Aller Balanoposthite: symptômes et traitement de la balanoposthite chez les hommes
médecine en ligne

Balanoposthite

Contenu:

Les organes génitaux externes de l'homme, en raison de leurs caractéristiques anatomiques, sont constamment en contact avec l'environnement. La peau du gland du pénis et la feuille interne du prépuce sont relativement sensibles aux effets des facteurs agressifs et sont relativement facilement enflammées. La balanite est une inflammation de la peau du gland. Post-inflammation de la feuille interne du prépuce. Puisque, en présence du prépuce, sa feuille interne est toujours en contact avec la tête, l'inflammation s'applique aux deux éléments. En conséquence, la postérité et la balanite se développent dans la plupart des cas simultanément et sont réunies sous un terme - balanopthite. Bien entendu, cette maladie ne peut se développer que chez les hommes non circoncis, sinon le prépuce est absent.



Types et symptômes de balanoposthite

La maladie est divisée en plusieurs types, en fonction de la cause de son développement. Lors de la description de chaque sous-type de la maladie, ses manifestations cliniques les plus caractéristiques seront indiquées.

Balanoposthite catarrhale simple

C'est l'une des sous-espèces les plus communes avec laquelle les médecins doivent souvent composer. Cette balanoposthite se développe chez un patient après le contact avec divers stimuli (chimiques, mécaniques). La cause de la maladie est souvent le non-respect par l’homme des règles élémentaires en matière d’hygiène personnelle. Peu à peu, le smegma s'accumule sous le prépuce, un terrain propice aux bactéries et aux champignons.

Un homme développe les symptômes suivants:

  • douleur dans le gland du pénis;
  • le prépuce rougit et gonfle;
  • le contenu purulent s'accumule entre la tête et le prépuce;
  • phimosis, rétention urinaire - tout cela menace le patient en l'absence de traitement en temps opportun.

Candida balanoposthite (érosif)

Pas seulement les femmes peuvent contracter la candidose. Relativement souvent, cette maladie affecte les hommes. Dans la plupart des cas, la candidose urogénitale se manifeste par une balanoposthite.

  • Le gland du pénis et la feuille interne du prépuce gonflent et deviennent rouge vif.
  • Parfois, sur la tête apparaissent des points lumineux situés séparément.
  • En raison de l'activité des champignons sur la tête est constamment présente des écoulements de fromage, qui ont une odeur plutôt désagréable, provoquent des démangeaisons et des brûlures.
  • En l'absence de traitement radical et opportun, les rougeurs peuvent s'éroder, voire les ulcères, situés sur la peau de la tête ou du prépuce.

Balanoposthite chronique

Une telle évolution de la maladie se développe dans les cas de balanoposthite, qui sont causés par les agents responsables des maladies vénériennes, le virus de l'herpès, et sont une conséquence de la progression du diabète sucré. La forme est dangereuse car il y a une forte probabilité de développer une urétrite et une prostatite. L'infection monte dans les voies urinaires et peut atteindre les reins (pyélonéphrite), car elle a suffisamment de temps pour cela. Dans les cas où l'agent pathogène pénètre dans le canal déférent, une inflammation des appendices testiculaires peut se développer et, dans le cas le plus difficile, provoquer une infertilité.

  • La tête du pénis masculin se caractérise par une sécheresse, une légère rougeur et une douleur - telles sont les principales manifestations de la balanoposthite chronique.
  • Dans certains cas, les symptômes sont tellement mineurs que l'homme ne soupçonne même rien du processus en cours.

Balanoposthite aiguë

La balanoposthite aiguë est provoquée par la microflore staphylococcique ou streptococcique. Il se caractérise par les manifestations suivantes:

  • tout commence par de légères sensations douloureuses dans la tête et le prépuce, avec le temps tout s'intensifie;
  • la peau de la tête devient rouge, gonfle légèrement et le patient commence à être dérangé par des démangeaisons prononcées.

Si vous ne suivez pas son traitement dans les délais, la maladie risque de devenir chronique.

Balanoposthite récurrente

Cette forme se caractérise par un changement de période de rémission et de rechute. En ces jours, quand la maladie recule, le patient n'est dérangé par rien et il ne va pas chez le médecin. Des exacerbations se produisent périodiquement et tous les symptômes réapparaissent. Les symptômes sont similaires à ceux qui se développent sous forme aiguë, mais sont légèrement plus faibles. Il s'avère qu'un homme a toujours le risque de développer une complication de la maladie.

Balanoposthite purulente aiguë

Cette forme de microflore du pus est provoquée: staphylocoque, streptocoque, levure. Augmente en particulier la probabilité de développement de cette forme chez les patients atteints de diabète sucré, car la bactérie peut se développer dans les meilleures conditions.

