Aller Erosion cervicale: causes, symptômes, traitement
médecine en ligne

Érosion cervicale

Contenu:

L'érosion cervicale est la pathologie du système de reproduction féminin le plus souvent diagnostiquée par les gynécologues. En raison de la quantité limitée d'informations fiables et de l'abondance des rumeurs, de nombreuses femmes perçoivent ce diagnostic comme une phrase, l'assimilant, sinon au cancer, du moins à son prédécesseur. En même temps, les médecins n'attribuent pas beaucoup de types d'érosion, même aux maladies, les ayant depuis longtemps exclus du répertoire international. Qu'est-ce que l'érosion, de quoi s'agit-il et quelles sont les mesures à prendre - les questions les plus fréquemment posées au gynécologue.



Types d'érosion cervicale

L'érosion du col utérin s'appelle toute violation de l'état normal de ses muqueuses. Ces violations peuvent inclure des dommages mécaniques ou chimiques, ainsi que le développement anormal de l'épithélium muqueux. Pour désigner les pathologies du développement, la médecine moderne a identifié un terme séparé - ectopie cervicale, bien que de nombreux médecins l’appellent encore érosions. La nature et les causes de l'érosion appartiennent à deux groupes principaux:

  • véritable érosion;
  • ectopie ou pseudo-érosion.

En outre, la classification de l'érosion réelle peut être clarifiée et ses caractéristiques:

  • L'ectropion est appelé le déplacement du tissu interne du col utérin vers l'extérieur et vers l'avant à la suite d'une forte pression mécanique, généralement provoquée par un travail pénible ou des avortements tardifs;
  • L'endométriose est appelée déplacement vertical et imposition d'un tissu de type génétique différent des surfaces muqueuses de la cavité et du col de l'utérus;
  • La leucoplasie est appelée ossification et durcissement de l'épithélium multicouche dans n'importe quelle partie de la membrane muqueuse;
  • Les polypes du canal cervical, du col utérin et des verrues virales sont considérés comme un groupe distinct d'érosions.

Ectopie du col utérin ou pseudo-érosion

L'exclusion de ce terme de la liste officielle des maladies est éloquente: l'ectopie n'est pas une maladie. Un tel diagnostic est posé aux femmes sorties de l'adolescence, si la séparation de différents types d'épithélium utérin ne s'est pas produite naturellement. La structure normale des muqueuses implique la séparation de zones d'épithélium monocouche recouvrant la surface du canal utérin et de plusieurs couches recouvrant la région vaginale du col de l'utérus. À différentes époques, la zone frontalière de ces zones est située à différents endroits du système utérin, mais leur imposition n’est pas typique. Cette violation est appelée pseudo-érosion, car, considérée inhabituelle pour l’épithélium vaginal lisse, rose pâle, des tissus étrangers peuvent être confondus avec des lésions de la couche muqueuse. . Le danger d'une telle déviation de la structure ne provoque que dans le cas du développement du processus inflammatoire, provoqué par d'autres facteurs, en leur absence, la femme ignore le plus souvent la pathologie en raison de l'absence de symptômes.

Cette pathologie est souvent innée et n'affecte pas la vie sexuelle normale, la grossesse et l'accouchement, ce qui suggère qu'il s'agit de la variabilité du développement du système reproducteur féminin. Après avoir évalué l'état des surfaces et veillé à ce qu'il n'y ait aucun risque de dégénérescence des tissus ou de développement de processus inflammatoires, le gynécologue peut refuser complètement la nomination de tout traitement, en ne recommandant qu'une observation régulière. Mais ceci doit être rappelé pour les parents de filles, convaincus que tous les problèmes du système reproducteur ne commencent qu’avec le début de la vie intime, et que la première visite au bureau de gynécologie peut être reportée à cette période. L'érosion congénitale peut causer des désagréments même pendant la période d'apparition de la première menstruation, ainsi que la véritable éruption résultant d'une infection sexuellement transmissible.

Véritable érosion cervicale

L'essence du processus d'érosion est très clairement indiquée par la traduction même de ce concept - "corrosif" ou "destruction". Tout rejet de cellules muqueuses utérines détecté lors d'un examen gynécologique, un diagnostic préliminaire fait référence à une érosion. Une tâche de couleur vive, qui diffère de l'arrière-plan général de la surface interne, est la raison pour laquelle une étude détaillée a été organisée.

