Aller Dermatite atopique: photos, symptômes et traitement
médecine en ligne

Dermatite atopique: symptômes et traitement

Contenu:

Dermatite atopique photo La dermatite atopique est une maladie de la peau d'une étiologie allergique. Dans la structure de toutes les maladies allergiques, cette dermatose occupe environ 50% des cas, et récemment, on constate une tendance persistante à augmenter sa part. La prédisposition génétique et l'évolution récurrente avec des manifestations cliniques dépendant de l'âge du patient sont caractéristiques de la dermatite atopique. Pour la première fois, la maladie se manifeste dans la petite enfance et, à mesure que le patient grandit, elle se présente sous une forme plus douce ou s’arrête complètement.

Dans les pays développés, atteints de dermatite atopique, jusqu'à 20% de la population totale est touchée, ce qui indique la grande pertinence de ce problème. Les symptômes dans 60% des cas ont le temps de se manifester chez les enfants de moins de 6 mois. Une première manifestation plus tardive de la maladie est également possible: jusqu'à 1 an, 75% des cas se manifestent déjà et, à l'âge de 7 ans, une manifestation survient dans environ 90% des cas. Cela suggère que si la maladie ne s'est pas manifestée à l'âge préscolaire, la probabilité de tomber malade plus tard est très faible. Au cours des dernières décennies, la dermatite atopique est devenue plus fréquente et un peu plus difficile. La maladie est souvent associée à d'autres maladies d'étiologie allergique: rhume des foins, rhinite allergique ou asthme bronchique.



Classification de la dermatite atopique

Les médecins classent cette maladie selon plusieurs critères.

Périodes, phases et stades de développement de la dermatite atopique

- Phase initiale - les premiers changements apparaissent sur la peau, qui sont peu prononcés et risquent de ne pas attirer l'attention des parents de l'enfant.

- La période de changements prononcés - tous les symptômes sont les plus prononcés.

  • Phase aiguë - caractérisée par des symptômes prononcés, qui augmentent rapidement, mais qui disparaissent rapidement avec un traitement approprié.
  • Phase chronique - les symptômes sont moins prononcés, mais ils dérangent le patient beaucoup plus longtemps.

- Le stade de rémission est un moment où la maladie ne se manifeste pas, mais la probabilité du retour de ses symptômes demeure.

  • Rémission complète - la peau est propre, il n'y a pas d'élément de l'éruption cutanée, le patient n'est pas dérangé par des démangeaisons.
  • Rémission incomplète - aussi appelée période subaiguë. Les manifestations cliniques de la maladie sont partiellement préservées, mais le patient n'est pratiquement pas dérangé.

Formes de la maladie, en fonction de l'âge

  • Nourrisson - le plus commun et prononcé. Il est observé chez les enfants âgés de 2 mois à deux ans. A cette époque, les processus pathologiques de la peau sont caractérisés par une exsudation.
  • Enfants - dans la plupart des cas, les chances d'un bébé légèrement modifié. Parfois, il apparaît pour la première fois à cet âge. Les symptômes deviennent moins prononcés et les processus exsudatifs diminuent.
  • Forme adulte - dans la plupart des cas, la maladie se retire d'elle-même à ce moment-là. Parfois, les symptômes persistent et se manifestent sous la forme d'éruptions périodiques sur la peau, généralement douces.

Types en fonction de la prévalence du processus

  • Limité - le centre a une petite taille.
  • La dermatose commune affecte une zone assez large de la peau, mais se limite dans la plupart des cas à la modification d'une zone du corps.
  • Des modifications inflammatoires diffuses de la peau sont observées dans presque tout le corps.

La sévérité de la maladie

  • Facile - légère éruption cutanée et passe rapidement. Les exacerbations se produisent relativement rarement.
  • Modéré - occupe une position intermédiaire.
  • Grave - le patient est souvent confronté à une exacerbation du processus. Le plus souvent, l'éruption sur le corps se propage de manière diffuse, les processus exsudatifs sont prononcés.

Variantes de la maladie, en fonction de l'étiologie

Comme la maladie est de nature allergique, divers facteurs peuvent l’aggraver.

