Aller Arthrite du pied: symptômes, traitement de l'arthrite du pied
médecine en ligne

Arthrite du pied: symptômes et traitement

Contenu:

Arthrite du pied Le pied est une structure anatomique complexe qui constitue l’un des composants essentiels du système musculo-squelettique et peut résister à des charges dynamiques et statiques disproportionnées. Cette partie du corps remplit plusieurs fonctions, la principale étant celle du printemps. Il consiste en la capacité du pied à absorber pendant l'exercice et la marche. Le pied humain est divisé en trois sections et comprend 26 os et 4 articulations ostéo-articulaires. Le processus inflammatoire qui affecte une ou plusieurs articulations en même temps est appelé arthrite du pied.



Mécanisme de développement de l'arthrite du pied

Le développement de l'arthrite du pied se produit lorsqu'il y a des changements dans le liquide synovial (masse élastique qui remplit la cavité articulaire et protège l'articulation des dommages), ainsi que le développement d'une inflammation dans celle-ci.

Dans ce cas, si l’une des articulations du pied (sous-tal, thoracique, talon-naviculaire, talon-cuboïde ou cale-naviculaire) est enflammée, le volume de liquide synovial augmente de manière significative dans l’articulation articulaire. Elle commence à presser la membrane synoviale, ce qui, en raison de la présence d'un grand nombre de terminaisons nerveuses, commence à réagir presque instantanément par une réaction inflammatoire.

Causes de l'arthrite du pied

En pratique clinique, toute arthrite du pied, qui comprend environ 100 pathologies différentes, peut être divisée en 2 grands groupes:

  1. Les processus inflammatoires dans les articulations, qui sont des unités nosologiques indépendantes;
  2. Inflammation des articulations du pied associée à d'autres maladies.

Les principales raisons provoquant le développement du processus pathologique incluent:

  • Blessures au pied (ecchymoses, fractures, microtraumatismes dus à une charge mécanique constante);
  • Processus auto-immuns (conditions qui se développent à la suite de la production par le corps d'anticorps contre ses propres tissus). En même temps, des inflammations primaires (maladie de Still, polyarthrite rhumatoïde ) ou de l'arthrite du pied peuvent se développer en raison de maladies systémiques du tissu conjonctif (sclérodermie, lupus érythémateux systémique , rhumatisme articulaire aigu, etc.);
  • Troubles de l'échange (développement de l'arthrite du pied dans le contexte de l'arthrite psoriasique, de la goutte et du développement d'une inflammation due à une prédisposition génétique);
  • Agents pathogènes infectieux (l'inflammation des articulations du pied se produit dans le contexte d'une maladie infectieuse ou de la pénétration directe de l'infection dans la membrane synoviale de l'articulation articulaire).

Il convient de noter que l'hypothermie et une charge physique importante sur l'articulation deviennent souvent des facteurs provoquant le développement d'une inflammation.

Symptômes de l'arthrite du pied

Malgré le fait qu'il existe de nombreuses raisons provoquant le développement d'une inflammation, le tableau clinique de toutes les arthrites est assez similaire. Tous les symptômes sont divisés en spécifiques (caractéristiques de cette pathologie uniquement) et non spécifiques (présents dans l’arthrite de toutes origines).

Symptômes non spécifiques

  1. Le principal symptôme de tout processus inflammatoire est la douleur. En cas d’arthrite du pied, la douleur augmente avec la marche et s’apaise légèrement après le repos. Le plus souvent, les douleurs arthritiques sont spontanées, aggravées dans la seconde moitié de la nuit et le matin.
  2. Hyperémie et gonflement de l'articulation. En règle générale, quelle que soit l’origine de l’arthrite, il existe une rougeur et un gonflement dans la zone enflammée. Une fluctuation de la palpation est possible, indiquant la présence d’un épanchement dans la cavité articulaire. Une augmentation de la température dans la zone d'inflammation est le plus souvent observée dans les formes aiguës d'arthrite. En outre, le pied peut souvent devenir bleuâtre (cyanose).
  3. Difformité articulaire (affection résultant de subluxations, de contractures ou dans le contexte de processus prolifératifs, exsudatifs ou sclérotiques dans les tissus mous).
  4. Mobilité réduite. Avec le développement du processus inflammatoire dans la région du pied, des difficultés avec sa flexion et son extension apparaissent, ainsi que le volume de mouvements actifs et passifs est considérablement réduit et des problèmes surviennent lors de la marche.
  5. Avec le développement de l'arthrite rhumatoïde ou psoriasique, une inflammation peut se produire simultanément dans les deux pieds (symétrie de la lésion).
  6. Le développement de signes d'intoxication générale du corps, ainsi que d'éventuels dommages au cœur, aux reins, à la peau, etc. L'exception est l'arthrite traumatique.
  7. Avec le développement de l'arthrite des orteils, il y a une inflammation simultanée de plusieurs articulations articulaires.
  8. La présence de raideur matinale (cette affection due à des contractures musculaires prolongées est caractéristique des maladies inflammatoires auto-immunes des articulations).
  9. Le développement de la malformation valgus des orteils.
  10. Volatilité de la douleur (affection particulière du rhumatisme articulaire aigu). Dans cette situation, la douleur peut d'abord se produire dans une articulation du pied, puis passer à une autre, et ainsi de suite.
  11. La goutte se caractérise par des lésions aux orteils.
  12. Dans le rhumatisme psoriasique, les petites articulations interphalangiennes des orteils sont le plus souvent atteintes.

