Aller Verrues: traitement, élimination des verrues
médecine en ligne

Traitement et élimination des verrues

Contenu:

Les verrues ne sont pas toutes. Quelqu'un doit constamment les traiter, et quelqu'un comme ça dans sa vie entière ne saura jamais ce que c'est. Il est beaucoup plus facile de prévenir les verrues que de guérir comme toute autre maladie. Parfois, pour éviter les maladies, il suffit de suivre quelques règles simples.



Que sont les verrues?

Les verrues sont appelées lésions bénignes infectieuses sur la peau, ayant généralement l'apparence d'une papille ou d'un petit nodule. Les verrues surviennent en raison de la forte croissance de la couche supérieure de l'épithélium, ainsi que de la couche papillaire sous-jacente de la peau. Les verrues peuvent avoir une taille différente: du grain de mil et plus. Plusieurs verrues, fusionnées, peuvent former une grosse tumeur.

Au début, la verrue est presque invisible, car elle a la même couleur que la peau. Mais avec le temps, l’éducation commence à se démarquer, à devenir sombre ou noire. Les verrues changent de couleur en raison de leur surface rugueuse, qui peut accumuler de la pollution.

Causes des verrues

Les raisons de l'apparition de tumeurs sur la peau peuvent être très importantes. Le plus commun est le virus du groupe du papillome humain (VPH), qui se transmet par contact avec des personnes infectées par ce virus ou par des biens publics. La période d'incubation peut durer plusieurs mois.

Le virus du papillome se multiplie intensément sur la peau, dont les couches supérieures se dilatent de manière significative. Le porteur du virus ne peut pas toujours être déterminé, car il ne doit pas avoir de verrues sur son corps.

Les microtraumatismes cutanés rendent la peau plus vulnérable et la probabilité d'infection augmente plusieurs fois. La peau des hommes, par exemple, peut présenter des microfissures lors du rasage. Des tumeurs aux pieds apparaissent souvent après la visite de la piscine. Les verrues se propagent très rapidement.

L'affaiblissement du système immunitaire est l'un des facteurs contribuant à l'apparition des verrues. Les chercheurs disent que les habitants des grandes villes sont les plus susceptibles de perdre leur immunité. La raison en est dans la plupart des cas un stress constant.

Sous le couvert de verrues, d'autres maladies sont souvent cachées, telles que le naevus épidermique, le molluscum contagiosum ou le carcinome épidermoïde. Les symptômes de ces maladies ressemblent souvent aux symptômes des verrues. Cependant, le papillome peut être distingué par des caractéristiques telles que la couleur et la forme. Pour faire un diagnostic précis, vous devez consulter un médecin.

Les verrues

Il existe une cinquantaine de variétés de lésions bénignes sur la peau. Les plus courants d'entre eux sont:

  • Sénile. Se produire chez les personnes âgées. Ils apparaissent généralement sur le corps et le cou, moins souvent sur les mains et le visage. Les verrues séniles sont le seul type de néoplasme sur le corps, qui n'est pas dû à un virus.
  • Verrues génitales (verrues génitales ou vénériennes). Ce sont des verrues génitales. Comme son nom l'indique, ce type de néoplasme se produit sur les organes génitaux de l'homme et de la femme. Ce type comprend les verrues ano-génitales (survenant près de l'anus), ainsi que les néoplasmes apparaissant dans les plis inguinaux. Les verrues vénériennes peuvent être un signe de violence chez les enfants de moins de trois ans. Si la mère est infectée, elle peut contaminer son bébé pendant l'accouchement. L'infection est obtenue dans les voies respiratoires du nouveau-né, ce qui entraîne l'apparition d'un papillome respiratoire juvénile récurrent. Les verrues peuvent également se trouver sur la muqueuse buccale, où elles se présentent sous la forme de petites papules blanches ou roses. Les verrues génitales ont une «jambe».
  • Plat (autrement - jeune). Ce sont de petits nodules sur la peau, n’en différant pas par la couleur et ayant une teinte jaunâtre. Les verrues juvéniles sont presque imperceptibles, car ne dépassent que légèrement au-dessus de la peau. Le plus souvent, ils ont une surface lisse et plate et une forme ronde. Ce type de verrues peut apparaître à l'adolescence. Les nouvelles croissances se produisent sur le dos de la main ou sur le visage.
  • Plantaire. Peut apparaître uniquement sur les pieds. Avec l'apparition de ce type de néoplasme en marchant, il y a des sensations douloureuses. Le plus souvent, cela est dû au fait que la verrue se développe à l'intérieur (croissance endophyte). La partie centrale de la verrue plantaire peut avoir une légère impression. Les néoplasmes sur les pieds sont constitués de bottes de papilles filiformes autour desquelles se trouve un rouleau ressemblant à un maïs.
  • Ordinaire (aussi appelé vulgaire). Ce sont de petits nodules denses et ronds à la surface rugueuse. De telles verrues ne causent généralement pas de douleur. Les nouvelles croissances de ce type se produisent généralement sur le cuir chevelu, les mains et les doigts. Les verrues ordinaires peuvent apparaître non seulement chez les adultes, mais aussi chez les enfants.
  • Priogtyevye. Les mains sont les plus exposées à l'apparition de verrues, car elles entrent en contact avec les objets environnants plus que d'autres parties du corps. Les mains sont les plus vulnérables car elles reçoivent souvent des microtraumatismes. Les verrues Nogue sont douloureuses en raison de leur croissance constante. Souvent, dans la zone touchée obtient la plaque à ongles. Il existe également des formations subunguales, dont la cause principale est l'habitude de se ronger les ongles.

