois, il est possible que des attaques d'agression, de peur ou d'anxiété se développent et se transforment en attaques de panique. Maux de tête et maux de dos fréquents observés.

Symptôme n ° 4 - détérioration de la performance

Les déficiences cognitives pendant la ménopause se manifestent par une détérioration de la capacité de travail, une diminution du taux de passage d’une activité à l’autre, un affaiblissement de la mémoire et un trouble de l’attention. Le plus souvent, cet état est une conséquence de problèmes émotionnels, c'est-à-dire qu'il est réversible.

Symptôme n ° 5 - troubles métaboliques et endocriniens

Chez les femmes ménopausées, il se produit souvent un changement de comportement alimentaire, une amélioration ou une détérioration de l'appétit, un gain de poids, une rétention d'eau dans l'organisme, entraînant la formation d'un œdème. Les pathologies articulaires, l'ostéoporose et les maladies cardiovasculaires deviennent de fréquents satellites post-ménopausiques.

Symptôme n ° 5 - syndrome psychosocial

Certaines femmes entrées dans la période de ménopause, dans le contexte de troubles dissomniques, cognitifs, psycho-végétatifs et sexuels, ont des difficultés de communication et d'adaptation sociale, développent l'insularité et l'accessibilité au stress, il existe un manque de compréhension mutuelle dans la famille, des difficultés au travail. Bien entendu, tout cela entraîne une dégradation de la qualité de la vie et peut même provoquer le développement de maladies graves. C’est pourquoi les femmes, qui sont dominées par des styles de protection psychologique immatures et des mécanismes d’adaptation inefficaces, ont besoin d’une assistance médicale.

Symptôme n ° 6 - dysfonctionnement sexuel

Selon les statistiques, 50 à 75% des femmes en ménopause présentent une diminution de l'activité sexuelle et, plus précisément, de l'intérêt pour le sexe et de l'évaluation de la valeur des attitudes sexuelles.

Cette condition est due aux changements hormonaux qui se produisent dans le corps de la femme pendant la période pré-ménopausique: les ovaires mourants produisent moins d'oestrogènes, d'androgènes et de progestérone.

Une production insuffisante d'œstrogènes conduit à un amincissement de la membrane muqueuse du vagin, ce qui ralentit et réduit la production de lubrification vaginale et le développement de dyspareunie (douleur pendant les rapports sexuels).

L'absence de testostérone libre entraîne une diminution du désir sexuel et une production insuffisante de progestérone provoque une léthargie, une fatigue, des maux de tête et d'autres symptômes négatifs, réduisant de manière significative l'intérêt des contacts sexuels.

Point culminant chez les femmes: traitement

À l'heure actuelle, les spécialistes utilisent plusieurs stratégies et tactiques pour la gestion des patientes atteintes du syndrome de la ménopause, qui est un problème multidisciplinaire.

Élimination des symptômes désagréables

L’élimination des symptômes individuels de la ménopause peut normaliser la condition physique de la femme et lui permettre de retrouver une qualité de vie supérieure. Par exemple, le clonazépam (un médicament anti-paroxystique) est recommandé pour éliminer les marées nocturnes et corriger le sommeil nocturne, tandis que des antagonistes des récepteurs de la dopamine et de la déshydroxyphénylalanine sont prescrits pour soulager le syndrome des jambes sans repos.

En cas d'hypertension artérielle, il est démontré que les patients prennent en permanence des inhibiteurs de l'AT2 et des IEC. En cas d'augmentation du taux de glucose dans le sang, des médicaments réduisant le taux de sucre dans le sang sont prescrits. Pour l'insomnie et les troubles neuropsychiatriques, les hypnotiques et les sédatifs sont également prescrits.

Les cours de gymnastique clinique, la physiothérapie, l'hydrothérapie, les massages et les cures thermales se sont révélés être une thérapie symptomatique.

Traitement hormonal substitutif

Selon les experts, le traitement le plus adéquat pour le syndrome de la ménopause est le traitement hormonal substitutif. Son rendez-vous est conseillé dans le cas où une femme ménopausée a commencé avec des complications telles que: pathologie cardiovasculaire, obésité centrale, ostéoprose sévère, diabète de type II, etc. Il convient de souligner que la nomination d'un traitement hormonal avec un certain nombre de contre-indications est une prérogative. médecin traitant. Préliminaire, une femme subit un examen diagnostique complet.

Contre-indications pour le traitement hormonal substitutif:

  • Saignements utérins d'étiologie inconnue;
  • Tumeurs malignes des organes génitaux féminins;
  • Cancer du sein;
  • Récemment subi un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque;
  • Thrombophlébite ;
  • Pathologies hépatiques et rénales graves;
  • Maladie de la thyroïde;
  • Se préparer à la chirurgie.

