Aller Douleur lors de la miction chez les femmes: causes, traitement. Comment traiter les douleurs coupantes en fin de miction
médecine en ligne

Douleur en urinant chez les femmes

Contenu:

La douleur en urinant est un problème courant chez les femmes. Parfois, les femmes essaient de se soigner elles-mêmes, pensant qu'il n'y a rien de terrible et que le symptôme disparaîtra de lui-même. Cependant, cette approche est fondamentalement fausse, car la douleur ressentie lors de la vidange de la vessie est non seulement une manifestation d'inconfort prononcé qui réduit considérablement la qualité de la vie, mais également un symptôme qui peut masquer un certain nombre de pathologies graves.

Les femmes sont beaucoup plus susceptibles de contracter des maladies du système urogénital que les représentants du sexe fort, car la longueur de l'urètre qu'elles contiennent est en moyenne dix fois plus courte que celle des hommes. Par conséquent, l'infection pénètre dans la vessie beaucoup plus rapidement.



Causes de la douleur en urinant chez les femmes

Douleur en urinant chez les femmes Il existe des causes de miction douloureuse qui ne nécessitent pas une attention particulière ni un traitement thérapeutique, car elles sont une manifestation de la norme. Par exemple, un léger inconfort après un rapport sexuel peut être provoqué par un spasme des muscles du bassin, qui se transmet tout seul en très peu de temps. Pendant la grossesse, ce syndrome survient également assez souvent.

Mais il faut comprendre que dans les cas ci-dessus, nous parlons de douleur légère, mais si la gêne est plus grave et systémique, il est alors nécessaire de consulter un médecin.

Parmi les maladies somatiques responsables de la vidange douloureuse de la vessie, on peut identifier:

  • Воспалительные заболевания мочевых путей: 1 Maladies inflammatoires des voies urinaires:

En cas d'inflammation des uretères, des reins ou de la vessie, il se produit un gonflement des tissus qui empêche l'écoulement de l'urine et provoque des douleurs. En outre, le tissu enflammé lui-même est très sensible.

  • Венерические заболевания, урогенитальные инфекции и воспаление органов репродуктивной системы: 2 Maladies vénériennes, infections urogénitales et inflammation des organes de reproduction:

La proximité du vagin à l'urètre favorise la pénétration mutuelle des infections bactériennes et virales.

  • Мочекаменная болезнь. 3 urolithiase.

Le sable ou les calculs rénaux contribuent à l'apparition de cristaux de sel dans l'urine. Lorsque les cristaux traversent les voies urinaires, ils provoquent une irritation locale, que nous percevons comme une douleur.

  • Опухоли мочевого пузыря. 4 tumeurs de la vessie.

La raison dont la probabilité augmente brusquement avec l'âge. Les néoplasmes bénins et malins interfèrent avec le fonctionnement normal de l'organe, ce qui entraîne l'apparition de divers symptômes, y compris de la douleur.

  • Местное раздражение. 5 irritation locale.

L'utilisation de produits cosmétiques pour la vie intime, produits de soins personnels avec des colorants et des parfums, le port de sous-vêtements synthétiques peuvent provoquer une irritation des tissus autour de l'urètre. Cela provoque un gonflement, ce qui semble entraver l'élimination de l'urine de la vessie.

  • Патологии развития матки. 6 Pathologies du développement de l'utérus.

Les deux symptômes sont associés à la proximité du vagin et de l'anus avec l'urètre, ce qui conduit à la pénétration de E. coli ou d'infections urogénitales.

Méthodes de diagnostic de la miction douloureuse chez les femmes

1. Le test d'urine est le plus informatif pour les mictions douloureuses. Urinalysis est attribué pour déterminer les valeurs des indicateurs suivants:

  • Densité - indique la capacité de filtration des reins. Une faible densité indique une insuffisance rénale, mais dans certains cas, elle peut être causée par une grande quantité de liquide consommée.
  • La protéine est normale dans l'urine ne devrait pas être une protéine, sa présence indique la perméabilité des membranes rénales. La protéinurie est le principal symptôme de la glomérulonéphrite. Avec l'augmentation des protéines dans l'urine, le nombre de cylindres augmente également.
  • Leucocytes - indiquent une inflammation des voies urinaires, de la vessie et des reins. Un grand nombre de leucocytes dans l'urine peuvent être vus à l'œil nu: ils prennent une teinte verdâtre et dégagent une odeur désagréable et piquante.
  • Les globules rouges - les globules dans l'urine indiquent une glomérulonéphrite, des tumeurs de la vessie ou une lithiase urinaire. Si le nombre de globules rouges dans l'urine est important (hématurie globale), l'urine devient brune.
  • Mucus et bactéries - parle de la cause de l'inflammation et de sa cause - une infection bactérienne.
  • Sel - le marqueur principal de la lithiase urinaire.