Symptômes de l'érosion cervicale

L'érosion du col de l'utérus d'un type particulier est présente chez une femme sur deux - c'est un fait prouvé. L'idée fausse la plus courante est l'opinion selon laquelle l'érosion n'est déterminée ni par des tests de laboratoire, ni par un examen gynécologique. En fait, avec une attention particulière au corps, les signes d'une véritable érosion ne sont pas si difficiles à remarquer:

  • écoulement vaginal avec des taches brunes ou jaunâtres ne coïncidant pas avec le cycle menstruel;
  • douleur pendant les rapports sexuels, sécheresse ou inconfort inhabituel;
  • sensation de brûlure, douleur, démangeaisons en urinant.



Diagnostic d'érosion

Après l'examen manuel initial à l'aide de miroirs, donnant à penser à une érosion présumée, le patient est invité à se soumettre à une série de tests pour confirmer et clarifier la forme de la déviation. Il convient de garder à l'esprit que l'examen n'a pour résultat que la détermination de la présence d'une déviation dans la structure de la membrane muqueuse du vagin et du col de l'utérus, et il n'est pas intéressant de s'y concentrer, sans parler de la panique. Bénigne ou maligne, la présence ou l'absence d'un processus inflammatoire, ainsi que la nécessité d'une intervention médicale et son urgence ne peuvent que montrer un examen détaillé et complet. En plus de déterminer l'érosion, des tests sont également effectués pour tous les types de maladies sexuellement transmissibles (MST), car les symptômes de nombreuses infections de ce type se présentent sous des formes similaires.

Types d'études pour clarifier le diagnostic "d'érosion"

Selon les résultats de ses propres observations et de son examen médical, la patiente se voit prescrire une série de tests:

  • examen d'un frottis vaginal pour la flore pathogène;
  • colposcopie complète;
  • analyse cytologique;
  • Tests PCR pour les infections;
  • tests sanguins;
  • semis;
  • biopsie pour exclure la possibilité de transformation tumorale en tumeur maligne.

Analyse bactériologique

L’analyse bactériologique, réalisée par l’employée de la clinique pour femmes, est l’une des méthodes de diagnostic les plus populaires en raison de la disponibilité et du manque de nécessité pour du matériel complexe. L'étude est réalisée visuellement au microscope. Le même facteur est également négatif, car la précision de l’étude dépend trop de la compétence de l’employée qui effectue le test prélevé sur le vagin à frottis. Le but de l’étude est de compter le nombre de leucocytes dans le volume du milieu afin de déterminer la présence de champignons et d’agents infectieux. Une telle analyse préliminaire, même si elle n’est pas directement liée à l’érosion, est nécessaire, car l’utilisation de nombreux médicaments prescrits à un patient peut provoquer une érosion concomitante, voire ses processus. Dans le cas de déterminer la candidose, la vaginose et d'autres maladies bactériennes, le choix de la forme et le traitement de l'érosion sont effectués avec leur compte.

Analyse cytologique

L'analyse cytologique est une étude qu'il est recommandé de réaliser chaque année par une femme qui ne remarque même aucun mal dans son état. Il s'agit d'une étude sur les cellules, menée sur la base d'un raclage important de plusieurs parties du col de l'utérus, qui donne une image claire de tous les processus se déroulant dans les tissus au niveau cellulaire. Le résultat de l'étude sera l'identification de cellules avec un état modifié ou leur non-détection. La base de la référence pour un examen supplémentaire ne sera que la première conclusion, car l’analyse cytologique, comme toutes les méthodes de recherche visuelle, dépend de manière significative de la qualité de l’échantillonnage des tissus pour la recherche. L'absence de violation de la structure des cellules dans cet échantillon ne peut qu'indiquer la pureté d'un site, et non l'état dans son ensemble. D'autre part, les écarts par rapport au développement normal identifiés au cours de cette étude constituent une base importante pour des analyses ultérieures, car ils indiquent des modifications de la structure cellulaire, ce qui peut indiquer une dégénérescence des tissus en des cellules de mauvaise qualité.

Examen calposcopique approfondi

Calposcopy est un autre examen visuel, mais à l'aide d'un microscope moderne et avec l'utilisation de réactifs chimiques. Le but de cette étude est de clarifier la présence de cellules altérées par l'érosion et les limites de leur localisation. Les solutions utilisées dans cette étude changent de couleur en fonction de la structure du support sur lequel elles sont appliquées, ce qui permet au médecin de dresser un tableau détaillé des processus pathologiques se produisant sur la membrane muqueuse. Deux solutions principales sont utilisées: l'acide acétique à 3% et la solution de Lugol contenant de l'iode. Les deux solutions, malgré leur composition apparemment caustique, sont sans danger. Une procédure assez longue, au cours de laquelle un médecin examine en détail toutes les zones suspectes à l'aide d'un miroir, ne provoque une gêne que s'il existe des lésions ou des ulcères à la surface des parois de l'utérus. Dans ce cas, le patient ressentira une légère sensation de brûlure. C'est le résultat d'un examen calposcopique jugé essentiel pour poser un diagnostic précis de la présence d'une formation étrangère inflammatoire ou néoplasique anormale.