Traitement des verrues

La médecine moderne offre une variété de méthodes pour le traitement des tumeurs bénignes de la peau. Considérez les principaux.

Excision chirurgicale

La méthode est considérée comme obsolète et rarement utilisée. La suture est l’un de ses principaux inconvénients, laissant derrière elle une cicatrice visible. En outre, la méthode implique l'apparition d'une plaie importante sur la peau, pouvant entraîner une réinfection.

Radiotherapie (ou électrocoagulation)

Lorsque vous utilisez cette méthode, la verrue est éliminée par un courant haute fréquence. Le principal avantage de cette méthode de lutte contre les néoplasmes est sa capacité à coaguler la peau autour de la verrue, ce qui empêche complètement le mouvement ultérieur du virus. La chirurgie par ondes radio désinfecte la peau. Lors de l'utilisation de l'électrocoagulation, il n'y a pas de saignement. La chirurgie par ondes radio est l’une des méthodes les plus modernes et sophistiquées de traitement des verrues. L'utilisation de l'électrocoagulation ne laisse presque pas de traces sur la peau.

Méthode laser

Outre la chirurgie par ondes radio, il est considéré comme l’un des moyens les plus efficaces de traiter les verrues. La procédure au laser ne prend que quelques minutes et n’est pas traumatisante. Il faut 1-2 minutes pour enlever une tumeur. Après l'exposition au laser, il n'y a pas de cicatrices. La procédure laisse une petite dépression sur la peau, qui disparaîtra sans laisser de trace dans deux semaines.

Le principal avantage de la méthode est que le laser détruit la verrue non seulement à la surface. Il pénètre dans les couches plus profondes. Il en résulte un nettoyage en profondeur de la peau du virus du papillome. La méthode laser ne nécessite pas de désinfection supplémentaire. L'utilisation de la procédure procure un haut degré de stérilité, car le contact de la verrue avec l'instrument est totalement exclu. Après avoir utilisé le laser, la guérison a lieu en quelques jours. La méthode ne nécessite aucune restriction (au contact de l'eau, dans le sport, etc.). Après élimination de la tumeur, le matériel peut être envoyé pour examen au laboratoire d'histologie.

Cryothérapie (ou cryodestruction)

Le mot "cryo" en grec signifie "froid". Cette procédure consiste à «congeler» une verrue avec de l'azote liquide. En raison du fait que pendant la procédure, la tumeur n'a pas de contact avec le sang, l'infection secondaire est exclue. Comme avec l'utilisation de la chirurgie par ondes radio, la peau autour du néoplasme coagule. Un obstacle est créé pour la propagation du virus.

Cependant, la cryothérapie a ses propres inconvénients importants. Lors de l'utilisation de cette méthode de traitement, il est impossible de contrôler la profondeur d'exposition à l'azote. Dans ce cas, la cryodestruction sera inférieure à la méthode laser, dans laquelle la profondeur de pénétration peut être contrôlée avec une précision relative. Si la profondeur n'a pas été calculée correctement et que le virus n'a pas été détruit, il restera dans le corps du patient. La procédure devra être répétée plus d'une fois. Si le gel est trop profond, une cicatrice ou une cicatrice importante apparaîtra sur le corps du patient. En outre, après la procédure, il existe une vessie épidermique et un œdème, qui disparaîtront quelques jours seulement après l'utilisation de la cryothérapie.

Thérapie à l'ozone

Malgré le fait que la thérapie au laser soit très efficace, le papillomavirus reste souvent dans le corps du patient. Un stress normal peut provoquer la réapparition de verrues. Après avoir utilisé un traitement au laser, il est prescrit au patient de se soumettre à une thérapie à l'ozone dont le but principal est de renforcer le système immunitaire.