  • Sur la tête du pénis et le feuillet interne du prépuce apparaissent des lésions profondes de nature purulente-nécrotique.
  • Le gland du pénis est oedémateux et a une couleur rouge vif, ce qui indique un processus inflammatoire actif.

Balanoposthite ulcéreuse

Si vous ne recherchez pas un traitement en temps voulu, la maladie peut aller du stade le plus doux au stade ulcératif.

  • Sur la surface de la tête enflammée, de nombreuses petites plaies apparaissent. En même temps, même une simple marche provoque une gêne pour la personne, une miction douloureuse et des rapports sexuels impossibles.
  • La violation de l'intégrité de la peau rend le corps sans défense face à de nombreux facteurs néfastes. En conséquence, les micro-organismes sont plus susceptibles de pénétrer à l'intérieur et de provoquer une inflammation des ganglions inguinaux.

Balanite et balanoposthite traumatiques

Dans la plupart des cas, le développement de cette forme n’est pas la blessure résultant d’un coup ou d’un incident quelconque. Le port de sous-vêtements trop serrés est la principale cause de la maladie. Si le linge n'est pas bien rincé après le lavage, il peut rester de grandes quantités de détergent, ce qui, au contact, provoquera une légère brûlure de la peau du pénis et provoquera une balan-positis traumatique.

  • La rougeur et le gonflement du gland peuvent être observés sur toute la surface et localement, à la place de l'application d'un facteur défavorable.
  • Si l'impact était important, le tronc du pénis peut également changer, la peau étant moins sensible et mieux protégée.

Erythroplasia keira et zun balanitis

Ce sont deux maladies extérieurement similaires avec un pronostic radicalement différent. La balanite à Zun a un pronostic bénin, mais l’érythroplasie est une maladie à évolution maligne nécessitant un traitement immédiat par des méthodes radicales, car dans les cas les plus difficiles, la vie du patient peut être en danger.

  • Tout ressemble à une atrophie de la peau sur la tête du pénis. Des plaques progressivement roses apparaissent, ne se confondant pas.
  • Si nous parlons d'un cas très négligé, alors la végétation, l'érosion et les ulcères peuvent être détectés sur la tête.
  • Remarquablement, le patient n'a presque rien à craindre, à part l'apparence modifiée du pénis.

Balanoposthite adhésive

En raison de cette maladie, le gland du pénis ne peut pas être exposé, laissant le prépuce. En même temps, tous les tissus gonflent, deviennent rouges et douloureux. Le plus souvent, cette balanoposthite se développe chez les enfants, car leur prépuce est plus serré contre la tête et beaucoup souffrent encore de phimosis physiologique.

Avec cette forme de maladie, les médecins suggèrent très souvent une méthode chirurgicale de traitement - la circoncision (la circoncision du prépuce).

Balanoposthite allergique

Comme toutes les autres maladies allergiques, il apparaît après le contact de la peau du prépuce et de la tête du pénis avec un allergène. Les allergies les plus courantes aux organes génitaux externes sont provoquées par: les préservatifs en latex, les autres contraceptifs, les produits de soins personnels contenant un grand nombre d'additifs chimiques, d'arômes et de colorants. Relativement rarement affecte le pénis lorsqu’un allergène ingéré.

Symptômes de balanoposthite allergique:

  • démangeaisons sévères;
  • éruption allergique;
  • gonflement de la tête et du prépuce du pénis;
  • ampoules et légère érosion.

Balanoposthite non spécifique

Il se développe dans la plupart des cas chez les patients atteints de diabète sucré ou d'alcooliques. Un trait caractéristique est qu'au début de la maladie l'inflammation de la tête n'est pas très prononcée, mais par la suite le processus devient si actif que le phimosis se développe. Du sac préputial du patient (l'espace entre la tête et le prépuce) est libéré du pus liquide. Les médecins cherchent toujours à guérir le patient avant que la tête ne devienne impossible. Sinon, il est plus difficile de suivre les règles d'hygiène personnelle et de diagnostiquer la maladie.

Balanoposthite gangréneuse

Avec cette forme de la maladie, un grand nombre de lésions purulentes se forment sur la peau touchée. L’état général du patient au même moment est également un ordre de grandeur supérieur à celui des autres formes. Les ganglions inguinaux augmentent et la température corporelle atteint un nombre assez élevé. La gangrène de la tête progresse très rapidement, ce qui nécessite un traitement rapide. Sinon, des saignements peuvent se développer au début de la grossesse et, à la fin de la période, une déformation du pénis due à la croissance du tissu conjonctif. Dans les cas les plus graves, la destruction complète de la tête est possible.

Balanoposthite Irrital

Selon le mécanisme de développement, la forme est proche du traumatisme. L'inflammation chez les patients se produit en réponse à une irritation constante et régulière de la peau de la tête du prépuce:

  • non-respect de l'hygiène personnelle;
  • masturbation très fréquente;
  • utilisation excessive de produits cosmétiques de maquillage;
  • manque de lubrification naturelle du partenaire sexuel;
  • étroitesse congénitale de la chair, etc.