  • L'option provoquée par les allergènes alimentaires est probablement la plus courante, car les produits modernes contiennent de nombreux additifs et sont très divers. De nombreux fruits exotiques étaient auparavant indisponibles et se trouvent aujourd'hui sur tous les comptoirs. Le corps est plus adapté aux produits locaux.
  • Variante fongique - les spores fongiques se trouvent presque partout. Certains d'entre eux peuvent provoquer une réaction allergique.
  • Le pollen, variante de la poussière - dépend des effets de petits allergènes qui pénètrent dans le corps avec l'air inhalé.
  • Dermatite, provoquée par des produits chimiques - cela est particulièrement important en ce qui concerne les cosmétiques pour les soins de la peau. Les arômes, les parfums, les colorants - tout cela peut être utilisé par les fabricants et augmenter le danger des cosmétiques pour notre corps. Lorsque vous prenez soin de votre bébé, il est très important de privilégier les produits hypoallergéniques spécialement conçus pour les enfants. Il en va de même pour les adultes: vous devez choisir avec soin les produits cosmétiques, lire sa composition et choisir les substances les plus naturelles.
  • Dermatite avec infection secondaire - la peau affectée ne peut pas exercer ses fonctions de protection de manière adéquate, ce qui crée des conditions propices à la pénétration des bactéries et à leur reproduction. En conséquence, les plaies peuvent s'infecter, ce qui aggrave considérablement la situation. Par conséquent, vous devez prendre soin de votre peau avec soin pour éviter cette complication.


Le mécanisme de développement de la dermatite atopique

Dermatite atopique On croit que la base de la maladie est une inflammation allergique. Initialement, dans le corps humain prédisposé au développement de la dermatite atopique, des modifications pathologiques du système immunitaire sont observées, lesquelles se manifestent par une augmentation du nombre de fractions leucocytaires. En raison de l'exposition à des allergènes, des récepteurs spécifiques sur les mastocytes (il s'agit d'un type de globules blancs) les piègent et provoquent la libération d'un grand nombre de médiateurs inflammatoires naturels (cytokines et histamine). Ils se précipitent dans la zone touchée et provoquent un gonflement des tissus, augmentant la perméabilité des parois des vaisseaux sanguins.

Si, en plus de tout, une infection bactérienne ou fongique se joint, la situation est encore plus aggravée. À eux seuls, ces micro-organismes peuvent endommager les tissus et provoquer une inflammation. De plus, le corps humain peut les percevoir comme un allergène, renforçant ainsi la réponse de son immunité.

Causes de la dermatite atopique

À l'heure actuelle, les scientifiques discutent activement de ce sujet, car la principale cause du développement de la maladie, qui n'a pas encore été prouvée, n'est pas encore connue. Cependant, les médecins s’accordent sur un point: pour le développement de la dermatite atopique, la combinaison de plusieurs facteurs environnementaux indésirables et d’une prédisposition génétique du patient est nécessaire. La nature héréditaire de la pathologie confirme que la majorité des patients atteints de dermatite atopique ont des parents proches, qui souffrent également de maladies allergiques.

- L'impact des facteurs défavorables, même pendant la grossesse, est particulièrement néfaste pour le corps d'une personne future, car pendant cette période, tous ses organes et systèmes sont uniquement fixés et sont le plus sensibles aux effets négatifs.

  • Le fait de ne pas suivre le régime alimentaire d'une femme enceinte ou allaitante garantit qu'un grand nombre d'allergènes potentiels pénètrent dans le corps d'un enfant. Quelle "charge" immunité pas encore formée et peut changer ses propriétés.
  • Prendre des médicaments affecte également le bébé. Par conséquent, les médecins essaient toujours d'éviter le traitement médicamenteux chez les femmes enceintes, mais ce n'est pas toujours possible. Parfois, vous devez prendre des risques en raison de la grande menace (le moindre de deux maux choisit le moindre).
  • Usage du tabac et alcoolisme - malheureusement, certaines femmes sont irresponsables non seulement pour leur santé, mais également pour celles de leur futur bébé, l’empoisonnant littéralement.

- L'effet de l'allergène est la principale cause d'exacerbation de la maladie, à savoir l'apparition de démangeaisons et d'éruptions cutanées. Les médecins ne savent pas si l’allergie elle-même peut causer cette maladie, mais elle peut facilement aggraver son état.

  • Les allergènes alimentaires sont particulièrement dangereux à cet égard, le lait et les produits laitiers (le lait fermenté étant l'exception), les produits à base de blé, le poisson et les fruits de mer, les œufs (leurs protéines), les noix, les fruits exotiques, etc. Par conséquent, les recommandations spéciales pour nourrir les jeunes enfants tiennent compte de tout cela et indiquent que c'est le plus sûr pour un bébé.
  • Pollen végétal, phanères d'animaux, moisissures, acariens domestiques - tous ces produits sont plus susceptibles de provoquer des allergies.
  • Les parfums, les savons et les détergents en contact avec la peau peuvent provoquer une dermatite allergique et de contact, aggravant ainsi l'évolution de la maladie.
  • Certaines professions impliquent l'utilisation de produits chimiques spéciaux, qui ont également un très mauvais effet sur la peau.

