Aller Pourquoi les genoux me font mal: raisons de quoi faire. Douleur au genou à la flexion: traitement
médecine en ligne

Pourquoi les genoux me font mal: raisons de ce qu'il faut faire

Contenu:

La douleur au genou est un symptôme répandu qui indique des problèmes dans le corps - l'apparition d'une maladie articulaire ou simplement un stress accru sur les jambes.

Il est difficile de trouver une personne qui n'a jamais souffert de douleurs aux genoux pendant une certaine période de la vie. Une gêne, des clics ou des douleurs d'intensité différente dans les articulations du genou surviennent chez l'adulte et chez l'enfant pour diverses raisons. Plus une personne vieillit, plus le risque de développer diverses maladies est élevé, le premier signe en est une douleur aux genoux. Cela est dû aux caractéristiques d'âge du corps: ralentissement des processus métaboliques, usure du tissu cartilagineux des articulations, problèmes liés au système musculo-squelettique, aux vaisseaux sanguins et aux nerfs.

En raison de la structure anatomique complexe, de nombreuses structures et des charges importantes et souvent surchargées, les articulations du genou sont très vulnérables. Les dommages causés à un élément quelconque de la structure, par exemple le sac synovial, entraînent une perturbation de la fonction motrice du genou et, par conséquent, un syndrome douloureux. Les ligaments et les ménisques sont considérés comme les plus vulnérables, ils sont blessés dans 80 à 85% des cas.



Structure anatomique du genou

Genou douloureux Le genou comprend l'articulation du genou, l'extrémité distale du fémur avec deux condyles et les aisselles, l'os tubulaire tibial, les muscles, les nerfs, les vaisseaux, le système ligamentaire, la rotule (rotule), les poches articulaires et les ménisques.

L'articulation du genou est l'une des grandes articulations du corps. En plus de cela vient l'os du fémur. Les surfaces articulaires de ses condyles latéral (externe) et médial (interne) s'articulent avec la rotule et l'os tibial. Les ménisques, qui sont des cartilages du tissu conjonctif, servent d'absorbeurs d'articulation. Grâce à eux, une répartition rationnelle du poids humain sur le plateau tibial se produit et la stabilité de l'articulation augmente. Les muscles maigres, biceps, semi-membraneux et autres synchronisent les structures capsulo-ligamenteuses, assurant ainsi l'activité motrice de l'articulation du genou.

Les éléments du genou sont reliés entre eux par une multitude de faisceaux. À l'intérieur de l'articulation, il y a deux ligaments croisés - postérieur et antérieur. Le dos du fémur est relié aux ligaments colibulaires du péroné et des os du tibia. Le ligament poplité oblique est situé à l'arrière du genou. Parmi les cavités articulaires, on distingue la principale: la capsule synoviale, qui n’est pas liée à l’articulation. L'approvisionnement en sang des éléments du genou est assuré par la noblesse du réseau de vaisseaux sanguins et l'innervation - par les fibres nerveuses.

Causes de douleurs aux genoux

Il existe de nombreuses causes de douleur dans les articulations du genou, qui peuvent être divisées en plusieurs groupes.

Lésions traumatiques des éléments du genou :

  1. Blessure au genou . La rupture des vaisseaux entraîne une hémorragie locale dans les tissus mous de l'articulation. Les rougeurs, les gonflements, les dommages aux terminaisons nerveuses entraînent des douleurs et des difficultés de mouvement.
  2. Rupture totale ou partielle des ligaments . Souvent diagnostiqué comme une violation partielle de l'intégrité du ligament latéral interne, résultant d'une inversion excessive du bas de la jambe vers l'extérieur.

Le ligament externe se rompt moins fréquemment que le ligament interne. Cela est dû à la forte déviation du tibia vers l'intérieur, lorsque la jambe est serrée, par exemple. La rupture du ligament croisé est inévitablement accompagnée d'une hémarthrose.

La rupture complète des deux ligaments est souvent associée à des lésions du sac articulaire et à une déchirure du ménisque interne. Cette blessure entraîne une mobilité excessive de l'articulation du genou, accompagnée d'une douleur intense, dont l'intensité dépend du degré de rupture.

