Aller Gingivite catarrhale, traitement de la gingivite catarrhale chronique
médecine en ligne

Gingivite catarrhale

Contenu:

Gingivite catarrhale

Gingivite catarrhale

La gingivite catarrhale est l'une des formes de gingivite résultant de l'effet pathogène de microorganismes pathogènes et de leurs produits métaboliques, à savoir les dépôts dentaires durs et mous. La maladie est de nature exsudative (accompagnée par la libération de liquide de la poche gingivale).

La forme catarrhale de la gingivite aiguë est caractérisée par une transitoire et une manifestation superficielle des symptômes (l'inflammation ne dépasse pas le revêtement muqueux des gencives).

Des signes communs d'inflammation sont présents dans les symptômes de cette maladie:

  • Gonflement marqué
  • Hyperémie des vaisseaux (artériel et veineux) dans le tissu conjonctif sous-épithélial
  • Infiltrat inflammatoire dans les tissus contenant des globules blancs
  • Les structures tissulaires restent sans changements significatifs.

L'exacerbation de la forme chronique de la gingivite catarrhale est déjà considérée comme le lien initial sur le chemin de l'apparition de la parodontite. Dans l'étude a révélé tout un complexe de changements de tissu structurel de fond.

La modification de la structure des tissus affectés est associée à la survenue de troubles trophiques accompagnés d'exacerbations répétées et cohérentes d'une maladie inflammatoire.

Au cours de la période d'exacerbation, le stroma conjonctif s'épaissit progressivement et se sclérose. La sclérose est également soumise à des vaisseaux dans la localisation du processus pathologique.

La nature du liquide inflammatoire dans les tissus pendant l’exacerbation est plus dense. Il contient plus de neutrophiles et d’éosinophiles et moins de lymphocytes de macrophages.

Au plus fort du processus inflammatoire, on trouve des leucocytes dans le revêtement épithélial des gencives. Ils sont peu nombreux et ce fait ne conduit pas à des changements significatifs. Mais l'examen microscopique montre que les leucocytes viennent à la surface de la membrane muqueuse des gencives. C'est précisément la raison de l'apparition de la plaque blanche sur la membrane muqueuse du processus alvéolaire dans la gingivite catarrhale.



Causes de la gingivite catarrhale

La gingivite catarrhale chronique est principalement due à une mauvaise hygiène buccale et buccale. En l'absence d'un traitement adéquat et opportun, la maladie passe rapidement d'une forme localisée (limitée) à une forme généralisée (se répand sur toute la surface des gencives des mâchoires supérieure et inférieure).

Une plaque molle se dépose à l'endroit de l'adhésion des gencives au sommet de la dent. C'est une zone favorable à la nutrition et à la reproduction des bactéries, car une petite dépression retient les débris alimentaires et est mal nettoyée avec une brosse à dents.

Il y a plusieurs raisons à l'accumulation de plaque dans cette zone:

  • Mauvaise hygiène dentaire et buccale
  • Modifications de la composition et / ou de la quantité de salive sécrétée
  • Pathologie des morsures (encombrement des dents, orthognathie, prognathie)
  • Réduire l'immunité du corps
  • Porter orthopédique ou orthodontique

Toutes les situations ci-dessus ont un résultat: l'équilibre entre l'influence active de la flore pathogène sur les tissus mous parodontaux est perturbé, la prépondérance se produit dans la direction des microorganismes. En conséquence, une réaction inflammatoire des gencives se produit sous la forme d'une gingivite.

Le mécanisme de développement de la gingivite catarrhale

Le développement de cette forme de maladie des gencives se déroule en plusieurs étapes:

  1. Au-dessus de la ligne gingivale et dans la poche parodontale (un petit espace entre la partie marginale de la gencive et le sommet de la dent) s'accumule une plaque molle.
  2. Les bactéries pénètrent dans le tissu gingival et provoquent le développement du processus inflammatoire.
  3. La poche parodontale se dilate et s'approfondit à mesure que le bord de la gencive se gonfle et que les ligaments des dents sont affaiblis.
  4. La nutrition des tissus gingivaux est perturbée, l'irrigation sanguine des capillaires devient moins intensive. L'immunité locale est considérablement affaiblie, ce qui crée des conditions favorables au développement ultérieur de la flore pathogène.

Il existe donc un cercle vicieux qui ne peut être brisé que par un traitement approprié dans le bureau du parodontologue.

Symptômes de la gingivite catarrhale

Les symptômes de la gingivite catarrhale sont assez prononcés, il est donc facile de poser un diagnostic correct.

Les patients atteints de ce type de maladie des gencives se plaignent souvent de:

  • Démangeaisons désagréables dans la zone enflammée
  • Saignements des tissus parodontaux lors du brossage des dents et de la consommation d'aliments solides, ainsi que saignements déraisonnables le matin
  • La présence d'un grand nombre de tartre sur toutes les dents
  • Mauvaise haleine

L'inflammation se produit souvent chez les jeunes et les enfants. Le développement du processus pathologique est lent, avec des symptômes peu prononcés. L'état général du corps ne subit pas de changements pathologiques.

