Aller Bronchite pendant la grossesse, traitement de la bronchite pendant la grossesse
médecine en ligne

Bronchite pendant la grossesse

Contenu:

Bronchite pendant la grossesse

Bronchite pendant la grossesse

La bronchite est une maladie qui fait partie des dix processus inflammatoires les plus répandus. La cause de l'inflammation de l'arbre trachéobronchique est une infection virale affectant la membrane muqueuse du système respiratoire, y compris les bronches. Elle se caractérise par une séparation accrue des expectorations et des perturbations dans le processus d'autoépuration bronchique. Comme pour la plupart des maladies infectieuses, on distingue deux formes de bronchite: chronique et aiguë, différant l'une de l'autre par les symptômes et les caractéristiques de la maladie.



Le principe de la bronchite

Rhumes - le groupe de maladies le plus populaire, en particulier pendant la saison froide. L'hypothermie, l'attitude injuste à l'égard du choix de vêtements pour marcher dehors, la carence en vitamines et l'impossibilité d'éliminer complètement le contact avec des personnes déjà malades sont des causes courantes de maladies généralement attribuées au groupe non dangereux. C’est cette attitude qui entraîne souvent des conséquences graves: la renaissance d’un rhume banal ou une toux en bronchite.

Grossesse, affaiblissement des défenses de l'organisme - une période où le danger est même une maladie apparemment insignifiante. Le développement de la bronchite dans le corps d'une femme enceinte et va beaucoup plus vite et conduit à des conséquences plus graves.

Le développement de la maladie se poursuit verticalement. L'accumulation de mucus contenant des bactéries streptocoques ou pneumocoques, des virus de la grippe ou du parainfluenza, qui sont les agents causatifs les plus populaires de la bronchite, descend sous les voies respiratoires, affectant de nouvelles zones des membranes internes.

Les agents pathogènes peuvent également être des rhinovirus ou des adénovirus, moins souvent des bacilles de l'hémophilus et des spores fongiques, mais le principe de la maladie avec divers types d'agents pathogènes reste inchangé: il s'agit d'un traitement retardé d'infections bénignes. Le développement de la maladie s'accompagne d'une lésion et d'un gonflement ultérieur des tissus muqueux, ce qui provoque la propagation de la mort des cellules épithéliales. Dans les formes complexes, ce processus s'accompagne même de suppuration tissulaire et d'hémorragies. Dans le cas d'une patiente enceinte, la difficulté du traitement réside dans l'impossibilité d'appliquer les médicaments antiviraux et les antibiotiques typiques de ces cas.

Le moyen le plus répandu de propager la maladie consiste à utiliser des gouttelettes dans l’air, comme dans la plupart des maladies ORL. La source de la maladie devient un autre vecteur. La bronchite allergique est beaucoup moins fréquente.

Symptômes de bronchite

Le point de départ lorsque la maladie reçoit déjà la classification de "bronchite" est considéré comme la défaite des muqueuses avec un agent pathogène viral. En règle générale, c'est 2-3 jours après l'infection. La forme aiguë avec un cours standard prend 10-12 jours. Si pendant cette période la maladie ne peut pas être localisée, on peut parler de sa forme chronique.

Les premiers signes de bronchite sont:

  • toux sèche;
  • difficulté à respirer et mal de gorge;
  • une augmentation faible mais constante de la température;
  • la faiblesse, la somnolence, la léthargie et l'irritabilité, comme conséquence;
  • diminution de l'appétit sur fond de modifications du goût des produits.