Les médicaments combinés de traitement hormonal substitutif contiennent de petites doses de progestérone et d’œstrogènes. Pour les patientes ayant subi une amputation de l'utérus, une monothérapie de substitution hormonale (prémarine, proginova, hormoplex, estrofem, etc.) est indiquée.

Pendant la période préménopausique, lorsque la femme n'a pas encore terminé ses règles, Klimen, femoston, divina, cycloprogen, divitren, klimonorm sont recommandés pour soulager l'inconfort et l'inconfort et normaliser le cycle. Les femmes qui n'ont pas encore leurs règles sont invitées à prendre Livial ou Cliogest.

Traitement de la dépression pendant la ménopause

Pour soulager les syndromes psycho-végétatifs, on prescrit aux antidépresseurs de la dernière génération (inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine). Ce groupe de médicaments comprend la sertraline, la fluoxétine, le citalopram, etc.

Note

L'utilisation d'antidépresseurs est justifiée en présence de troubles émotionnels et affectifs prononcés. Cependant, ils peuvent être prescrits dans les cas où il existe des contre-indications au traitement hormonal substitutif, ainsi que si le patient ne veut pas prendre de médicaments hormonaux.

Psychothérapie avec climax pathologique

Si une femme développe une tendance à des réactions dépressives pendant la ménopause et que les niveaux d'anxiété augmentent, un traitement psychothérapeutique est prescrit en association avec un traitement hormonal substitutif et des antidépresseurs.

La correction psychothérapeutique consiste principalement à normaliser la perception de soi et à réduire le niveau de stress. Une psychothérapie hypnotique est présentée au patient, des séances de psycho-régulation, de relaxation et d’entraînement autogène sont conduites.

Préparations et vitamines, normalisant les processus métaboliques

Actuellement, dans le traitement de la ménopause pathologique, les préparations de vitamines et de minéraux sont largement utilisées. Elles contiennent des principes actifs qui contribuent à l'amélioration du métabolisme des graisses et des glucides. Ces médicaments stimulent les ovaires et, en raison de la présence de calcium et de vitamine D, préviennent le développement de l'ostéoporose.

Les vitamines les plus importantes pendant la ménopause sont les vitamines B, les acides ascorbique et folique, les vitamines A, D et E.

Les vitamines B aident à améliorer le bilan énergétique, à normaliser le travail du système nerveux central et du SNP et à stimuler la production d’œstrogènes par les glandes surrénales. Dans le complexe de vitamine C, de magnésium et de zinc, ce groupe de substances biologiquement actives participe à la formation de composés actifs qui régulent l’équilibre hormonal et facilitent le déroulement de la ménopause.

Le tocophérol (vitamine E) améliore le fonctionnement des organes reproducteurs de la femme, en association avec la vitamine C, facilite les bouffées de chaleur, réduit la sécheresse vaginale et le gonflement du sein, réduit la faiblesse et l'irritabilité.

Calciferol (vitamine D) est impliqué dans l'absorption du calcium, contribue à son dépôt dans le tissu osseux et empêche le développement de l'ostéoporose.

Remèdes populaires pour soulager les marées

En cas de bouffées de chaleur, qui sont souvent l’un des symptômes les plus angoissants de la ménopause, il est recommandé d’utiliser des herbes médicinales comme moyen alternatif. Cependant, cette technique, comme toutes les autres, a des effets secondaires, il est donc sage de consulter un spécialiste avant de commencer le traitement.

Pour faciliter les bouffées de chaleur ménopausiques, les guérisseurs traditionnels recommandent l’utilisation d’œstrogènes végétaux, contenus dans les produits à base de soja en quantité suffisante.

Dans cette situation, l'effet le plus important n'est pas les additifs alimentaires biologiquement actifs contenant des composants à base de soja, mais directement les produits à base de soja obtenus par fermentation.

L'actée à grappes noire est un autre remède végétal destiné à atténuer les bouffées de chaleur. Il est permis de ne pas prendre plus de 6 mois. L'un des effets secondaires est un mal d'estomac.

En outre, l'huile de primevère noire est utilisée pour traiter les troubles de la ménopause. Il est contre-indiqué chez les patients qui utilisent des anticoagulants et peut également provoquer des diarrhées, des nausées et des vomissements.

Quelle est la ménopause précoce chez les femmes?

La ménopause précoce est rare et ne touche que 1 à 2% des femmes. La ménopause précoce est un stress très fort pour le corps de la femme qui nuit à la santé physique et mentale. Dans cette situation, la femme perd la capacité de concevoir, alors que cesse la sécrétion d'hormones sexuelles féminines, qui a affecté pendant de nombreuses années les divers tissus et organes du corps féminin.