- Un changement brusque de climat ou de conditions météorologiques. Une vague de froid peut aggraver l'évolution de la maladie. Il est particulièrement difficile pour les patients en hiver, car l'air froid contient moins d'humidité et plus d'eau draine, ce qui provoque des démangeaisons. La forte augmentation de la température de l'air, au contraire, peut entraîner la libération d'une grande quantité de sueur et une irritation supplémentaire de la zone touchée.

- Le stress et les tensions émotionnelles affectent l’état du système immunitaire humain et peuvent entraîner une exacerbation de la maladie.

- Des lavages trop fréquents rendent la peau plus sèche et irritée.

Symptômes de la dermatite atopique

Symptômes de la dermatite atopique Le symptôme le plus fréquent et le plus prononcé de la dermatite atopique est la démangeaison. Il peut être très fort et perturber le patient pendant une longue période, réduisant considérablement la qualité de sa vie. Dans le même temps, les enfants ne se contrôlent toujours pas et peuvent se peigner, ce qui leur inflige des dommages supplémentaires et aggrave la situation. Par conséquent, il est nécessaire de fermer la zone touchée avec un bandage si l'enfant essaie constamment de se gratter - cela évitera de nombreuses complications désagréables.

Une éruption cutanée apparaît toujours sur les zones touchées - de couleur rouge, de composition et d’apparence hétérogènes. Il peut être présent sur la peau pendant une longue période et disparaître assez rapidement presque sans laisser de trace.

  • Si une infection pénètre dans la plaie éraflée, une quantité importante de liquide est libérée avec la formation ultérieure d'une croûte. Donc, le corps tente de s'échapper de l'agent pathogène. Cette éruption est considérée comme aiguë et passe relativement rapidement.
  • Si la peau présente des écailles sèches et des démangeaisons marquées, cela peut être décrit comme une éruption cutanée subaiguë.
  • Dans le cas le plus défavorable, les éléments de l'éruption cutanée sont présents depuis longtemps et sont constamment peignés (lichénification se produit)

La localisation des éruptions et leur particularité dépendent de l'âge du patient.

Enfants de moins de deux ans - dans la plupart des cas, le visage, le cuir chevelu, les membres (coudes et genoux), le cou et le corps sont touchés.

  • Très rarement, il y a une lésion dans la région périnéale.
  • Très souvent, des croûtes apparaissent sur la peau touchée ou du liquide est libéré (exsudation).

Enfants de moins de 11 ans:

  • Dans la très grande majorité des cas, les surfaces intérieures des bras et des jambes, du cou et d’autres endroits présentant des plis sont endommagées.
  • Dans la plupart des cas, les éruptions cutanées sèches ont tendance à devenir chroniques, ce qui entraîne une peau rugueuse.
  • Les enfants continuent à peigner les zones endommagées, ce qui entraîne une infection.

Ados et adultes:

  • Toutes les manifestations à mesure qu'elles se développent dans une forme plus légère.
  • Si les symptômes persistent, dans la plupart des cas, la peau du genou et du coude (dans les plis de la peau) est endommagée. Parfois, il y a une éruption cutanée sur le visage, les poignets et dans l'aine.

Diagnostic de la dermatite atopique

Traitement de la dermatite atopique Pour le diagnostic de critères spéciaux sélectionnés qui guident les experts. Le fait est que lors d’études de laboratoire, on ne peut détecter qu’une violation du niveau de certaines immunoglobulines et identifier une sensibilité accrue à des substances individuelles. Cela favorise les allergies mais n'indique pas que le patient est atteint de dermatite atopique.

Critères de diagnostic de la dermatite atopique

- Large (ils sont également appelés obligatoires).

  • Prurit, même avec des dommages minimes au tégument.
  • L'emplacement typique de l'éruption cutanée.
  • La présence de dermatite atopique dans l'histoire avec le plus proche parent.
  • Cours récurrent.

- Petits critères (facultatif).

  • Augmentation des niveaux d'anticorps anti-IgE.
  • La première manifestation de la maladie dans l'enfance.
  • La présence sur les semelles et les paumes d'un grand nombre de plis.
  • Légères taches sur la peau du visage et la ceinture des membres supérieurs.
  • Peeling de la peau.
  • Dommages fréquents à la peau d'étiologie infectieuse.
  • Dermographisme blanc peau.
  • L'apparition de démangeaisons lors de la transpiration.
  • Cernes sombres autour des yeux.