Pour l'analyse, on prend la première portion d'urine du matin. Pour ce faire, après le réveil, il est nécessaire d'effectuer des procédures hygiéniques, puis d'uriner dans un récipient stérile, en abaissant la première et la dernière portion d'urine dans les toilettes. Pour que les indicateurs de l'analyse soient fiables, vous ne devez pas consommer de grandes quantités d'eau, de protéines, ni de produits susceptibles d'affecter la couleur de l'urine, par exemple les betteraves, la veille de l'analyse.

2. test sanguin. Dans l’analyse biochimique du sang d’intérêt, se trouvent les indicateurs suivants:

  • La RSE et le fibrinogène sont des marqueurs du processus inflammatoire dans le corps.
  • Cholestérol - une diminution de la fonction rénale entraîne une violation du métabolisme des lipides, ce qui entraîne une augmentation du taux de cholestérol dans le sang.
  • Créatinine et acide urique - une augmentation de leurs taux sanguins indique une violation de la filtration rénale.

Le sang est pris à jeun, et il ne faut pas manger de nourriture huit heures avant l'accouchement. Il est également déconseillé de boire de l'eau dès le réveil, juste avant l'analyse.

  1. Écouvillons sur les infections sexuellement transmissibles.
  2. Échographie.

Si vous éprouvez des douleurs en cours de miction, vous devez vous soumettre à une échographie des reins et de la vessie. Avant la procédure, il est nécessaire de boire environ un litre et demi d’eau pure non gazeuse et de ne pas vider la vessie avant de réussir le test. Le manque de formation de gaz dans les intestins est également très important pour la fiabilité des ultrasons. Il est donc nécessaire, lors de la planification d’une procédure, de réduire la quantité de glucides simples dans le régime alimentaire et de prendre des préparations carminatives ou des sorbants, par exemple du charbon actif.

Douleur pendant la miction chez les femmes: traitement

En fonction du diagnostic, le médecin prescrit une thérapie comprenant des agents antibactériens ou des antibiotiques, sur la base de laquelle les bactéries ont été détectées au cours de l'analyse. Dès le début de la prise d'antibiotiques, il est nécessaire d'utiliser des produits laitiers, sur des emballages portant un label "bio", ou des préparations contenant des bifidobactéries et des lactobactéries. Cela garantit le maintien d'un équilibre sain des micro-organismes dans les intestins. Si les antibiotiques ont été pris pendant une longue période, les sorbants sont consommés avec un traitement: Enterosgel, Polifepan, afin d'éliminer rapidement les bactéries mortes de l'intestin, sans attendre le développement d'une intoxication.

En plus de prendre de tels médicaments, il est également recommandé d’irriguer localement les organes génitaux externes avec des solutions antiseptiques, par exemple "Miramistin". Il est très important d'observer le régime de consommation, en consommant au moins un litre et demi de liquide par jour. En même temps, il vaut la peine de faire un choix en faveur de la vitamine Morses, des compotes, de l’eau potable et de la décoction d’herbes. Vous ne devez pas boire de boissons pouvant provoquer des mictions fréquentes, telles que chocolat chaud, café, cacao.

Si, au cours de l'examen, des calculs ou du sable ont été trouvés dans les reins, il est nécessaire de commencer à prendre des préparations spéciales qui les dissolvent à l'état de sels et d'excréments avec l'urine. Afin que les cristaux de sel n'irritent pas les muqueuses et ne provoquent une augmentation de la douleur, il est important de prendre simultanément des pâtes émollientes pour éliminer les sels des voies urinaires. Si nécessaire, l'ablation chirurgicale des calculs ou la lithotripsie est indiquée.