  1. Hémarthrose de l'articulation du genou - écoulement de sang dans la cavité articulaire. Cela arrive nature traumatique et non traumatique. Une hémarthrose traumatique est observée lorsque les ménisques sont fracturés, lors de ruptures complètes ou incomplètes du ligament, de fractures intra-articulaires ou de contusions à la région du genou. La variante non traumatique est l’un des symptômes de maladies caractérisées par une fragilité accrue des parois vasculaires ou une altération du système de coagulation du sang. Ceux-ci comprennent l'hémophilie, le scorbut, les formes sévères de diathèse hémorragique. Le sang accumulé dans la cavité articulaire serre les tissus, ce qui perturbe la circulation sanguine. Un pigment spécial - l'hémosidérine - affecte négativement les ligaments, le cartilage hyalin, le sac synovial, entraînant une perte d'élasticité. Le résultat de la défaite de la bourse articulaire est le gonflement de ses villosités et une production accrue de liquide articulaire. La survenue d'une hémorragie répétée entraîne une dystrophie et une destruction de l'articulation.
  2. La méniscopathie du genou est une violation de l'intégrité du ménisque du genou. Dans la forme latérale, le ménisque externe est endommagé et dans la forme médiale, la interne. C’est l’un des cas les plus fréquents, mais difficile à diagnostiquer, des articulations du genou. Non seulement les athlètes engagés dans un entraînement intensif, mais aussi les gens ordinaires se trouvent dans la zone à risque de la maladie. La rupture du ménisque peut survenir à la suite d'un mouvement brusque inhabituel lors de la rotation du torse, de la jambe, d'un coup violent au genou.
  3. Luxation de la rotule - déplacement pathologique de la rotule. La lésion n'est diagnostiquée que dans 0,7% des cas de luxation totale. Il y a souvent une luxation externe, moins souvent - interne, très rarement - verticale ou en torsion. En cas de luxation incomplète, la rotule est définie au-dessus du condyle latéral (externe) et en totalité à l'extérieur du condyle latéral.
  4. Fractures fermées ou ouvertes de l'articulation du genou, de la partie supérieure des os de la jambe ou de la partie inférieure de l'os de la cuisse. Ces blessures sont souvent associées à des lésions des tissus mous du genou, entraînant des hémorragies massives, une mobilité excessive dans la région du genou et sa déformation.

Maladies inflammatoires et dégénératives dystrophiques des éléments articulaires du genou:

  1. L'arthrite est une lésion inflammatoire de l'articulation du genou. Un mécanisme similaire de pathologie est observé dans l'arthrose, la spondylarthrite ankylosante, la polyarthrite rhumatoïde, la goutte (avec déposition d'urates dans les articulations).
  2. L'arthrose (gonarthrose) avec une lésion de l'articulation du genou de nature non inflammatoire, affectant toutes ses structures et conduisant à de graves changements dégénératifs.
  3. La bursite avec inflammation de la bourse synoviale entraîne des douleurs lors des mouvements de flexion-extension du genou.
  4. Périarthrite des tendons du genou - inflammation de la capsule du pied d'oie, des tendons du genou, ainsi que des muscles et des ligaments entourant l'articulation. Dans ce cas, la douleur survient principalement lors de la descente des escaliers, en particulier sous une charge lourde, et se concentre sur la surface interne du genou.
  5. Chondropathie de la rotule - modifications nécrotiques dégénératives du cartilage de la surface articulaire (arrière) de la rotule. Le degré de destruction peut être différent: des zones de ramollissement facile aux fissures et à l’abrasion complète.
  6. La chondromatose est une maladie chronique grave causée par un processus dysplasique avec dégénérescence des îlots des zones de la membrane de la membrane articulaire dans le cartilage - chondrome. Il est possible d'ossifier des corps cartilagineux individuels.
  7. Le kyste de Baker est la formation d’une formation dense, élastique et arrondie semblable à une tumeur dans la fosse poplitée, située du côté opposé de la rotule. Le kyste est clairement visible lorsque le genou est non plié. Provoque une gêne, une douleur dans la région poplitée. Avec une taille significative, serre les vaisseaux sanguins et les nerfs, conduisant à une violation de l'innervation et de la circulation sanguine.
  8. La maladie de Hoff est une maladie accompagnée d'une lésion et d'une dégénérescence supplémentaire du tissu adipeux situé autour de l'articulation du genou. Le pincement, l'enflure et d'autres dommages aux adipocytes (adipocytes) se terminent par leur remplacement par un tissu fibreux dense. En conséquence, la fonction tampon du "coussinet adipeux" est violée, le tissu adipeux lui-même devient incapable d'agir comme un absorbeur de choc.
  9. La maladie d'Osgood-Schlatter est une pathologie caractérisée par la mort de la partie bosselée du tibia. Il est diagnostiqué chez les adolescents de 10 à 18 ans pratiquant un sport. Au-dessous de la rotule, une bosse douloureuse apparaît, sans traitement, ce qui entraîne une restriction du mouvement des jambes ou une immobilisation complète, ainsi qu'une perte de masse musculaire.