Lors de l'examen de la cavité buccale peut être vu:

  • La présence d’un grand nombre de plaques dentaires minéralisées et non minéralisées
  • Inflammation des gencives, qui est déjà passée au stade chronique et qui se traduit par des rougeurs, un gonflement et un saignement lors d'une action mécanique sur les tissus mous
  • Aucune mobilité dentaire anormale

L'examen radiographique n'est pas informatif, car le tissu osseux dans la gingivite catarrhale n'est pas détruit.

Stade aigu de la maladie

Au stade initial, la maladie présente tous les signes d’un processus inflammatoire primaire.

Les gencives sont rouge vif, la surface de la membrane muqueuse est gonflée, scintille et, au contact des gencives, le sang fait immédiatement saillie.

La gingivite catarrhale aiguë a trois degrés de gravité:

  1. Degré facile, qui se caractérise par la propagation du processus inflammatoire que sur toute la surface des papilles gingivales.
  2. Lors d'un déplacement modéré, la lésion des tissus mous s'étend à toute la gencive marginale.
  3. Un degré grave est facilement différencié par la propagation de l'inflammation sur toute la surface de la membrane muqueuse, qui recouvre les mâchoires, sans aller au ciel, au plancher de la bouche et à la joue.

Caractéristiques de la phase aiguë

L'exacerbation du stade chronique de la gingivite catarrhale en automne ou au printemps est un phénomène assez fréquent, car tous les types de maladies chroniques ont tendance à s'aggraver précisément à ce moment-là.

Les plaintes au cours de l'exacerbation de la douleur dans les gencives, le goût du sang dans la cavité buccale et une augmentation du degré de saignement des tissus parodontaux.

Un examen objectif aide à identifier les symptômes suivants:

  • Hyperémie congestive de la membrane muqueuse des gencives
  • Avec le sondage léger, le saignement peut commencer.
  • Les tissus mous ont une teinte cyanotique (cyanose)
  • L'épaississement de la gomme a la forme d'un rouleau
  • Sur toutes les dents de la mâchoire supérieure et inférieure - une couche de plaque molle, de gisements minéraux supra-gingivaux et sous-gingivaux

Si le patient néglige de demander de l'aide au cabinet dentaire lors d'une exacerbation, les symptômes deviennent progressivement moins prononcés et la maladie passe à nouveau au stade de la rémission.

Il est possible que certaines personnes souffrant de gingivite catarrhale chronique aient la fausse impression que la maladie disparaît complètement puis revient. En fait, l'infection continue de détruire les tissus mous, aggravant l'état pathologique des gencives. En l'absence de traitement adéquat peut développer des complications.

Diagnostic et diagnostic différentiel

Le diagnostic de la gingivite catarrhale n'est pas difficile.

Une collection minutieuse d'anamnèse (enquête auprès des patients), ainsi qu'un examen visuel et instrumental de la cavité buccale fournissent une image suffisamment claire pour qu'un spécialiste puisse reconnaître en toute confiance les signes de gingivite catarrhale.

L'anamnèse se limite à demander au patient la durée de la maladie, la manifestation des symptômes ainsi que ses sensations subjectives.

L'examen instrumental se limite à sonder les poches des gencives, à déterminer la présence ou l'absence de mobilité anormale des dents et à effectuer un examen radiologique de l'intégrité du tissu osseux des processus alvéolaires (en cas de doute sur l'exactitude du diagnostic).

Le diagnostic différentiel est réalisé avec d'autres types de gingivite et une pigmentation spéciale des gencives régionales chez les représentants des nationalités arabes.

Après le diagnostic final, le parodontiste procède directement au processus de traitement.

Traitement de la gingivite catarrhale

Le traitement est effectué strictement selon les étapes suivantes:

  1. Nettoyage professionnel de la cavité buccale avec élimination de la plaque dentaire minéralisée (supragingivale et sous-gingivale) et non minéralisée. L'enlèvement des pierres et de la plaque est effectué à l'aide d'un détartreur ou d'un sableur. Après avoir nettoyé la surface des dents, il est nécessaire de polir avec une pâte et un pinceau spéciaux, ainsi qu'avec des pointes en caoutchouc et des disques de polissage. Le polissage est une mesure obligatoire, car les restes microscopiques de pierres créent des conditions favorables à l’accumulation rapide d’une nouvelle couche de plaque.
  2. Bains buccaux avec une solution à 0,06% de chlorhexidine pendant dix jours, trois minutes le matin et le soir.

Après l’élimination des symptômes particulièrement graves et la normalisation relative de l’état gingival, il est conseillé d’effectuer une procédure de physiothérapie:

  • Massages
  • 10 séances d'hydromassage
  • Électrophorèse d'une durée d'une session - 20 minutes, nombre de 12 à 15 procédures. Electrophorèse par conduction avec une solution d'acide ascorbique à 5% et une solution d'acide aminocaproïque à 5%
  • Thérapie au laser de la partie marginale des gencives
  • Darsonvalization
  • Phonophorèse

Traitement de la gingivite catarrhale aiguë ou du stade aigu de la maladie, le patient doit se voir prescrire des médicaments aux propriétés antipyrétiques, désensibilisantes et restauratrices. Il est également souhaitable de prendre des vitamines complexes.

Si le patient a une maladie concomitante de nature générale, toutes les actions du thérapeute et du parodontiste doivent être coordonnées les unes avec les autres.


| 27 décembre 2014 | | 1,355 | Dentisterie
Aller

Aller
Aller