Les processus inflammatoires au niveau des reins exigent le respect du repos au lit et un régime alimentaire spécial, ce qui implique la restriction des aliments salés et riches en protéines. La priorité devrait être donnée aux bouillies de céréales, aux soupes végétariennes, aux boulettes de viande avec du riz cuit à la vapeur. Il est recommandé d'utiliser uniquement des produits faits maison, car les pains industriels contiennent beaucoup de sel. En outre, ne consommez pas de boissons gazeuses en raison de leur grande quantité de phosphate et de produits de restauration rapide.

Pour le traitement symptomatique, les analgésiques du groupe des antispasmodiques sont utilisés. Ils aident à faciliter le processus de miction, soulagent l'inflammation et l'enflure. Cependant, il convient de rappeler que l'élimination des symptômes n'est pas une méthode de traitement. Par conséquent, lorsque les premiers signes de maladie rénale et vésicale apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin: un médecin généraliste, un urologue, un néphrologue ou un vénéréologiste. Si les symptômes sont accompagnés d'une forte fièvre, d'une fièvre, d'une faiblesse grave, d'un gonflement et d'une augmentation de la pression artérielle, une hospitalisation immédiate est nécessaire à l'hôpital, avec un repos strict au lit.

Prévenir les mictions douloureuses

Pour éviter les maladies pouvant causer un symptôme tel que la miction douloureuse, vous devez vous rappeler les règles suivantes:

  • Pour maintenir l'hygiène corporelle: au moins deux fois par jour, prenez au moins deux fois par jour une douche chaude avec du savon, qui peut éliminer les bactéries pathogènes.
  • Essuyage des sous-vêtements, en aucun cas, ne peut pas utiliser des produits chimiques forts avec un effet blanchissant, car leurs particules sont capables de rester sur le velours du tissu et provoquer une irritation.
  • L'hypothermie ne devrait pas être autorisée, surtout si les maladies du rein et de la vessie sont déjà présentes dans le passé. Il est nécessaire de porter des chaussures chaudes et imperméables, pour éviter un long séjour dans des locaux humides, par exemple dans des sous-sols. Au moins un an après avoir subi une infection aiguë du tractus urogénital, il est déconseillé de nager en eau libre, même par temps très chaud. Il est également très important de faire attention à la pureté de l'eau: si elle est suspecte, vous ne devriez pas y nager en principe.
  • Il est très important de vider la vessie au début de la demande. Une longue patience rend l'urine plus concentrée, ce qui provoque le développement de cystite, pyélonéphrite, urétrite.
  • Enfin, il est très important de maintenir un régime alimentaire sain: limitez l’utilisation de colorants chimiques et d’agents de conservation. Cela maintiendra le système immunitaire en bonne santé, de sorte qu'il puisse lutter et lutter contre toutes les infections pénétrantes.

Caractéristiques des maladies urogénitales pendant la grossesse

Pour les femmes enceintes, les infections des voies urinaires sont particulièrement importantes, car la proximité du fœtus par rapport aux voies urinaires est un risque important. En outre, l’antibiothérapie, indiquée pour les mictions douloureuses, a également un effet très négatif sur le fœtus.

Si les reins sont les coupables de la maladie, il est très important de suivre un traitement dans des conditions stationnaires, même si les symptômes suivants se manifestent sous la forme d’une pression artérielle élevée, d’un œdème ou d’une forte fièvre. Le fait est que pendant la grossesse, les reins constituent une charge très lourde, à laquelle même un organe sain ne peut pas faire face. Cela se traduit par l'apparition d'un syndrome urinaire isolé: apparition dans l'urine de protéines, érythrocytes, leucocytes. Si le rein présente déjà une pathologie au cours de la grossesse, il se produit un développement très rapide d'insuffisance rénale chronique, qui menace non seulement la vie de la future mère, mais également la santé de l'enfant.

Les interventions physiothérapeutiques à effet réchauffant, qui accélèrent la circulation sanguine dans la zone enflammée et accélèrent le processus de guérison, devraient être des priorités dans le traitement des femmes enceintes. Afin d’éviter les formes latentes de la maladie, il est nécessaire, tous les mois, pendant la grossesse de passer un test sanguin et urinaire permettant de déterminer les écarts minimes et de prendre rapidement des mesures inoffensives pour l’enfant.


| 24 août 2015 | | 1 308 | Maladies chez les femmes
Aller
Laissez vos commentaires



Aller
Aller