Au cours des dernières années, certains experts ont estimé qu’il serait plus opportun d’appeler l’état de ménopause précoce une insuffisance ovarienne prématurée.

Causes de la ménopause prématurée

  • Prédisposition génétique;
  • Infection virale;
  • Processus auto-immunes;
  • Facteurs iatrogènes (chirurgie de l'utérus et des ovaires, chimiothérapie, radiothérapie);
  • Facteurs idiopathiques (tabagisme, jeûne, effets néfastes de l'environnement externe).

Symptômes de ménopause précoce chez les femmes

Le développement de la ménopause se produit toujours dans l'un des deux scénarios suivants:

  1. Épuisement complet de l'appareil folliculaire (syndrome d'épuisement ovarien).
  2. Insensibilité ovarienne à la stimulation gonadotrope (syndrome des ovaires résistants).

Dans les deux cas, une femme présentant des caractéristiques sexuelles secondaires bien développées présente une aménorrhée secondaire et une stérilité. Avec un taux élevé d'hormones folliculostimulantes et lutéotropes, un faible taux d'estradiol est observé, ainsi que des symptômes caractéristiques de la ménopause: irritabilité, bouffées de chaleur, transpiration excessive, perte de mémoire et d'invalidité, troubles du sommeil. Une ou deux années après le début de la ménopause, une ostéopénie se développe (diminue la masse osseuse et la densité minérale osseuse), augmente le taux de cholestérol dans le sang et peut développer une ostéoporose. Certaines femmes se plaignent de démangeaisons, de brûlures et de parties génitales sèches. Lors de la prise de médicaments hormonaux a marqué une amélioration significative.

Classification des troubles climatériques dans l'insuffisance ovarienne prématurée

  1. Premiers symptômes. К вазомоторным признакам климактерия относят повышение или понижение артериального давления, ознобы, сменяющиеся приливами, головные боли, усиленную потливость, тахикардию. К эмоционально-вегетативным признакам относят снижение полового влечения, чрезмерную раздражительность, слабость, сонливость, повышенную тревожность и беспокойство, снижение памяти и склонность к депрессиям.
  1. Средневременные симптомы (признаки, развивающиеся примерно через 2-3 года от начала климакса). Возникают жалобы на боли во время сексуального контакта, сухость влагалища, жжение и зуд, учащенные и болезненные мочеиспускания, недержание мочи. Также наблюдается сухость и ломкость ногтей и волос, отмечается быстрое увядание кожных покровов, увеличивается масса тела и изменяется тип женской фигуры, повышается невосприимчивость к инсулину.
  1. Поздние обменные нарушения (наблюдаются примерно через 5-7 лет). Развиваются или усугубляются сердечно-сосудистые патологии (атеросклероз, ишемическая болезнь сердца), ускоряется развитие постменопаузальной остеопении или остеопороза.

Диагностика преждевременной недостаточности яичников

Диагностические мероприятия при подозрении на развитие раннего климакса включают в себя физикальный осмотр на гинекологическом кресле и тщательное изучение анамнеза. Далее пациентке назначаются лабораторные и инструментальные методы обследования:

  • Анализ крови на гормоны ЛГ, ФСГ, ТТГ, уровень пролактина и эстрадиола;
  • Липидограмма крови (определение липидного профиля);
  • Кровь на онкомаркеры;
  • УЗИ внутренних половых органов;
  • Маммография;
  • Краниография;
  • КТ или МРТ (при наличии головных болей);
  • Денситометрия поясничного отдела позвоночника (при длительной аменорее).

Лечение раннего климакса у женщин

Étant donné que la ménopause précoce est associée à un fonctionnement insuffisant des ovaires (fonction produite par les œstrogènes), les agents hormonaux, parmi lesquels les œstrogènes, sont les plus efficaces. La posologie des hormones est choisie en fonction de l'âge, et le régime de traitement hormonal substitutif dépend de la présence ou non de saignements menstruels.

Indications du traitement hormonal substitutif

  • La présence d'un syndrome ménopausique (bouffées de chaleur, insomnie, transpiration, irritabilité, changements d'humeur fréquents, etc.);
  • Troubles urinaires (nycturie, dysurie, sécheresse vaginale);
  • Cessation complète de la fonction menstruelle jusqu'à 40-45 ans.

La sélection des médicaments de traitement hormonal substitutif tient compte de la présence et du nombre d'interventions chirurgicales sur les organes reproducteurs, du désir (ou du refus) de normaliser le rythme menstruel mensuel, de la réduction ou de l'absence du désir sexuel, de la présence de pathologies du foie, de thrombophlébites, de crises cardiaques chez les proches et de la peur de la grossesse. .