Les premiers signes de bronchite ne diffèrent pas beaucoup du premier stade de tout ARVI. Par la suite, les symptômes suivants se joignent:

  • toux continue et douleurs thoraciques associées;
  • écoulement muqueux et, plus tard, expectorations purulentes;
  • essoufflement;
  • forte fièvre



Caractéristiques de la bronchite chez les femmes enceintes

Les infections virales sont principalement des infections dangereuses du fœtus, pouvant conduire à des pathologies de son développement et à la formation d'organes et de tissus. Mais même l'évolution de la maladie aura une incidence négative sur l'état du fœtus. Les difficultés respiratoires de la mère entraînent une hypoxie fœtale, ce qui constitue une menace directe de fausse couche. Le pourcentage de probabilité de telles conséquences est assez élevé: dans la bronchite chronique obstructive, le chiffre atteint 10%. De plus, il y a un risque de rejet prématuré des eaux et la naissance elle-même avant la date prévue. La complexité de l'évolution de la maladie est également associée à des modifications anatomiques dans le corps d'une femme enceinte. Le diaphragme, qui est pratiquement immobile en raison de l'utérus élargi, n'est pas capable de faire sortir les expectorations avec une toux causée par des coupures. Cela conduit à son accumulation, à l'écoulement le long des murs et à la propagation de l'infection.

Par conséquent, bien que la bronchite ne s'applique pas à l'exclusion de la possibilité d'accouchement normal et de maladies liées à l'allaitement, elle nécessite une surveillance attentive et un traitement rapide sous le contrôle d'un médecin.

Diagnostic de la bronchite chez la femme enceinte

Le diagnostic initial de bronchite est établi sur la base du tableau clinique et des symptômes décrits par le patient (collecte minutieuse de l'anamnèse). L'examen visuel comprend l'examen du larynx, qui devient rougeâtre en cas de maladie, la palpation de la partie costale afin de déterminer les zones de gonflement de la poitrine et les caractéristiques de ses mouvements lors de l'inhalation et de l'expiration. Une grande attention est également accordée à l'état des amygdales. Les signes évidents de la maladie sont des réactions douloureuses à la palpation des ganglions lymphatiques, souvent agrandies.

L'écoute respiratoire (auscultation) donne une idée de la quantité et de la profondeur de l'accumulation de mucus dans les voies respiratoires. Un diagnostic précis est établi sur la base des résultats des études de laboratoire. Le plus souvent, l’étude repose sur un test sanguin général, l’identification des signes d’inflammation et une augmentation du taux d’hb et de Ht, ainsi que sur une étude de la composition des expectorations. L'examen microscopique avec l'utilisation de la méthode de coloration de Gram avec la détermination de la sensibilité aux antibiotiques permet de choisir une méthode de traitement de la bronchite, car elle détermine avec précision le type et le sous-groupe de l'agent pathogène.

Populaire dans les cas ordinaires, la méthode d'examen par rayons X pour les femmes enceintes n'est utilisée que dans les cas extrêmes, lorsque le médecin doit déterminer avec précision l'étendue de la maladie, si la maladie est très difficile ou avec de telles complications. Cela est dû aux effets négatifs des radiations sur le fœtus.

Parallèlement à l'examen visant à confirmer le diagnostic de bronchite, la présence de signes d'autres maladies affectant le même groupe d'organes et présentant des symptômes similaires: tuberculose , pneumonie, coqueluche et autres est également clarifiée. Un tel examen s'appelle différencié. Il peut également inclure des méthodes d’enquête moins répandues, telles que la surveillance du volume de gaz exhalé, qui donne une idée de la qualité de l’œdème.

Traitement de la bronchite chez les femmes enceintes à différents trimestres

Un accès rapide à un médecin présentant les premiers symptômes de bronchite est le moyen le plus fiable d'éliminer la maladie sans conséquences pour le fœtus et la mère. Lors du dépistage d'un stade précoce de la maladie au cours du premier trimestre, un traitement anti-inflammatoire par inhalation est généralement prescrit.

Le médicament BIOPAROX, qui est populaire dans ce cas, a un effet local et n’est efficace que lorsque les organes sont peu touchés, sa dignité est en toute sécurité pour le fœtus. Si nécessaire, l'utilisation d'antibiotiques est le plus souvent le groupe de médicaments de la pénicilline préféré.