La thérapie à l'ozone fait référence à des procédures prophylactiques plutôt que curatives. La prévention aide à «préserver» le virus du papillome. La thérapie à l'ozone soulage les verrues jusqu'à 10 ans. Les injections d'ozone non seulement créent une barrière contre la propagation du virus, mais soulagent également dans une large mesure le stress, qui est souvent à l'origine du retour du problème.

Médicaments antiviraux

Contrairement à la thérapie par l'ozone, cette méthode ne vise pas à "préserver" le virus, mais à la détruire complètement. Parmi le grand nombre de médicaments conçus pour éliminer le virus, on peut noter le cidofovir. Ce médicament est considéré comme un analogue du nucléoside dioxycytidine monophosphate, dont les actions visent à inhiber la synthèse de l'ADN, entraînant ainsi sa fragmentation. En conséquence, une violation de l'épithélisation commence. Le tsidofovir est couramment utilisé pour traiter le condylome chez les patients VIH-positifs. Cas d'amélioration significative de l'immunité et de la disparition complète des verrues chez les personnes infectées par le VIH.

Immunothérapie

À l'heure actuelle, cette méthode est encore en cours de développement. L’essence de l’immunothérapie consiste à mobiliser les défenses de l’organisme et à combattre le virus de l’intérieur. L'immunité est stimulée à l'aide de médicaments spéciaux administrés par voie orale ou par injection.

Grâce à l'immunothérapie, ils commencent à combattre les verrues dans les cas où des méthodes telles que la cryothérapie et la chirurgie à ondes radioélectriques se sont avérées impuissantes.

L'immunothérapie a un certain nombre de contre-indications. Habituellement, cette méthode n'est pas utilisée pendant la grossesse et l'allaitement, dans les cas d'infections vaginales, d'asthme, de réactions allergiques, d'urticaire, de fièvre, de grippe, de prise de médicaments qui suppriment le système immunitaire ou les bêta-bloquants, ainsi qu'après une transplantation d'organe.

Chimiothérapie

Cette méthode n'est pas utilisée très souvent. La chimiothérapie est basée sur la cautérisation des verrues avec un alcali ou un acide (généralement l'acide trichloroacétique). Au cours de cette procédure, une nécrose des tissus traités avec de l'acide et leur dépérissement ultérieur se produisent.

Lors de l'utilisation de chemodestruktsii, l'acide salicylique est souvent utilisé. Les médicaments, qui comprennent l'acide salicylique, ont la capacité d'adoucir la peau, de dissoudre la verrue. Mais le traitement avec de tels médicaments est assez long et peut durer de plusieurs semaines à plusieurs mois. La méthode est plutôt imparfaite: elle ne peut être utilisée que pour soigner les verrues plantaires ou communes. Les préparations contenant de l'acide salicylique se présentent sous la forme d'un timbre, qui doit être appliqué sur la zone affectée du papillome de la peau.

Largement utilisé dans le traitement des verrues et du formaldéhyde, utilisé comme conservateur dans des produits tels que les shampooings et les lotions. Le formaldéhyde détruit la couche supérieure des cellules épidermiques, ce qui endommage les virions. Pour le traitement des verrues, le médicament est généralement disponible sous forme de gels à 0,7% ou à 3%. Avant d'appliquer le médicament, vous devez nettoyer la verrue de l'hyperkératose. Le formaldéhyde n'est pas recommandé chez les patients allergiques, car il peut provoquer une dermatite.

L'acide formique est l'un des moyens les plus courants de verrues. Il est beaucoup plus fort que salicylique, mais il n’est pas aussi fort que, par exemple, le deux-chloroacétique. Il a reçu son nom car il a été découvert chez des fourmis rouges. Plus tard, il a été trouvé chez d'autres insectes. L'acide formique peut également être trouvé dans les feuilles d'ortie. La méthode est efficace à plus de 90%. En plus de l'acide salicylique, l'acide formique a un effet destructeur sur la verrue.

Prévention des verrues

Afin d'éviter l'apparition de verrues, il est nécessaire avant tout d'éviter l'humidité. C'est l'humidité qui est considérée comme l'environnement le plus favorable à la propagation des tumeurs. Les chaussures et les vêtements doivent toujours être secs. En cas de dommages sur le corps, il doit être désinfecté immédiatement. Ne laissez pas la plaie ouverte. Si la verrue est déjà apparue, vous ne devriez pas essayer de vous en débarrasser vous-même. Cela peut entraîner une propagation du virus dans tout le corps. Vous devriez immédiatement contacter un spécialiste.


| 24 novembre 2014 | | 2 455 | Non classé
Aller

Aller
Aller