En tant que médicaments pour le traitement hormonal substitutif au début de la ménopause, des moyens sont utilisés, qui incluent les œstrogènes naturels ou leurs analogues. En pratique clinique, il existe trois principaux modes de traitement hormonal substitutif:

  • Monothérapie aux œstrogènes. Chez les femmes qui ont subi une hystérectomie utérine, le traitement aux œstrogènes peut être administré en continu.
  • Traitement d'association (œstrogène et progestatif) en mode continu.
  • Traitement d'association (œstrogène et progestatif) en mode cyclique.

La correction hormonale de l'insuffisance ovarienne prématurée aide à normaliser la pression artérielle, prévient le développement de l'ostéoporose et des modifications athérosclérotiques, contribue à la disparition des symptômes de la ménopause et fournit également de l'élasticité à la peau.

Étant donné que le traitement hormonal substitutif (THS) comporte de nombreuses contre-indications et effets secondaires, le traitement ne doit être administré qu'avec l'autorisation et sous la surveillance d'un médecin.

Contre-indications à la réalisation de ZGT à un point culminant précoce

  • Saignements utérins d'étiologie inconnue;
  • Tumeurs malignes des organes génitaux féminins;
  • Cancer du sein;
  • Récemment subi un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque;
  • Thrombophlébite;
  • Pathologies hépatiques et rénales graves;
  • Maladie de la thyroïde;
  • Se préparer à la chirurgie.

Un régime qui aide à survivre à la ménopause

Même dans l'Antiquité, les guérisseurs orientaux affirmaient qu'il existait un lien étroit entre les processus physiologiques et pathologiques se déroulant dans le corps et l'environnement. Sur cette base, une conclusion sans ambiguïté a été tirée: pour atténuer les symptômes de la ménopause, vous devez adapter votre régime alimentaire. La ménopause ne sera pas une tragédie, mais une saison veloutée dans la vie d'une femme.

Même en cas d'augmentation du poids corporel, vous devriez abandonner les régimes épuisants, car cela pourrait provoquer l'apparition de désordres métaboliques et entraîner l'épuisement des réserves d'énergie. Mais il ne faut pas oublier en même temps qu'avec l'âge, les besoins en calories du corps diminuent progressivement. Après cinquante ans, la consommation calorique quotidienne des aliments ne devrait pas dépasser 2000-2100 calories.

En période de ménopause, il serait plus sage d'abandonner la consommation excessive de thé et de café, "interférant" avec l'absorption du magnésium et du calcium, composants indispensables à la formation du tissu osseux. Vous devez également limiter la consommation de sucreries - sources de glucides rapides et d'aliments salés contribuant à une élimination améliorée du calcium du corps. Aussi, afin d'éviter le développement de l'athérosclérose, il serait sage d'abandonner la consommation de viande grasse, de mayonnaise, de gras trans et de saucisses.

Produits utiles pendant la ménopause

  • Pain à grains entiers (source de magnésium, de vitamines B et de fibres alimentaires);
  • Produits à base de soja (source de fibres alimentaires et de phytoestrogènes);
  • Viande maigre (source de protéines et de fer);
  • Produits laitiers faibles en gras (source de calcium et de vitamine D);
  • Huile végétale (source d'acides gras polyinsaturés);
  • Poisson marin gras (source d’acides gras oméga-3);
  • Fruits et légumes frais (source de β-carotène, fibres alimentaires, acide folique et nicotinique, vitamines A, C, K).

Le vieillissement physiologique du corps féminin est un processus irréversible qui crée une attitude ambiguë à son égard. Certaines femmes le perçoivent calmement et contemplativement, et vivent avec les changements qui se produisent dans le corps, tandis que d'autres résistent à la réalité, ne voulant pas changer leurs habitudes. Cependant, dans ce cas et dans un autre cas, vous pouvez mener une vie bien remplie, continuer à travailler et renforcer les valeurs familiales.


| 10 juin 2015 | | 13,233 | Maladies chez les femmes
Aller
  • | Elena | 26 août 2015

    merci

  • | tatyana | 10 septembre 2015

    merci beaucoup pour les précieuses informations

  • | Ninel | 11 septembre 2015

    Merci beaucoup! Informations très intéressantes et utiles.

  • | l'amour | 23 septembre 2015

    merci article très intéressant

  • | Galina | 4 octobre 2015

    Merci pour les informations intéressantes et apaisantes.

  • | Inna | 30 octobre 2015

    Merci, très utile, je suis calme

  • | Julia | 2 novembre 2015

    Merci Mais j'aimerais aussi poser une question.

  • | Tamara | 20 novembre 2015

    Merci

  • | emma | 23 novembre 2015

    MERCI Je suis très reconnaissant

  • | margarita | 25 novembre 2015

    Merci beaucoup, tout est clair et compréhensible.

Laissez vos commentaires



Aller
Aller