Pour poser ce diagnostic, le médecin doit trouver chez le patient 3 critères grands et 3 critères petits, pas moins.

Traitement de la dermatite atopique

Dans le traitement de cette maladie en utilisant une combinaison de plusieurs méthodes qui vous permet d’obtenir le meilleur résultat.

Thérapie de régime

Il est nécessaire d'exclure du régime alimentaire du patient tous les aliments susceptibles de provoquer des allergies (ils ont déjà été mentionnés). Les femmes qui allaitent devraient également suivre un régime alimentaire strict, car une grande partie de ce que mange leur mère est dans le lait. Il arrive souvent qu'une telle situation se présente: pendant la grossesse, une femme se contente de ses délicatesses préférées pour préserver la santé de son enfant, ce qui est louable. Immédiatement après l'accouchement, elle se détend et nourrit l'enfant avec un lait pas très bon, ce qui réduit à néant tous ses efforts précédents.

Traitement avec des agents pharmacologiques

Selon l’âge du patient, les principes de traitement et la gamme de médicaments peuvent être radicalement différents. Les médecins utilisent actuellement de nombreuses substances qui affectent différents processus dans le corps du patient.

  • La dernière génération d'antihistaminiques a peu d'effets secondaires et peut être utilisée même chez les enfants. Ils bloquent les médiateurs naturels de l'inflammation et ne permettent pas à l'histamine de provoquer des modifications inflammatoires graves.
  • Les stabilisants membranaires des mastocytes ont très bien fonctionné en pédiatrie, mais ne sont pratiquement pas efficaces dans le traitement des adultes.
  • Vitamine thérapie - contribue à la normalisation du métabolisme, ce qui ne peut pas affecter l'état de la peau humaine.
  • Immunomodulateurs - conduisent à une immunité humaine normale, avec pour résultat qu'il devient moins actif vis-à-vis des allergènes.
  • Substances qui affectent le système nerveux - soulagent le patient de stress grave et d’anxiété, ce qui peut réduire le risque de développer une exacerbation de la maladie.
  • Les antibiotiques sont utilisés dans les cas les plus graves en présence d'une complication infectieuse.
  • Les médicaments qui affectent le fonctionnement du système digestif.
  • Traitement externe - crème, pommade, cosmétiques spéciaux utilisés, hydrate la peau et soulage les démangeaisons.

Si nous nous tournons rapidement vers les spécialistes et suivons toutes leurs recommandations, la maladie régressera avec le temps et ne laissera aucune trace sur la peau du patient. Sinon, une personne peut pendant de nombreuses années faire face à des aggravations, se limitant constamment d'une manière ou d'une autre.


| 15 mars 2014 | | 8 336 | Non classé
Aller
  • | Alla | 10 mars 2015

    Est-il impossible de récupérer de cette infection ????? Ce que je n’ai tout simplement pas fait: j’ai consulté les médecins, les guérisseurs, même la grand-mère qui était chaman, mais il n’ya pas eu de résultat (((Maman a écrit au médecin de famille, mais je ne crois en rien) ((

Laissez vos commentaires


Olive Amor: Super vidéo . Je vais me mettre au jeune et la détente. Un grand merci pour toutes ses informations, très précises . Très bonne continuation pour cette chaîne 👍

Clarisse Traoré: Que faire pour un bébé de 4 mois avec de l'eczéma sur les jambes et le tronc ? Ma 1ère fille a eu pareil à partir de ses 4 mois aussi. J'ai rien trouvé qui la calmé je n'aimerai pas utiliser de coticoides comme j'ai du le faire pour ma grande.

amine du 94: Bonjour Mr en espérant que vous puissiez me répondre je faisais une grosse allergie ui dirai sur un Long terme 4/5 mois je voyais ma peaus se dégrader de pire en pire et depuis plusieurs tes j été au urgence le problème a été résolu es tout on visage reste très rouge alors que cela ne c été jamais produit au année au paravent et même en mettant des crème comme tridésonit ou diprosone cela ne fait absolument rien

meseray veronique: Bonjour dr je viens juste de tomber sur votre vidéo que je trouve tres revelatrice. J ai du psoriasis depuis un vaccin que j ai fais il y a vingt ans l'hépatite b et il s accentue pendant des periodes de fatigue extrême ou mon corps part chercher des forces sans compter aussi que dernièrement je me suis mise a changer mon alimentation en faisant des diettes et je me suis appercu effectivement qu il s etait amélioré sur l etendu de mon corps car j ai également un vitiligo géant je vous remercie cela m encourage a continuer mes efforts vers une possible guérison.

Aller
Aller