Maladies pour lesquelles une douleur irradiante au genou est possible:

  1. La cooxarthrose de l'articulation de la hanche est une lésion chronique de l'articulation de la hanche, accompagnée d'une dégénérescence progressive et de modifications dystrophiques. Souvent, la douleur se propage à l'extérieur de la cuisse jusqu'au genou ou en dessous.
  2. La neuropathie du nerf sciatique est une lésion non inflammatoire du nerf résultant d'une compression ou d'un spasme des vaisseaux sanguins. Ce nerf atteint les pieds, partant de la région lombaire et passant par le coccyx et le pelvis. Un blocus en un point quelconque de sa longueur entraîne une sensibilité altérée ou une douleur pulsée.
  3. La fibromyalgie est une lésion extra-articulaire de tissus mous de nature non inflammatoire avec une combinaison de symptômes sous forme d'arthralgie, de faiblesse musculaire, de dépression, etc.

Certaines maladies systémiques qui causent des douleurs au genou:

  1. L'ostéoporose est une maladie du système osseux évoluant de façon chronique qui modifie la composition minérale et la densité du tissu osseux. Le "lessivage" du calcium des os conduit à leur fragilité. Le processus s'accompagne de douleurs ou de douleurs dans les membres.
  2. Tuberculose des os . Une lésion tuberculeuse de la région osseuse entraîne une douleur intense persistante.
  3. L'ostéomyélite est une maladie infectieuse-inflammatoire qui affecte tous les éléments structurels des os. Résultat: à la fois spécifique de la tuberculose et non spécifique, souvent coccique, l'ostéomyélite se traduit par une hyperémie de la peau, un gonflement, une douleur locale aiguë des os et des muscles, une température fébrile.
  4. Certaines maladies infectieuses . Dans le syndrome de Reiter, les articulations sont touchées, en plus de leur implication dans le processus du tractus urogénital et de la muqueuse oculaire. Une des manifestations de la maladie de Lyme est l'arthralgie.



Types de douleur aux genoux

Selon l'étiologie, la nature et l'intensité de la douleur peuvent être différentes.

  • Pénible . Avec l'arthrite, l'arthrose.
  • Forte, forte . Avec fracture des éléments du genou, rupture des ligaments, bursite aiguë, blessure au genou, exacerbation de la méniscopathie, arthrose déformante.
  • Palpitant En cas d'arthrose déformante, blessure au ménisque.
  • Forage . Avec ostéomyélite.
  • Stupide . Avec bursite, ostéochondrite chronique.
  • Brûlant . Lors de la compression du nerf sciatique, le processus tuberculeux dans l'os.
  • Tournage. Avec pincement du tronc nerveux.
  • Douleur en marchant . Avec kyste de Baker, bursite, arthrite, gonarthrose, périarthrite.
  • Douleur au repos Avec la goutte, l'arthrite.

Diagnostic de pathologies provoquant des douleurs aux genoux

Examen physique:

  • recueil d'anamnèse et de plaintes;
  • inspection visuelle avec palpation du genou.

Tests de laboratoire:

  • tests sanguins biochimiques et cliniques;
  • examen sérologique du sang;
  • test sanguin immunologique;
  • tests rhumatologiques;
  • analyse bactériologique du liquide synovial.

Méthodes instrumentales invasives:

  • arthroscopie;
  • ponction du sac articulaire;
  • biopsie osseuse.

Diagnostics instrumentaux non invasifs:

  • radiographie de l'articulation du genou;
  • densitométrie;
  • échographie de l'articulation;
  • IRM ou scanner.

Traitement de la douleur dans les genoux

Si la douleur dans l'un ou les deux genoux est de nature non traumatique, adressez-vous d'abord au thérapeute qui, en fonction des plaintes du patient et des résultats d'un examen objectif, fera appel à un spécialiste - orthopédiste, rhumatologue, phlébologue ou neurologue. Pour toute blessure au genou, vous devez contacter un chirurgien ou un traumatologue-orthopédiste.