Biopsie

Examen d'un échantillon de tissu prélevé dans une partie du col de l'utérus ou de la cavité qui semblait suspecte de l'intérieur. Une biopsie du col utérin est souvent complétée par une colposcopie, lorsque le médecin prélève délibérément la zone modifiée pour examen. Sous le contrôle de l'endoscope, lors d'une hystéroscopie, une micro-opération absolument indolore est réalisée pour retirer un certain nombre de cellules vivantes de l'utérus en vue d'une recherche détaillée. La nomination d'une biopsie ne doit pas être effrayante, car les médecins recommandent souvent ce type de recherche comme filet de sécurité pour déterminer la structure exacte du site endommagé par l'érosion.

Examen histologique

Cette analyse est considérée comme la dernière d’une série d’examens sur une patiente présumée d’un cancer du col de l’utérus; elle repose sur ses résultats, qui établissent le diagnostic final et établissent une carte de traitement. Les principales étapes de l'histologie sont les clôtures du matériau et leur étude ultérieure à l'aide d'un certain nombre de substances spécialement préparées. Les résultats de l’étude histologique permettent non seulement de comprendre la structure cellulaire actuelle, mais également de déterminer les raisons de leur dégénérescence, de décrire le développement futur et, plus précisément, d’élaborer des instructions permettant de contrecarrer les processus de modification de la structure, s’ils se révèlent négatifs. Un examen histologique complet en laboratoire prend jusqu'à deux semaines. Par conséquent, les médecins préviennent des fraudes potentielles dans les cliniques d'un jour qui proposent d'effectuer ce travail dans les 24 heures.

Erosion cervicale: traitement

La prescription d'un traitement n'est possible qu'après un diagnostic bien défini, permettant de déterminer si une tumeur est bénigne et de suivre un traitement pour toutes les maladies parallèles, en particulier les maladies infectieuses. Les méthodes de traitement de l'érosion sont des opérations particulières, et elles ne peuvent être effectuées que dans un environnement absolument propre. Par conséquent, le moment est déterminé en fonction du cycle menstruel, au cours de la première semaine après la fin des menstruations.
Les principales méthodes de traitement de l'érosion sont:

  • diathermocoagulation;
  • la cryothérapie;
  • thérapie au laser;
  • exposition aux ondes radio;
  • coagulation chimique.

La méthode la plus douce est la chirurgie par ondes radio, qui ne nécessite pas de contact direct avec la zone touchée. Le traitement des ondes radio dirigées vers les cellules conduit à leur évaporation complète, ne laissant aucune marque visible dans la zone d'érosion. Bien que la période de récupération complète, pendant laquelle une observation périodique est requise, dure un mois, le patient ne ressent pas les effets de l'opération même immédiatement après sa réalisation. Malheureusement, toutes les cliniques ne disposent pas du matériel nécessaire pour fournir de tels services.

Brûler avec de la solkovagine, la méthode dite de la coagulation chimique, est également pratiquement indolore, mais ne garantit pas totalement l'élimination de la pathologie. De plus, il n'est utilisé que pour les érosions de petite taille, plus souvent chez les filles qui ne donnent pas. Le traitement consiste en plusieurs procédures prescrites selon un calendrier individuel.

L'équipement pour la thérapie au laser ne dispose pas non plus de toutes les cliniques. Pour le moment, cette méthode est considérée comme la plus avancée et la plus répandue, car après le traitement des tissus pathologiquement modifiés à la surface du col, ne laisse aucune trace. Dans le cas du traitement de grosses érosions chez les patients qui envisagent encore d’avoir des enfants, cette méthode est prioritaire, car elle offre une chance maximale d’accroître l’accouchement et d’accoucher sans problème.

La cryothérapie est l’une des méthodes les plus courantes pour éliminer l’érosion. Une procédure pratiquement indolore, dans laquelle la zone touchée est cautérisée à l'azote liquide, ne peut être accompagnée que d'une légère sensation de gêne. La période de récupération, pendant laquelle l'activité physique et le sexe sont contre-indiqués, dure un mois après la chirurgie. Les pertes rares, même avec du sang intercalé au cours de cette période, sont considérées comme la norme, bien que tout changement dans l’état de la maladie doit être immédiatement signalé au médecin. L'inconvénient de la méthode est le manque de garanties pour l'élimination des formations tumorales denses situées dans les tissus à une grande profondeur, de sorte qu'elle n'est utilisée que pour les lésions à surface plane.