Symptômes spécifiques de l'arthrite du pied

  1. Avec le développement de l'arthrite des orteils, il y a une inflammation simultanée de plusieurs articulations articulaires.
  2. La présence de raideur matinale (cette affection due à des contractures musculaires prolongées est caractéristique des maladies inflammatoires auto-immunes des articulations).
  3. Le développement de la malformation valgus des orteils.
  4. Volatilité de la douleur (affection particulière du rhumatisme articulaire aigu). Dans cette situation, la douleur peut d'abord se produire dans une articulation du pied, puis passer à une autre, et ainsi de suite.
  5. La goutte se caractérise par des lésions aux orteils.
  6. Dans le rhumatisme psoriasique, les petites articulations interphalangiennes des orteils sont le plus souvent atteintes.

Diagnostic de l'arthrite du pied

En règle générale, avec le développement de l'inflammation dans une (ou plusieurs) articulations du pied, le diagnostic ne présente pas de difficultés significatives.

Tout d'abord, un examen diagnostique et une anamnèse du patient sont effectués, permettant d'établir le lien entre la lésion des articulations du pied et la présence d'une maladie infectieuse, d'un traumatisme, d'une allergie, d'une infection focale ou d'un autre processus pathologique.

Ensuite, il est recommandé au patient de passer tous les tests de laboratoire nécessaires (analyse complète du sang et de l'urine, recherche de la protéine C réactive, dosage du revmocomplex, etc.) et de subir une radiographie selon deux projections standard. L'électro-angiographie des articulations du pied a également fait ses preuves.

Une étude suffisamment informative pour déterminer la nature du processus inflammatoire est la ponction articulaire et l'examen morphologique ultérieur du liquide synovial.

Si une étude spécifique est nécessaire, les patients sont soumis à un test de cellules LE (pour suspicion de lupus érythémateux systémique), à ​​un test sanguin de recherche d’acide urique (pour la goutte) et à la détection d’anticorps anti-peptide citruline cyclique (pour la polyarthrite rhumatoïde).

Traitement de l'arthrite du pied

La thérapie de l'arthrite du pied dans chaque cas spécifique est prescrite individuellement uniquement après que l'élucidation de la cause de l'inflammation a été déterminée et est effectuée en combinaison. L'algorithme de traitement comprend un traitement médical étiotropique et pathogénique, ainsi qu'une correction non pharmacologique de la maladie.

Pour soulager la douleur et soulager l'inflammation, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens à action systémique et locale sont prescrits aux patients. Dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, des médicaments immunosuppresseurs de base, ainsi que des médicaments hormonaux, sont obligatoires dans le complexe de médicaments.

En tant que traitement spécifique prescrit pour des raisons médicales, des médicaments antibactériens ou antiviraux, des chondroprotecteurs et des immunomodulateurs peuvent être utilisés.

Le traitement physiothérapeutique de l'arthrite du pied n'est recommandé qu'en dehors de l'exacerbation de la maladie. La cryothérapie, les massages et les traitements au laser ont fait leurs preuves.

Dans le même temps, il est conseillé aux patients d'effectuer régulièrement des exercices de gymnastique thérapeutique, de réduire la charge sur les articulations du pied, d'effectuer une correction nutritionnelle et, avec l'autorisation du médecin traitant, d'utiliser certaines méthodes de la médecine traditionnelle.


| 9 mars 2015 | | 1 836 | Maladies articulaires
Aller
Laissez vos commentaires


Verture De la plante: POUR tous vos traitement de la goutte veuillez nous contacté au 0022994995069 disponible sur whatsapp, imo,viber. Nous avons des produits 100% naturel très efficace sans effet secondaire

Aiissa H: Pourquoi utiliser la piloselle contre la retention d'eau ? L'application la plus courante de la piloselle en phytothérapie est destinée à l'atténuation des douleurs aux reins. En effet, la piloselle possède des propriétés diurétiques qui la rendent efficace contre cette pathologie. Les polyphénols qu'elle possède facilitent en effet l'élimination de l'eau, de l'acide urique et de l'urée par les reins et permettent ainsi de lutter efficacement contre les problèmes rénaux comme la rétention d'eau ou une trop forte concentration en acide urique. De nombreux problèmes rénaux peuvent être limités voire disparaître grâce à l'action de cette plante et de ses composés actifs. Mais l'action de la piloselle ne se limite pas aux douleurs aux reins. La plante stimule la vésicule biliaire et serait donc à l'origine d'une meilleure élimination de la bile. La piloselle peut donc tout à fait être indiquée pour améliorer la digestion et le confort intestinal. En outre, de nombreuses études se sont intéressées à cette plante hors du commun et ont pu démontrer ses effets positifs dans le traitement des maladies respiratoires et de la brucellose. En application sur une plaie, la piloselle peut aussi accélérer la cicatrisation. En cas d'hypertension légère, des composés à base de piloselle et d'orthosiphon peuvent être prescrits en compléments pour une régulation de la tension artérielle. Enfin, ce don de la nature pourrait également être utilisé pour l'optimisation d'un régime amincissant grâce à ses propriétés drainantes. https://amzn.to/2BZeR6S

Regis Gonthier: Moi personnellement jamais on m'a coupé une jambe car j'avais ce blem sérieux j'ai plus mal a ma jambe et en plus si j'ai mal quelque part je m'en fous il me reste une jambe et deux bras mais j'irai dans aucun hôpitalc francais du ccorps ou de la tête... c'est vrai t'asun problème dentaire on te coupé une jambe pour faire évoluer la science..

Aller
Aller