Au cours du deuxième trimestre, l’utilisation d’antibiotiques céphalosporines jugés inoffensifs pour le fœtus est autorisée. En parallèle, des médicaments améliorant l’expectoration et soulageant l’enflure sont pris. Il peut s'agir de Bromhexine, Mucaltin, Ambroxol ou Halixol. Il convient de noter que pour chaque trimestre, des groupes de médicaments spécifiques sont autorisés, par exemple, l'halixol ne peut pas être pris au cours des premiers mois de la grossesse. C'est pourquoi toutes les ordonnances du médecin doivent être effectuées avec une précision littérale.

Au troisième trimestre, il est déjà possible de déterminer le degré de risque d'infection du fœtus et d'adapter le traitement à ces données. Lors de la détection d'une infection intra-utérine, une immunoglobuline et des interférons peuvent être ajoutés par voie intraveineuse aux médicaments déjà prescrits. La prévention et le traitement de la menace de fausse couche et de travail prématuré sont effectués dans un hôpital, en tenant compte des caractéristiques individuelles de la maladie.

Les naissances avec une forme non aiguë de la maladie ne nécessitent pas de précautions supplémentaires. Avec l'exacerbation de la maladie de la femme en travail d'accouchement, des analgésiques sont injectés, car ces tentatives peuvent conduire à des ruptures des tissus malades.

La bronchite n'est pas une contre-indication à la méthode d'accouchement naturelle. Une telle nomination peut être basée sur les indications d'un examen instrumental. Avec une réduction du volume pulmonaire pouvant atteindre 60% du volume initial, la complexité de la voie vaginale augmente. En outre, les indications de césarienne peuvent être une insuffisance cardiaque ou d’autres pathologies non liées à la bronchite. L'état stable ne nécessite aucune mesure supplémentaire et la livraison sera programmée comme prévu et en mode standard.

Prévention et traitement des remèdes maison pour la bronchite.

Les principales méthodes de prévention de la bronchite:

  • limiter le contact avec les malades;
  • l'hygiène;
  • contrôle de l'hypothermie, qui consiste à choisir avec soin des vêtements appropriés pour la marche;
  • mode de vie sain et en évitant les mauvaises habitudes.

La pommade oxolinique appliquée sur la muqueuse nasale avant de se rendre dans des lieux très fréquentés: les transports en commun, les magasins et les hôpitaux devrait constituer un agent de protection supplémentaire, offrant une bonne efficacité dans la prévention des infections par tout type de ARVI. Une augmentation de la quantité de fruits et de légumes dans le régime, ainsi qu'un apport supplémentaire en vitamines complexes, réduisent également le risque d'infection et augmentent la résistance globale du corps.

Les recettes populaires pour la bronchite sont pertinentes pour améliorer l’expectoration et réduire la douleur lorsque vous toussez. Beaucoup d'entre eux sont basés sur la consommation interne de perfusions et de décoctions, l'inhalation est également pertinente.

Le sirop de racine de réglisse se prend à la fois avant les repas et dans le cadre du thé habituel. Vous pouvez également utiliser de la teinture de racine d'Althea et du bouillon de réglisse. Parmi les produits pharmaceutiques finis sur des matières végétales, on peut appeler Bronchipret, créé à partir de lierre, de thym et d’onagre. Cependant, une collection similaire peut être préparée indépendamment.

La recette bien connue, «prescrite» par les grand-mères pour tous les rhumes, à base de lait et de miel est également pertinente pour la bronchite. En plus d'être anti-inflammatoire, il a également un effet sédatif, il est donc recommandé au coucher.

Le porridge effiloché d'aloès avec du miel dans un rapport 1/1 est également agréable au goût et sain. En remplaçant l'aloès par du raifort râpé, on obtient un moyen plus net, mais efficace pour l'œdème. Il est recommandé d'utiliser les deux recettes 15 minutes avant les repas. Vous pouvez également prendre du jus de plantain, de la chélidoine ou de jeunes pommes de pin avec du miel. Cette dernière collection se caractérise également par une teneur élevée en vitamine C, utile dans le traitement des maladies virales.


| 1er janvier 2015 | | 1 655 | Maladies de grossesse
Aller

Aller
Aller