La méthode la plus fiable pour garantir l'ablation complète de la tumeur, bien que pas toujours dans une procédure, est la diathermocoagulation ou la cautérisation avec le courant. Les tissus affectés brûlent littéralement, de sorte que la procédure est accompagnée d'une odeur et de sensations caractéristiques. Les tissus musculaires sensibles aux décharges étant activement réduits, beaucoup de femmes comparent la procédure à des douleurs d'accouchement. La méthode de diathermocoagulation est utilisée dans presque toutes les institutions médicales du profil, bien que ces derniers temps, en raison du grand nombre d'effets secondaires et de conséquences, les médecins recommandent de plus en plus que les patients, en particulier ceux qui envisagent encore d'avoir des enfants, recherchent des procédures plus bénignes, bien que plus onéreuses, dans les cliniques offrant les meilleurs support technique. La méthode endommage gravement les muqueuses et laisse des cicatrices qui affectent ensuite la capacité de supporter le fœtus et les lésions du col de l’utérus pendant le travail. Le col de l'utérus avec une cicatrice perd son élasticité et devient enclin à se rompre.

Erosion cervicale et grossesse

La présence de l'érosion ne signifie pas qu'une femme ne deviendra pas une mère. Naturellement, comme tout dommage aux organes du système génito-urinaire, l’érosion fait l’objet d’une surveillance attentive par le gynécologue. En fonction du type d'érosion, de sa taille et de son emplacement, le traitement peut être prescrit avant et après la grossesse. Les médecins préviennent qu'une grossesse planifiée avec un examen préliminaire de tous les types de problèmes et leur guérison avant la conception augmente les chances de réussite de la grossesse et de la naissance d'un bébé en bonne santé.

Méthodes traditionnelles de traitement de l'érosion pour aider la médecine traditionnelle

L'autotraitement d'une véritable érosion cervicale réelle est impossible, il nécessite une intervention médicale obligatoire, son élimination et son contrôle à l'aide de la technologie moderne. Toutes les méthodes de la médecine traditionnelle ne sont que prophylactiques ou auxiliaires, par exemple, dans les cas où les opérations sont reportées pour des raisons objectives. Mais l'utilisation de remèdes populaires réduit à plusieurs reprises le risque d'érosion.

  • L’imprégnation par tampon de l’huile d’argousier a de bonnes propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires et empêche la propagation de la zone exposée à l’érosion.
  • L'infusion de calendula est utilisée pour les douches vaginales en cas d'érosion congénitale et de lésion mécanique de la membrane muqueuse. L'outil est la prévention de nombreuses MST.
  • La médecine orientale recommande activement de guérir tous les types de plaies, y compris sur les plans intérieurs du vagin et du col de l'utérus, de la momie. L'outil sert d'imprégnation pour les tampons ou la cautérisation des zones touchées, si elles y ont accès.
  • La teinture alcoolique de la peau de pivoine se prend à la fois 3 à 4 fois par jour, par la bouche, et à l’extérieur. Pour les douches et la cautérisation, diluer 1/25 avec de l'eau bouillie tiède.
  • Les recettes à base d'aloès sont connues depuis longtemps pour leurs propriétés curatives. Pour créer une solution d'imprégnation des tampons, le jus de la plante est mélangé à parts égales avec de l'huile de ricin et du miel. Le tampon est utilisé la nuit, les sensations de réchauffement pour cette méthode sont normales.

La prévention de toute maladie des parties génitales féminines repose sur une visite régulière chez le gynécologue, au moins une fois par an, ainsi que sur le respect des principales règles de la culture sexuelle, d'un partenaire sexuel et de l'utilisation de méthodes de contraception protectrices.


| 28 septembre 2014 | | 11 895 | Non classé
Aller
Laissez vos commentaires


FEMINA 18: Egalement dans ce cas et pour toute autre maladie gynecologiques, je vous conseille la thérapie indolore et très efficace ALPHA META + ANGELS SECRET sans oublier de revoir l'alimentation ( moins de gras, viandes rouges, alcool, sucre,) Mon contact whatsapp pour plus d'infos +22994089778 Distributeur indépendant Structure internationale

Timou Cha: Slt , svp dites moi j'ai un kyste ovarien et j ai des douleurs le radiologue m as demandé de faire un frottis je veux savoir c est ca fait mal ??

Zahara Diaby: Salut lady jai un probleme dans se mois ya des saleter qui sortait au niveau du vagin et maintenan je saigne et sa se coupe aidez moi jai meme dans brulu quand je fait des rapports

Aller
Aller