Le traitement dans chaque cas est différent, en fonction de la cause de la douleur, c'est-à-dire du type de blessure ou de maladie. Pour chaque maladie a son propre régime de traitement. Mais tout d’abord, le patient doit suivre quelques règles générales:

  • réduire considérablement la durée de la marche et des jambes en position debout pendant la journée;
  • les athlètes refusent temporairement leur entraînement (jusqu'à la récupération) et empêchent les gens ordinaires de courir ou de sauter;
  • lorsque la douleur augmente abandonner complètement les mouvements, mettre sur son genou un bandage de fixation de bandage élastique;
  • porter un pansement ou un pansement pour immobiliser l'articulation du genou;
  • en cas de rhume meurtri au lieu de l’impact traumatique.

Le rhumatoïde, le rhumatisme psoriasique et les maladies auto-immunes systémiques nécessitent un traitement complexe et complexe, effectué pendant plusieurs mois. La thérapie de base comprend des immunosuppresseurs, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens et hormonaux, des médicaments à base d'or, etc.

Dans le traitement de la bursite, appliquez des analgésiques et des anti-inflammatoires. Si une infection est détectée, une antibiothérapie est administrée. Une ponction médicale du sac est effectuée pour éliminer l'excès de liquide de la cavité synoviale et / ou l'introduction de l'un de leurs corticostéroïdes. Une opération, une excision chirurgicale du sac synovial, aide à éliminer l'inflammation chronique de la bourse.

Dans les cas d'ostéoarthrose déformant, les injections intra-articulaires de glucocorticoïdes, l'utilisation à long terme d'AINS et de chondroprotecteurs sont efficaces. Pour soulager le syndrome douloureux, des compresses avec du dimexide ou du bischofite, des onguents et des gels à action anti-inflammatoire, prescrits localement. Massages, physiothérapie, exercices thérapeutiques aident. Les lésions graves du genou nécessitent une intervention chirurgicale - arthroplastie articulaire.

Le traitement de l'ostéoporose consiste à prendre des bisphosphonates, des calcitonines, des suppléments de calcium, de la vitamine D, etc.

Le traitement de la rupture du ménisque peut être conservateur ou chirurgical. Le traitement conservateur consiste à utiliser des analgésiques, des AINS, de l'acide hyaluronique et des chondroprotecteurs. Mais d'abord, le joint est repositionné.

Types de chirurgie:

  • méniscectomie;
  • méniscectomie partielle (incomplète);
  • greffe de ménisque;
  • arthroscopie;
  • coutures arthroscopiques d'une déchirure du ménisque.

Pour toute blessure au genou après traitement, la période de réadaptation est très importante et doit être supervisée par un rééducateur ou un orthopédiste. Le médecin fera le meilleur programme pour restaurer la fonction articulaire. Les principales méthodes de rééducation postopératoire sont le massage et la physiothérapie. Les exercices spéciaux qui développent progressivement l’articulation du genou sont également efficaces.


| 19 juin 2015 | | 1 837 | Maladies articulaires
Aller
  • | Oleg | 23 novembre 2015

    informations utiles enregistrées pour aller à l'échographie.

Laissez vos commentaires


Simonne Jourdain: Vous ne parlez pas du ménisque, qui est déchiré chez moi. On vient de retirer du liquide synovial et un kyste poplité. J'ai tout de même encore bien mal. Puis-je faire les exercices préconisés dans une autre vidéo.

dal se: J'ai été opérée en juin 2019 osteosynthese femur droit Depuis quelques telps c pas récurrent juste aujourd'hui des k jmassoi g une douleur au genou frdroit a crier jambe droite opérer cest horrible et jai une prothese d hanche droite totale merci que faire, ,??????

Pierre Bridenne: Du très bon travail, merci ! J'ai douleur au genou médial depuis que je fais de la corde à sauter, je pense que c'est une problème de mobilité et de faiblesse de certain muscles.

Bahia Galiz: J ai eu une fracture du plateau tibial j ai été platree pendant 3mis et après ablation du plâtre je n arrive pas a poser mon pied surtout l appuis est impossible j ai 64ans est ce que je pourrai marcher un jour ? Merci

Wilibald Sandyman: J'ai souffert d'ostéochondrose pendant 8 ans. J'utilise principalement des onguents, quand la douleur apparaissait. Mais cette année ça a empiré, la douleur était plus fréquente et les onguents ont cessé de me soulager. Mon médecin m'a conseillé de boire Tibettea ( https://www.koyatrack.info/tibetfr2 ) pour articulations et j'ai suivi ses conseils. Franchement, je suis impressionné par son effet. Ça fait 2 mois sans aucune douleur! Je me sens comme un jeune encore, je peux danser, je peux porter des charges, et rien ne me gêne. Je ne pouvais pas rêver mieux. Je recommande à tout le monde.

Aller
Aller