Diagnostic de la balanoposthite

Tout commence par une visite chez le vénéréologue. Le médecin procède à un examen général et local du patient, recueille ses antécédents et écoute les plaintes. Beaucoup de patients pensent que tout cela n’est pas si important et qu’il n’est pas lié de manière responsable à cette partie du diagnostic. En fait, il est recommandé aux patients de se préparer à l'avance pour une visite chez le médecin, de réfléchir à l'hygiène et de se souvenir de tous les facteurs pouvant causer la maladie ou augmenter les chances de développement.

Il est catégoriquement impossible de cacher des faits importants à un médecin, même s'il est honteux d'en parler. Le médecin n'ira pas en parler partout car il respecte le secret médical. Un fait caché peut conduire les médecins sur le mauvais chemin, et le patient et son corps en souffriront. En plus d'accroître le risque d'effets secondaires, un grand nombre de médicaments inutiles peuvent être vains.

  1. Test sanguin clinique général - les médecins peuvent détecter les changements indiquant une inflammation dans le corps.
  2. Frottis de la surface affectée - vous permet de prendre une partie du matériel pathologique; les médecins qui le traitent ultérieurement peuvent procéder différemment:

- la recherche au microscope, qui permet parfois de déterminer le type d'agent pathogène;

- ensemencement du matériau obtenu sur le milieu nutritif - ensuite, une colonie de microbes s'y développe, et les médecins peuvent facilement en déterminer le type;

- Des milieux nutritifs spéciaux vous permettent de vérifier la sensibilité des microbes aux antibiotiques, ce qui vous permet d'affecter immédiatement le traitement le plus approprié.

  1. La PCR (réaction en chaîne de la polymérase) est une méthode de diagnostic moderne qui permet de déterminer le pathogène avec la plus grande précision, même à l’aide d’un petit fragment de son matériel génétique, abondamment présent dans la peau détachable.
  2. Détermination du taux de sucre dans le sang - peut confirmer qu'un patient est atteint de diabète, ce qui prédispose au développement de différentes formes de balanoposthite.
  3. Recherche sur les maladies sexuellement transmissibles.
  4. Si un processus malin est suspecté - examen cytologique et histologique.
  5. Le test d'allergie est le plus instructif si la cause probable de l'inflammation est une réaction d'hypersensibilité.



Traitement balanoposthite

La tactique des médecins dépend de la cause du développement de la maladie dans chaque cas particulier.

  • Tout d’abord, le patient doit suivre scrupuleusement toutes les règles d’hygiène personnelle. Souvent, la maladie se développe parce que l’homme n’accorde pas l’attention voulue à cet aspect. En conséquence, le smegma s'accumule sous le prépuce et les bactéries commencent à se multiplier.
  • Les médecins utilisent des médicaments antibactériens dans les cas où il est prouvé que les micro-organismes sont à l'origine de l'inflammation. Idéalement, les médecins devraient effectuer des tests pour déterminer la sensibilité des bactéries aux médicaments utilisés.
  • Substances antifongiques - pertinentes pour la balanoposthite à Candida.
  • Le retrait du prépuce est une mesure suffisamment efficace, à laquelle les médecins doivent parfois avoir recours. Surtout souvent, cette opération est réalisée avec une balanoposthite récurrente, une forme adhésive de la maladie, lorsque les complications sont importantes et que l'inflammation continue à se produire entre le prépuce et la tête du pénis.
  • Si l’étiologie de la maladie est allergique, la limitation du contact avec l’allergène est la condition la plus efficace et la plus indispensable du traitement.
  • Élimination du phimosis - une telle mesure est souvent nécessaire pour les jeunes enfants, qui souffrent souvent de phimosis physiologique. Les médicaments modernes vous permettent d’ouvrir la tête de manière conservatrice, en utilisant des onguents spéciaux et en effectuant des exercices. Les médecins peuvent effectuer des opérations chirurgicales, éliminant également le phimosis.
  • Pour la période de traitement, l'homme utilise un dispositif spécial (écarteur en anneau en silicone) qui repousse le prépuce et le fixe. De ce fait, la tête est rapidement nettoyée et éliminée comme une sorte de sac dans lequel tout a été collecté plus tôt.

Si vous souhaitez traiter la balanoposthite avec des remèdes populaires, vous devez d'abord en discuter avec tous les détails avec votre médecin. S'il approuve cette mesure, il est important de se rappeler que les remèdes populaires doivent compléter les méthodes de base et non les remplacer complètement. Ce n'est que dans ce cas qu'il sera possible d'obtenir un bon résultat.


| 24 novembre 2014 | | 4,039 | Non classé
Aller

Aller
Aller